Archives de l'auteurcourtelary

A propos de l'auteur

courtelary

SideBar

Educations canines

Cours

Avis officiel du 16.04.2021

La rue du Tombet sera bientôt refaite

Le Conseil municipal a procédé la semaine dernière à l’attribution des travaux de réfection de la rue du Tombet (notre photo). Le mandat a été attribué au consortium que forment pour l’occasion les sociétés régionale Marti Arc Jura et locale Wyssbrod. L’Exécutif a ainsi validé la décision prise par le bureau d’ingénieurs RWB, qui a étudié les offres reçues à la loupe des critères préétablis.
Les travaux seront effectués dans le courant de l’année. | cm

Premières délégations

Avec la campagne actuelle de vaccination, les invitations parviennent de nouveau aux autorités municipales, par des groupements régionaux qui reprennent espoir en la possibilité de se réunir en présentiel.
Ainsi Benjamin Rindlisbacher, maire, prendra-t-il part à l’assemblée générale de Jb.B (Jura bernois.Bienne), prévue le 21 avril prochain au CIP de Tramelan.
Roxane Bühler participera quant à elle à l’assemblée des délégués du Syndicat de communes de l’école des Prés-de-Cortébert, laquelle se déroulera le mercredi 28 avril à Diesse.
Théo Brand représentera pour sa part la commune à l’assemblée des délégués de BSJB Kultur-Culture (Syndicat de communes pour l’encouragement des activités culturelles Bienne-Seeland-Jura bernois), qui se tiendra le 18 août prochain en un lieu encore à définir. | cm

Délégué au tourisme

Jura bernois Tourisme a annoncé la création d’une nouvelle commission de communes, qui sera chargée d’étudier les diverses possibilités et manières de promouvoir les avantages touristiques de notre région. Le Conseil municipal y délègue Philippe Cattin, l’élu en charge, notamment, du tourisme. |cm

Avis officiels du 01.04.2021

Commission d’école

L’exécutif communal a pris connaissance de la démission de Mme Danielle Waecker de la commission d’école du Syndicat COVICOU pour la fin de l’année scolaire 2020-2021.
Le Conseil municipal la remercie pour tout le travail qu’elle a accompli durant ses mandats au sein de cette commission.

Les personnes intéressées à reprendre le poste vacant à la commission d’école du Syndicat scolaire Courtelary – Cormoret – Villeret sont priées de bien vouloir s’annoncer, par écrit, au secrétariat municipal de Courtelary jusqu’au vendredi 16 avril 2021 dernier délai. Il s’agit d’un poste pour un(e) habitant(e) de Courtelary étant donné que la personne à remplacer représente notre commune et le début de la fonction coïncidera avec l’année scolaire 2021-2022.

Récolte des cassons : une nette et appréciée amélioration

Les autorités municipales s’associent aux services techniques pour saluer la sensible amélioration enregistrée mercredi dernier 24 mars, concernant les déchets encombrants combustibles dont c’était la récolte d’avant-Pâques (la prochaine étant fixée au mercredi 19 mai).
 La population est chaleureusement remerciée de l’effort fourni, et la Municipalité se contente dès lors ici de rappeler quelques règles dont le respect permet de garantir à la fois un visage agréable du village et la sécurité de tous en cas de sinistre.

Le métal une semaine plus tard
Quelques objets de ce type ayant été déposés par inadvertance la semaine passée, on rappellera que durant toute l’année en cours, la récolte des objets encombrants non combustibles (en particulier la ferraille diverse et les gros appareils ménagers de types cuisinière, lave-linge, frigo, congélateur, ordinateur, ainsi que les casseroles, outils, vélos et autres pièces de mobilier constituées de métal), est agendée une semaine exactement après celle des encombrants combustibles, et quatre fois par an.
Ces objets doivent être débarrassés de leurs parties combustibles et apportés ensuite au garage de la voirie, de 8 h à 12 h et de 16 h à 19 h.
La prochaine récolte de ferraille aura lieu le 30 juin 2021.

Attention aux bornes hydrantes
Par ailleurs, la Municipalité attire l’attention de tous sur un problème de sécurité : entre le 23 et le 24 mars, une bonne quantité d’objets avaient été déposés juste devant une borne hydrante. Cela n’a heureusement posé aucun problème en l’occurrence, mais si un sinistre était survenu, les sapeurs-pompiers auraient perdu un temps précieux pour atteindre la borne.
Merci donc à toutes et à tous de veiller à laisser l’accès libre, en tout temps, à chaque borne d’hydrante. Mieux vaut prévenir que guérir…


Précieuse appli
Toutes les informations nécessaires, concernant la récolte des déchets dans la commune, figurent sur le MémoDéchets, qu’on trouvera sur le site internet www.memodechets.ch. Très pratique, l’application pour smartphone et tablette peut être téléchargée sur App Store et Google play. | cm

Rappel : les objets métalliques sont récoltés, au garage de la voirie, une semaine après les combustibles
Sur cette vue de nuit, on constate que la borne hydrante n’est plus accessible, ce qui pourrait avoir des conséquences graves en cas de sinistre

Espace de co-working

Au vu des difficultés des études en ce moment, la paroisse réformée a décidé d’ouvrir une salle de paroisse deux après-midi par semaine pour les jeunes qui souhaiteraient se retrouver pour réviser ensemble.

Les places sont sur réservation, pour qu’elle puisse limiter le nombre de présence ainsi que collecter les listes pour le traçage en cas de besoin… Actuellement, elle propose 7 places, cela fait 1 table par personne, à plus de 2m les uns des autres. Ce chiffre pourrait évoluer en fonction de la situation.

L’inscription se fait simplement et sans limite sur un doodle 

Avis officiels du 19.03.2021

Le nouveau Conseil s’est réparti les dicastères

Les commissions municipales sont au complet aussi, à une seule exception près
Durant sa première séance en plénum, le mardi 9 mars dernier, le Conseil municipal enfin au complet a accueilli en préambule le plus haut citoyen de la commune, le président des Assemblées Jean-Marc Tonna ; ce dernier a procédé à l’assermentation officielle de Jenny Mérillat, d’Hubert Droz et de Roxane Zürcher, élus en ce début d’année.
Ensuite de quoi les membres de l’Exécutif local se sont réparti les dicastères, pour la période 2021-2024, de la manière suivante :

  • Police, administration générale et finances : Benjamin Rindlisbacher, maire, mairie@courtelary.ch ; suppléante : Roxane Zürcher.
  • Travaux publics, électricité, eaux usées (SEBV) et alimentation en eau (Syndicat Courtelary-Cormoret) : Roberto Previtali, travaux.publics@courtelary.ch ; suppléant : Philippe Cattin.
  • Ecoles, formation, infrastructures, installations sportives et sports : Roxane Zürcher, education@courtelary.ch ; suppléante : Jenny Mérillat.
  • Agriculture, sylviculture, déchets, aménagements des eaux, chemins de finage, hygiène publique et compost : Jenny Mérillat, environnement@courtelary.ch ; suppléant : Théo Brand.
  • Service de défense, affaires militaires, protection civile et transports publics : Hubert Droz, secours@courtelary.ch ; suppléant : Benjamin Rindlisbacher.
  • Urbanisme, plan d’aménagement, régionalisation et tourisme : Philippe Cattin, urbanisme@courtelary.ch ; suppléant : Hubert Droz.
  • Œuvres sociales, santé, aînés, bibliothèque et culture : Théo Brand, social@courtelary.ch ; suppléant : Roberto Previtali.

Les commissions permanentes
La Municipalité se réjouit d’avoir fait le plein des commissions municipales permanentes, où un seul siège demeure vacant, à savoir le septième poste de la commission des manifestations culturelles. Intéressé/e par cet organe et donc par la vie culturelle de notre village ? N’hésitez surtout pas à contacter le secrétariat municipal.
Les commissionnaires engagé/es pour la législature en cours :

  • Commission de la bibliothèque : Anne Dalla Piazza, Marie Delobel, Maïté Garcia, Valérie Kohler, Roberto Previtali, Martine Tillmann ; présidente, Fabienne Veya
  • Commission du budget : Théo Brand, Vincent Fleury, Roberto Previtali, Benjamin Rindlisbacher, Roxane Zürcher
  • Commission des manifestations culturelles (manque un/e membre) : Noémie Abplanalp, Théo Brand, Marie-Chantal Debrot, Hans-Jörg Moning ; coprésidentes : Laetitia Langel et Fabienne Veya

Délégations et représentations

  • Conférence régionale des transports Bienne-Seeland-Jura bernois : Hubert Droz
  • Vadec (réseau de valorisation des déchets Arc jurassien) : Jenny Mérillat
  • Jura bernois Tourisme : Philippe Cattin
  • Protection civile Jura bernois : Hubert Droz, membre de l’OCReg (organe de conduite régional)
  • Syndicat pour l’épuration des eaux usées du bas-vallon de Saint-Imier (SEBV) : Hubert Droz (président du comité), Carlos Mendonça, Roberto Previtali, Roxane Zürcher
  • Syndicat de l’Ecole primaire des Prés-de-Cortébert : Roxane Zürcher
  • Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze : Doris Bordichini, Jenny Mérillat (membre du comité), Roberto Previtali, Benjamin Rindlisbacher
  • Syndicat de communes des sapeurs-pompiers Centre-Vallon : Noémie Abplanalp, Théo Brand, Hubert Droz (membre du Conseil des sapeurs-pompiers), Andres Moser, Benjamin Rindlisbacher, Henri Vioget
  • Syndicat scolaire Cormoret-Villeret-Courtelary : Otilia Costoya, Vincent Fleury, Cyril Froidevaux, Roxane Zürcher (membre de la commission scolaire)
  • Service d’action sociale Courtelary (SASC) : Théo Brand
  • Parc régional Chasseral : Félix Lutz (représente les communes de Sonceboz, Corgémont, Cortébert, Courtelary)
  • Syndicat d’alimentation en eau potable Courtelary-Cormoret : Olivier Delobel (membre du comité), Hubert Droz (membre du comité), Ronald Ermatinger (président du comité), Cyril Froidevaux, Roberto Previtali, François Wäcker

Délégation

Hubert Droz représentera le Conseil municipal à l’assemblée extraordinaire des délégués du syndicat de communes du Centre de compétences et de protection civile du Jura bernois, agendée au mercredi 31 mars prochain à Court. | cm

On vote (en nombre !) au Centre communal

Les autorités et l’administration annoncent aux ayants droit que les scrutins populaires seront organisés désormais et définitivement au Centre communal, dont les dimensions permettent de respecter toutes les mesures sanitaires et de mettre sur pied un cheminement sécurisé.
Le Conseil municipal saisit cette occasion de souligner l’excellent taux de participation enregistré dans la commune le 7 mars dernier, à savoir très exactement 47,47 %. Les élus se réjouissent de cet intérêt local pour la chose publique et remercient la population d’utiliser ses droits démocratiques.
Actuellement, les ayants droit sont remerciés également de privilégier le vote par correspondance, qui permet de limiter les risques de contagion. | cm

Avis officiels du 26.02.2021

L’Exécutif local en image

Enfin au complet, depuis l’élection complémentaire du 14 février dernier, le Conseil municipal s’est réuni de manière informelle, mardi soir, avec ses trois nouveaux membres qui entrent officiellement en fonction le 1er mars. Sur les marches à l’Ouest du centre communal, avec la distance sanitaire mais en tombant brièvement le masque, on reconnaît, de gauche à droite : devant, Benjamin Rindlisbacher, Roberto Previtali, Roxane Zürcher et Philippe Cattin ; derrière, Théo Brand, Hubert Droz, Jenny Mérillat et le secrétaire-caissier municipal Vincent Fleury. | cm

Avis officiels du 19.02.20221

L’Exécutif enfin au complet

L’élection municipale complémentaire de dimanche dernier a souri à deux femmes et un homme : Roxane Zürcher, Jenny Mérillat et Hubert Droz, trois nouveaux élus qui entreront en fonction le 1er mars prochain officiellement et tiendront leur première séance d’Exécutif le mardi 9 mars. A cette occasion, ils seront assermentés par le premier citoyen de la Commune, Jean-Marc Tonna.
A souligner que les nouveaux élus auront préalablement rencontré, ce mois encore, leurs collègues de l’Exécutif et le personnel de l’administration.


En chiffres
Cette élection a suscité une participation de 37 pour cent, soit 346 électeurs sur 926 ayants droit. Une fois déduits 4 bulletins blancs et 3 bulletins nuls, la majorité absolue était établie à 170 suffrages, un nombre que les élus ont atteint très facilement.
Roxane Bühler a obtenu 292 voix, sa colistière Jenny Mérillat 284, tandis qu’Hubert Droz recueillait 260 voix. Le candidat malheureux, Karim Grassa, a été plébiscité par 78 votants
La Municipalité se réjouit que le Conseil municipal soit enfin à nouveau au complet. On rappellera que cet organe a fonctionné en effectif réduit depuis l’été 2019 : à 6 élus au lieu de 7 d’abord, puis à 4 depuis le 1er janvier dernier.
L’Exécutif salue également la diversité de ces autorités, où siègent deux femmes et où sont représentées plusieurs générations.  


Merci
Les autorités tiennent ici à remercier tous les candidats pour leur intérêt à la chose publique, particulièrement apprécié en cette période rendue difficile par la pandémie, ainsi que les électeurs qui ont pris la peine de faire usage de leur droit démocratique.
Emmenés par le maire, Benjamin Rindlisbacher, les quatre élus en place souhaitent d’ores et déjà une très chaleureuse bienvenue à leurs trois nouveaux collègues. | cm

La Commune privée de budget par une opposition collective

L’entretien des chemins ruraux au cœur de l’affaire
Une opposition au budget 2021, signée par neuf personnes hostiles à la décision du Conseil municipal en matière d’entretien des chemins ruraux, condamne la Municipalité à fonctionner de manière particulière jusqu’à la décision préfectorale y relative. En clair, seules sont admises, depuis le 11 janvier dernier, les dépenses liées ou indispensables ; par indispensables, il est entendu les dépenses sans lesquelles le bon fonctionnement de la commune serait clairement mis en péril.

Accepté unanimement, puis mis au placard…
Le 14 décembre 2020 en assemblée municipale, on se souvient que le budget communal 2021 avait été accepté à l’unanimité des participants. Le 11 janvier cependant, soit dans le délai légal de trente jours, une opposition était formulée, portant 9 signatures ; elle conteste à la fois le budget et une décision du Conseil municipal concernant les chemins ruraux.
Cette décision : lors de l’établissement du budget, l’Exécutif local avait renoncé à deux manières de fonctionner qui ne reposaient sur aucune base légale. Était abandonné d’une part l’encaissement d’une taxe annuelle auprès des propriétaires fonciers de chemins (environ 5000 francs au total) ; d’autre part, était supprimé l’entretien desdits chemins par la commune.
Cet entretien, la Municipalité le menait été comme hiver, après avoir doublé la taxe (environ 5000 francs de subvention), et en assumant les coûts supplémentaires. Les frais dépassent effectivement chaque année les 10 000 francs réunis par les taxes et la subvention communale ; en particulier lorsque le déneigement est aussi intense que cet hiver. A préciser : il n’a jamais été demandé aux riverains de compenser ces coûts supplémentaires, qui ont toujours été assumés par la collectivité.


Ni base légale, ni obligation 
La décision du Conseil municipal était basée sur des faits tangibles : le prélèvement de la taxe, auprès de la cinquantaine de propriétaires fonciers de chemins ruraux de Courtelary, ne reposait sur aucune base légale ; aucune obligation légale non plus ne justifiait l’entretien de ces chemins par la Municipalité. La loi cantonale, à ses articles 41 et 42, est parfaitement claire à ce sujet.
Conséquemment, les autorités locales ont amputé le budget 2021 des recettes liées à la taxe d’une part, des charges liées à l’entretien des chemins ruraux d’autre part.
Au lendemain de l’assemblée municipale, les propriétaires fonciers concernés ont été avertis par courrier écrit. Courrier leur précisant bien que la Commune assumerait cependant le déneigement complet de l’hiver 2020-2021, ceci afin de laisser le temps aux parties de trouver une solution idoine avant la prochaine mauvaise saison.
La recherche de cette solution a commencé immédiatement ensuite (voir encadré ci-contre), mais a donc été annulée par l’opposition.


Des directives restrictives
Pour répondre à la législation cantonale et communale en vigueur, le Conseil municipal a dû édicter et adopter rapidement des Directives applicables aux dépenses en l’absence du budget 2021, un document officiel paraphé le 5 février et qui règle le fonctionnement actuel de la Commune.
En l’absence de budget, les seules dépenses autorisées sont celles qui sont liées (donc justifiées par des lois, des exigences supérieures ou des contrats existants avant le 11 janvier), celles qui font suite à un crédit d’engagement approuvé avant le 11 janvier dernier, et celles qui sont absolument nécessaires au fonctionnement normal de la commune.
Don du Conseil municipal, subvention ponctuelle accordée par ce dernier, dépenses pour une Course des aînés lorsque les conditions sanitaires le permettront, etc. : toutes les dépenses de ce genre sont actuellement interdites.

Des coûts supplémentaires pour la Commune
Sans budget valable, la Commune doit de surcroît limiter l’acquisition du matériel nécessaire au fonctionnement immédiat de ses infrastructures ; la création de réserves lui est formellement interdite. Ainsi doit-elle par exemple se contenter d’acheter le combustible de chauffage utilisé en deux mois au maximum, sans pouvoir profiter d’un prix de gros ou d’une action ponctuelle.
Cette manière de faire, dans tous les domaines, ne manquera pas de causer des frais supplémentaires, en livraison ou en prix d’achat.
Les autorités ne cachent pas un certain dépit, face à ces factures évitables, sachant que l’opposition auraient été tout aussi efficace pour ses auteurs, si elle avait été formulée uniquement contre la décision sur les chemins ruraux. Y inclure le budget 2021 était inutile pour le but visé, mais coûteux pour la collectivité…


Merci à la Bourgeoisie et au préposé
Le Conseil municipal tient à remercier ici la Bourgeoisie et le préposé aux cultures pour leur réactivité, leur efficacité et leur ouverture d’esprit durant les discussions de décembre, qui auront donc malheureusement été vaines.
Désormais, la Municipalité attend l’avis de droit de la Préfecture, qui doit étudier l’opposition et le dossier en général.  | cm

Des négociations pourtant bien avancées

Immédiatement après l’approbation du budget, soit l’an dernier encore, une rencontre s’est tenue entre une délégation du Conseil municipal, les représentants de la Bourgeoisie de Courtelary et le préposé local aux cultures. Diverses esquisses de solution ont été évoquées à cette occasion et il est ressorti que le dialogue, éminemment fructueux, allait sans le moindre doute aboutir rapidement à un arrangement satisfaisant pour toutes les parties.
Durant cette rencontre initiale, l’Exécutif avait bien rappelé que l’entretien complet (déneigement compris) du chemin menant à Frémont, La Blanche et Piénibon, n’était nullement concerné par sa décision de 2020 ; c’est en effet par arrangement antérieur que la Municipalité assume et assumera son entretien en toute saison. Il en va de même pour la boucle Pré du Roc – Pont de Pierre, laquelle conduit notamment au compost municipal.
De surcroît, le Conseil municipal avait clairement affirmé aussi qu’il n’était pas du tout opposé au subventionnement communal du syndicat que pourrait potentiellement créer les propriétaires de chemins ruraux.
Les discussions étaient donc bien avancées et une deuxième rencontre était agendée ce mois ; elle a dû être annulée et les solutions envisagées abandonnées, en raison du dépôt de l’opposition. | cm

Avis officiels du 29.01.2021

Un EcoPoint flambant neuf

Les travaux annoncés à l’EcoPoint ont été réalisés à satisfaction. Flambant neufs et uniformes, les nouveaux conteneurs donnent désormais des lieux une image propre et sobre. Seuls contenants encore « débordés », les récipients à sacs officiels seront bientôt remplacés, on le sait, par des conteneurs semi-enterrés. Les autorités municipales profitent de l’occasion pour rappeler à la population que les cartons doivent être pliés/écrasés pour entrer dans les récipients ad hoc, où l’on glissera également le papier. Par ailleurs, le fer blanc (boîtes de conserve débarrassées de leur papier et rincées) et l’aluminium (cannettes et autres emballages) sont désormais récoltés dans les mêmes bennes. Petit conseil pour gagner du temps : l’écrasement préalable des cannettes et barquettes alu permet de les glisser par la fente, sans devoir recourir à la presse à manivelle. | cm

Administration municipale : rappel des horaires

Les autorités rappellent à la population que des horaires d’ouverture différenciés sont en vigueur jusqu’au 28 février pour le guichet de l’administration :

  • AVS et prestations complémentaires : le mardi et le jeudi de 8 h à 12 h
  • -contrôle des habitants et permis de construire :  le lundi, le mardi et le mercredi, à chaque fois de 8 h à 12 h
  • autres questions qui ne peuvent être traités que face à face : du lundi au jeudi de 8 h à 12 h.

Une seule personne peut pénétrer dans le local, elle doit porter un masque et se désinfecter consciencieusement les mains à l’entrée.
L’administration et les autorités incitent les habitants à utiliser tant que se peut la communication non présentielle, donc par téléphone ou par courriel.
En cas de nécessité d’une rencontre et d’impossibilité de rejoindre le bureau durant les horaires ci-dessus, on prendra rendez-vous par téléphone (032 944 16 01 entre 8 h et 12 h). | cm

Avis officiels du 22.01.2021

L’organisation municipale en place pour la nouvelle législature

Le Conseil encore (très provisoirement !) incomplet a tenu la première séance de la législature
Lundi 11 janvier, l’Exécutif local a lancé la législature 2021-2024, qui a tenu une première séance centrée notamment sur l’organisation générale. C’est ainsi que les quatre élus ont procédé à la répartition des dicastères, laquelle sera complétée au printemps (voir encadré).

Le vice-maire est Roberto Previtali
C’est à Roberto Previtali que revient, pour l’année 2021, la fonction de vice-maire.

Pour le reste, les dicastères sont répartis ainsi :
– Mairie, police, administration générale, finances : Benjamin Rindlisbacher, 079 622 15 26 (suppléance vacante).
-Travaux publics, électricité, eaux usées (SEBV) et alimentation en eau (Syndicat intercommunal Courtelary-Cormoret) : Roberto Previtali, 079 445 94 65 (suppléant : Philippe Cattin).
– Ecoles, formation, infrastructures, installations sportives et sport : Théo Brand, 079 615 88 47 (suppléance vacante).
– Environnement, agriculture, sylviculture, déchets, aménagement des eaux, chemins de finage, hygiène publique, compost : vacant (suppléant : Théo Brand).
– Service de défense, affaires militaires, protection civile, transports publics : vacant (suppléant : Benjamin Rindlisbacher).
– Urbanisme, plan d’aménagement, régionalisation et tourisme : Philippe Cattin, 079 409 07 82 (suppléance vacante).
– Œuvres sociales, santé, aînés, bibliothèque, culture : vacant (suppléant : Roberto Previtali).

Commissionnaires et délégués
Les autorités ont mis au net ensuite les commissions locales et autres délégations, qui se présentent aujourd’hui ainsi pour la période de fonction 2021-2024 :
– Commission de la bibliothèque : Dalla Piazza Anne, Delobel Marie, Garcia Maïté, Kohler Valérie, Previtali Roberto, Tillmann Martine ; Veya Fabienne, présidente.
– Commission du budget : Brand Théo, Fleury Vincent, Previtali Roberto, Rindlisbacher Benjamin (le/la nouveau/elle responsable du dicastère des œuvres sociales complètera cet organe).
Commission des manifestations culturelles : Abplanalp Noémie, Debrot Marie-Chantal, Langel Laetitia (co-présidente), Moning Hans-Jörg, Veya Fabienne (co-présidente) ; sera intégré/e le/la nouveau/elle responsable du dicastère des œuvres sociales.
Un siège demeure vacant, avis aux intéressé/es.
Conférence régionale des transports Bienne – Seeland – Jura bernois : place vacante pour le/la futur/e responsable du dicastère des secours.
– VADEC : place vacante pour le/la futur/e responsable du dicastère de l’environnement.
Jura bernois tourisme : Philippe Cattin.
– Protection civile Jura bernois : place vacante pour le/la responsable du dicastère des secours.
– Syndicat pour l’épuration des eaux usées du bas-vallon de Saint-Imier (SEBV) : Mendonça Carlos, Previtali Roberto, Droz Hubert (membre du comité).
Un siège demeure vacant, avis aux intéressé/es.
Syndicat de l’Ecole primaire des Prés-de-Cortébert : Brand Théo.
Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze : Bordichini Doris, Previtali Roberto, Rindlisbacher Benjamin.
Un siège vacant est dévolu au/à la futur/e responsable du dicastère de l’environnement, qui sera automatiquement membre du comité.
Syndicat de communes des Sapeurs-pompiers Centre-Vallon : Droz Hubert, Moser Andres, Rindlisbacher Benjamin, Vioget Henri.
Une place est réservée au/à la responsable du dicastère des secours, qui sera automatiquement membre du conseil des sapeurs-pompiers.
Un siège est vacant, avis aux intéressés.
Syndicat scolaire Courtelary – Cormoret – Villeret : Costoya Otilia, Fleury Vincent, Froidevaux Cyril.
– Service d’action sociale Courtelary (SASC) : place vacante pour le/la responsable du dicastère des œuvres sociales.
– Syndicat d’alimentation en eau potable Courtelary – Cormoret : Froidevaux Cyril, Previtali Roberto, Wäcker François, Ermatinger Ronald (président du comité), Delobel Olivier (membre du comité).

Avis à toutes et tous
La Municipalité cherche donc activement un membre au sein de chacun des organes suivants : Syndicat de communes des Sapeurs-pompiers Centre-Vallon, Syndicat pour l’épuration des eaux usées du bas-vallon de Saint-Imier (SEBV), Commission des manifestations culturelles. Les personnes intéressées par l’un ou l’autre de ces domaines peuvent obtenir tous renseignements souhaitables et annoncer leur potentielle candidature auprès de l’administration municipale. Merci par avance.

Un engagement apprécié
Les autorités municipales profitent de ce début de législature pour remercier chaleureusement tous les commissionnaires sortants pour le précieux travail accompli au service de la collectivité, ainsi que les personnes qui s’engagent désormais à leur succession. | cm

Quatre candidat(e)s pour les élections du 14 février

C’est par les urnes que se dérouleront les élections complémentaires au Conseil municipal, qui ont dû être organisées faute de candidats en nombre suffisant l’année dernière. C’est une très bonne surprise : quatre candidates et candidats briguent en effet un des trois sièges disponibles, les ayants droit étant appelé à les départager le dimanche 14 février prochain.
Au délai de dépôt des candidatures, à savoir lundi à midi pile, trois listes, toutes hors partis traditionnels, avaient été déposées à l’administration municipale.

Les voici :
– Avenir Courtelary présente Jenny Mérillat-Rohrbach (née en 1990) et Roxanne Zürcher (1996).
Hubert dans l’intérêt du village présente Hubert Droz (1956).
– Avec Courtelary présente Karim Grassa (1981).

Trois de ces candidates et candidats rejoindront donc l’Exécutif au début mars prochain. Jean-Marc Tonna, président du Législatif communal, procédera à leur assermentation en temps voulus.
Signalons que le même premier citoyen du village a justement présidé, le lundi 11 janvier en début de séance du Conseil municipal, à la cérémonie d’assermentation de Philippe Cattin et Théo Brand. | cm

Les nouveaux horaires jusqu’à fin février (au moins)

L’administration municipale s’adapte aux mesures fédérales
Les décisions fédérales prises voici dix jours, et en particulier l’obligation du télétravail entrée en vigueur lundi, ainsi que la limitation du nombre de personnes dans un local, ont conduit l’administration municipale à réorganiser ses présences et donc son horaire d’ouverture au public.
Ainsi deux horaires sont-ils dès à présent en vigueur, afin de permettre aux employés d’alterner leur présence au bureau.

En matinée
Pour toutes les questions touchant à l’AVS et aux prestations complémentaires, le guichet est désormais ouvert le mardi et le jeudi matin, de 8 h à 12 h exactement.
Pour ce qui concerne le contrôle des habitants et les permis de construire, on pourra par contre rencontrer le personnel spécialisé le lundi, le mardi et le mercredi, à chaque fois de 8 h à 12 h.
Pour les autres questions qui ne peuvent être traités que face à face, le guichet est accessible du lundi au jeudi de 8 h à 12 h.
Une seule personne peut pénétrer dans le local, elle doit porter un masque dès son arrivée aux abords du complexe communal et se désinfecter consciencieusement les mains à l’entrée.

Par courriel ou par téléphone
L’administration et les autorités incitent les habitants à utiliser tant que se peut la communication non présentielle, donc par téléphone ou par courriel.
En cas de nécessité d’une rencontre et d’impossibilité de rejoindre le bureau durant les horaires actuellement réduits, chacun est par avance remercié de prendre un rendez-vous par téléphone, en appelant le 032 944 16 01 entre 8 h et 12 h.
Ces horaires et ces mesures resteront en vigueur jusqu’au 28 février, sous réserve de nouvelles décisions fédérales encore plus restrictives.

Adultes, montrez l’exemple !
Le Conseil municipal profite de l’occasion pour remercier la population de son sérieux face aux mesures imposées par les autorités supérieures. Il souligne que pour les enfants et les adolescents, cette période particulière et ces restrictions durables sont très difficiles à supporter. Aussi est-il capital que les adultes montrent l’exemple. Pour exemple, il est particulièrement important que chacun respecte l’interdiction formelle de pénétrer sur le préau du collège, dans le bâtiment et sur toutes les surfaces réservées exclusivement aux élèves et à leurs enseignants.
Merci à tous de votre compréhension, de votre patience et de l’effort que vous fournissez pour vous protéger et protéger vos concitoyens. | cm

Le crottin se ramasse…

La Municipalité lance un appel pressant aux cavalières et aux cavaliers qui suivent les rues communales à cheval, et qui laissent souvent de leur passage des traces marquantes (photo ci-contre). Elle les invite à ramasser le crottin déposé par leurs animaux, une fois leur balade achevée, et avant que piétons, deux-roues et autres véhicules ne les aient étalées et rapportées jusque dans les entrées de maison…
Les déjections de chiens doivent absolument être éliminées par les propriétaires, il en va de même pour celles des équidés, lorsqu’elles souillent les rues communales. Le règlement communal est clair : ce travail n’appartient pas au cahier des charges du service de la voirie.
Aux amateurs d’équitation qui respectent déjà cette règle, ainsi qu’à tous ceux qui ne manqueront pas de le faire, les autorités adressent leurs remerciements. | cm

Bureau de vote du 14 février

Pour les élections municipales complémentaires du 14 février prochain, le bureau de vote a été constitué ainsi : président, Vincent Fleury ; secrétaire, Céline Wüthrich ; membres, Sandrine Zaugg, Gabriela Zeller, Pascal De Matteis, Olivier Delobel, Thomas Delémont ; suppléants : Thierry Demierre, Loïc De Almeida, François Davoli, Jessica Zaugg, Marilyn Zill, Arunee Zurbuchen.
Une fois de plus, et en raison de la crise sanitaire, les autorités invitent les ayants droit à privilégier le vote par correspondance. | cm

Dons

Durant sa première séance de l’année, le Conseil municipal a accordé deux dons. A Patenschaft Berggemeinden (parrainage des communes de montagne), il a versé trois cents francs. A la SPA (protection des animaux) du Jura bernois, qui tient notamment le refuge d’Orpond, il a accordé deux cents francs. | cm

Pour le Synode

L’Exécutif a décidé de mettre gracieusement à disposition le Centre communal et la halle de gymnastique, le 12 juin prochain pour le Synode de l’Eglise réformée Berne-Jura, qui procédera notamment à la consécration de la nouvelle pasteure de Courtelary-Cormoret. | cm

Tandis que leurs aînés semblent retrouver le goût de la chose publique, les enfants de l’agglomération dégustent, en cet hiver très blanc, des plaisirs simples mais ô combien sains et agréables, que même le coronavirus ne peut limiter

Avis officiels du 15.01.2021

Merci à tous pour cette lumineuse action !

Le Conseil municipal profite de cette première édition de l’année 2021 pour remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont participé, le mois dernier, au calendrier géant de l’Avent. Cette action sympathique était spécialement appréciable en 2020, car elle a embelli le village et mis de la chaleur au cœur des habitants, durant une période pour le moins difficile.
Un merci tout particulier est adressé à Gloria Locatelli, qui organise ce calendrier de l’Avent depuis plusieurs années. Son engagement bénévole et contagieux profite à l’ensemble de la commune.
A toutes leurs concitoyennes et tous leurs concitoyens, les élus au Conseil municipal souhaitent de passer une année nettement plus agréable que la précédente. Ils les exhortent à appliquer scrupuleusement les mesures sanitaires, afin de se protéger et de contribuer tant que se peut à l’amélioration très attendue de la situation sanitaire générale.
Les membres des autorités rappellent ce faisant que trois sièges sont encore vacants à l’Exécutif. Avis aux intéressées et aux intéressés, qui pourront se faire élire le dimanche 14 février prochain. | cm

l

Nous sommes 54 de moins

Le recensement de la population locale, au 31 décembre dernier, fait apparaître une diminution de 54 habitants exactement en douze mois.
Nous étions 1405 à vivre dans la commune en fin d’année passée, dont 1185 détenteurs et détentrices de passeports à croix blanche, y compris deux personnes en séjour, et 220 étrangers (165 détentrices et détenteurs de permis C, 49 de permis B et 6 d’autres permis).

Une balance clairement négative
La balance de l’état civil est clairement négative, avec dix naissances seulement pour vingt décès, ce dernier chiffre ayant sans doute un lien avec la crise sanitaire. Au niveau des mouvements, 82 personnes sont venues s’établir à Courtelary, tandis que 126 autres ont quitté la localité.
Comme dans la plupart des communes régionales, les 719 hommes sont clairement plus nombreux que les 686 femmes, alors même que le contraire est à peu près valable à l’échelle nationale.
Au niveau de la religion, 569 habitantes et habitants appartiennent à l’église protestante, 331 à l’église catholique romaine et 6 à la paroisse catholique chrétienne, tandis que 496 personnes déclarent une autre ou aucune confession.

Les jeunes garçons en majorité
Etonnant : la pyramide des âges fait apparaître un net déséquilibre des genres chez les enfants jusqu’à 10 ans, où les garçons sont 118, les filles 69 seulement.
Par tranches de dix années, on relève que les 41-50 ans sont les plus nombreux (213 personnes), devant justement les 0-10 ans (187) et les 51-60 ans (184). Signalons enfin que la commune compte 17 habitants de plus de 90 ans, à savoir 9 femmes et 8 hommes. | cm