Archives de l'auteurcourtelary

A propos de l'auteur

courtelary

SideBar

Avis officiels du 26.02.2021

L’Exécutif local en image

Enfin au complet, depuis l’élection complémentaire du 14 février dernier, le Conseil municipal s’est réuni de manière informelle, mardi soir, avec ses trois nouveaux membres qui entrent officiellement en fonction le 1er mars. Sur les marches à l’Ouest du centre communal, avec la distance sanitaire mais en tombant brièvement le masque, on reconnaît, de gauche à droite : devant, Benjamin Rindlisbacher, Roberto Previtali, Roxane Zürcher et Philippe Cattin ; derrière, Théo Brand, Hubert Droz, Jenny Mérillat et le secrétaire-caissier municipal Vincent Fleury. | cm

Avis officiels du 19.02.20221

L’Exécutif enfin au complet

L’élection municipale complémentaire de dimanche dernier a souri à deux femmes et un homme : Roxane Zürcher, Jenny Mérillat et Hubert Droz, trois nouveaux élus qui entreront en fonction le 1er mars prochain officiellement et tiendront leur première séance d’Exécutif le mardi 9 mars. A cette occasion, ils seront assermentés par le premier citoyen de la Commune, Jean-Marc Tonna.
A souligner que les nouveaux élus auront préalablement rencontré, ce mois encore, leurs collègues de l’Exécutif et le personnel de l’administration.


En chiffres
Cette élection a suscité une participation de 37 pour cent, soit 346 électeurs sur 926 ayants droit. Une fois déduits 4 bulletins blancs et 3 bulletins nuls, la majorité absolue était établie à 170 suffrages, un nombre que les élus ont atteint très facilement.
Roxane Bühler a obtenu 292 voix, sa colistière Jenny Mérillat 284, tandis qu’Hubert Droz recueillait 260 voix. Le candidat malheureux, Karim Grassa, a été plébiscité par 78 votants
La Municipalité se réjouit que le Conseil municipal soit enfin à nouveau au complet. On rappellera que cet organe a fonctionné en effectif réduit depuis l’été 2019 : à 6 élus au lieu de 7 d’abord, puis à 4 depuis le 1er janvier dernier.
L’Exécutif salue également la diversité de ces autorités, où siègent deux femmes et où sont représentées plusieurs générations.  


Merci
Les autorités tiennent ici à remercier tous les candidats pour leur intérêt à la chose publique, particulièrement apprécié en cette période rendue difficile par la pandémie, ainsi que les électeurs qui ont pris la peine de faire usage de leur droit démocratique.
Emmenés par le maire, Benjamin Rindlisbacher, les quatre élus en place souhaitent d’ores et déjà une très chaleureuse bienvenue à leurs trois nouveaux collègues. | cm

La Commune privée de budget par une opposition collective

L’entretien des chemins ruraux au cœur de l’affaire
Une opposition au budget 2021, signée par neuf personnes hostiles à la décision du Conseil municipal en matière d’entretien des chemins ruraux, condamne la Municipalité à fonctionner de manière particulière jusqu’à la décision préfectorale y relative. En clair, seules sont admises, depuis le 11 janvier dernier, les dépenses liées ou indispensables ; par indispensables, il est entendu les dépenses sans lesquelles le bon fonctionnement de la commune serait clairement mis en péril.

Accepté unanimement, puis mis au placard…
Le 14 décembre 2020 en assemblée municipale, on se souvient que le budget communal 2021 avait été accepté à l’unanimité des participants. Le 11 janvier cependant, soit dans le délai légal de trente jours, une opposition était formulée, portant 9 signatures ; elle conteste à la fois le budget et une décision du Conseil municipal concernant les chemins ruraux.
Cette décision : lors de l’établissement du budget, l’Exécutif local avait renoncé à deux manières de fonctionner qui ne reposaient sur aucune base légale. Était abandonné d’une part l’encaissement d’une taxe annuelle auprès des propriétaires fonciers de chemins (environ 5000 francs au total) ; d’autre part, était supprimé l’entretien desdits chemins par la commune.
Cet entretien, la Municipalité le menait été comme hiver, après avoir doublé la taxe (environ 5000 francs de subvention), et en assumant les coûts supplémentaires. Les frais dépassent effectivement chaque année les 10 000 francs réunis par les taxes et la subvention communale ; en particulier lorsque le déneigement est aussi intense que cet hiver. A préciser : il n’a jamais été demandé aux riverains de compenser ces coûts supplémentaires, qui ont toujours été assumés par la collectivité.


Ni base légale, ni obligation 
La décision du Conseil municipal était basée sur des faits tangibles : le prélèvement de la taxe, auprès de la cinquantaine de propriétaires fonciers de chemins ruraux de Courtelary, ne reposait sur aucune base légale ; aucune obligation légale non plus ne justifiait l’entretien de ces chemins par la Municipalité. La loi cantonale, à ses articles 41 et 42, est parfaitement claire à ce sujet.
Conséquemment, les autorités locales ont amputé le budget 2021 des recettes liées à la taxe d’une part, des charges liées à l’entretien des chemins ruraux d’autre part.
Au lendemain de l’assemblée municipale, les propriétaires fonciers concernés ont été avertis par courrier écrit. Courrier leur précisant bien que la Commune assumerait cependant le déneigement complet de l’hiver 2020-2021, ceci afin de laisser le temps aux parties de trouver une solution idoine avant la prochaine mauvaise saison.
La recherche de cette solution a commencé immédiatement ensuite (voir encadré ci-contre), mais a donc été annulée par l’opposition.


Des directives restrictives
Pour répondre à la législation cantonale et communale en vigueur, le Conseil municipal a dû édicter et adopter rapidement des Directives applicables aux dépenses en l’absence du budget 2021, un document officiel paraphé le 5 février et qui règle le fonctionnement actuel de la Commune.
En l’absence de budget, les seules dépenses autorisées sont celles qui sont liées (donc justifiées par des lois, des exigences supérieures ou des contrats existants avant le 11 janvier), celles qui font suite à un crédit d’engagement approuvé avant le 11 janvier dernier, et celles qui sont absolument nécessaires au fonctionnement normal de la commune.
Don du Conseil municipal, subvention ponctuelle accordée par ce dernier, dépenses pour une Course des aînés lorsque les conditions sanitaires le permettront, etc. : toutes les dépenses de ce genre sont actuellement interdites.

Des coûts supplémentaires pour la Commune
Sans budget valable, la Commune doit de surcroît limiter l’acquisition du matériel nécessaire au fonctionnement immédiat de ses infrastructures ; la création de réserves lui est formellement interdite. Ainsi doit-elle par exemple se contenter d’acheter le combustible de chauffage utilisé en deux mois au maximum, sans pouvoir profiter d’un prix de gros ou d’une action ponctuelle.
Cette manière de faire, dans tous les domaines, ne manquera pas de causer des frais supplémentaires, en livraison ou en prix d’achat.
Les autorités ne cachent pas un certain dépit, face à ces factures évitables, sachant que l’opposition auraient été tout aussi efficace pour ses auteurs, si elle avait été formulée uniquement contre la décision sur les chemins ruraux. Y inclure le budget 2021 était inutile pour le but visé, mais coûteux pour la collectivité…


Merci à la Bourgeoisie et au préposé
Le Conseil municipal tient à remercier ici la Bourgeoisie et le préposé aux cultures pour leur réactivité, leur efficacité et leur ouverture d’esprit durant les discussions de décembre, qui auront donc malheureusement été vaines.
Désormais, la Municipalité attend l’avis de droit de la Préfecture, qui doit étudier l’opposition et le dossier en général.  | cm

Des négociations pourtant bien avancées

Immédiatement après l’approbation du budget, soit l’an dernier encore, une rencontre s’est tenue entre une délégation du Conseil municipal, les représentants de la Bourgeoisie de Courtelary et le préposé local aux cultures. Diverses esquisses de solution ont été évoquées à cette occasion et il est ressorti que le dialogue, éminemment fructueux, allait sans le moindre doute aboutir rapidement à un arrangement satisfaisant pour toutes les parties.
Durant cette rencontre initiale, l’Exécutif avait bien rappelé que l’entretien complet (déneigement compris) du chemin menant à Frémont, La Blanche et Piénibon, n’était nullement concerné par sa décision de 2020 ; c’est en effet par arrangement antérieur que la Municipalité assume et assumera son entretien en toute saison. Il en va de même pour la boucle Pré du Roc – Pont de Pierre, laquelle conduit notamment au compost municipal.
De surcroît, le Conseil municipal avait clairement affirmé aussi qu’il n’était pas du tout opposé au subventionnement communal du syndicat que pourrait potentiellement créer les propriétaires de chemins ruraux.
Les discussions étaient donc bien avancées et une deuxième rencontre était agendée ce mois ; elle a dû être annulée et les solutions envisagées abandonnées, en raison du dépôt de l’opposition. | cm

Avis officiels du 29.01.2021

Un EcoPoint flambant neuf

Les travaux annoncés à l’EcoPoint ont été réalisés à satisfaction. Flambant neufs et uniformes, les nouveaux conteneurs donnent désormais des lieux une image propre et sobre. Seuls contenants encore « débordés », les récipients à sacs officiels seront bientôt remplacés, on le sait, par des conteneurs semi-enterrés. Les autorités municipales profitent de l’occasion pour rappeler à la population que les cartons doivent être pliés/écrasés pour entrer dans les récipients ad hoc, où l’on glissera également le papier. Par ailleurs, le fer blanc (boîtes de conserve débarrassées de leur papier et rincées) et l’aluminium (cannettes et autres emballages) sont désormais récoltés dans les mêmes bennes. Petit conseil pour gagner du temps : l’écrasement préalable des cannettes et barquettes alu permet de les glisser par la fente, sans devoir recourir à la presse à manivelle. | cm

Administration municipale : rappel des horaires

Les autorités rappellent à la population que des horaires d’ouverture différenciés sont en vigueur jusqu’au 28 février pour le guichet de l’administration :

  • AVS et prestations complémentaires : le mardi et le jeudi de 8 h à 12 h
  • -contrôle des habitants et permis de construire :  le lundi, le mardi et le mercredi, à chaque fois de 8 h à 12 h
  • autres questions qui ne peuvent être traités que face à face : du lundi au jeudi de 8 h à 12 h.

Une seule personne peut pénétrer dans le local, elle doit porter un masque et se désinfecter consciencieusement les mains à l’entrée.
L’administration et les autorités incitent les habitants à utiliser tant que se peut la communication non présentielle, donc par téléphone ou par courriel.
En cas de nécessité d’une rencontre et d’impossibilité de rejoindre le bureau durant les horaires ci-dessus, on prendra rendez-vous par téléphone (032 944 16 01 entre 8 h et 12 h). | cm

Avis officiels du 22.01.2021

L’organisation municipale en place pour la nouvelle législature

Le Conseil encore (très provisoirement !) incomplet a tenu la première séance de la législature
Lundi 11 janvier, l’Exécutif local a lancé la législature 2021-2024, qui a tenu une première séance centrée notamment sur l’organisation générale. C’est ainsi que les quatre élus ont procédé à la répartition des dicastères, laquelle sera complétée au printemps (voir encadré).

Le vice-maire est Roberto Previtali
C’est à Roberto Previtali que revient, pour l’année 2021, la fonction de vice-maire.

Pour le reste, les dicastères sont répartis ainsi :
– Mairie, police, administration générale, finances : Benjamin Rindlisbacher, 079 622 15 26 (suppléance vacante).
-Travaux publics, électricité, eaux usées (SEBV) et alimentation en eau (Syndicat intercommunal Courtelary-Cormoret) : Roberto Previtali, 079 445 94 65 (suppléant : Philippe Cattin).
– Ecoles, formation, infrastructures, installations sportives et sport : Théo Brand, 079 615 88 47 (suppléance vacante).
– Environnement, agriculture, sylviculture, déchets, aménagement des eaux, chemins de finage, hygiène publique, compost : vacant (suppléant : Théo Brand).
– Service de défense, affaires militaires, protection civile, transports publics : vacant (suppléant : Benjamin Rindlisbacher).
– Urbanisme, plan d’aménagement, régionalisation et tourisme : Philippe Cattin, 079 409 07 82 (suppléance vacante).
– Œuvres sociales, santé, aînés, bibliothèque, culture : vacant (suppléant : Roberto Previtali).

Commissionnaires et délégués
Les autorités ont mis au net ensuite les commissions locales et autres délégations, qui se présentent aujourd’hui ainsi pour la période de fonction 2021-2024 :
– Commission de la bibliothèque : Dalla Piazza Anne, Delobel Marie, Garcia Maïté, Kohler Valérie, Previtali Roberto, Tillmann Martine ; Veya Fabienne, présidente.
– Commission du budget : Brand Théo, Fleury Vincent, Previtali Roberto, Rindlisbacher Benjamin (le/la nouveau/elle responsable du dicastère des œuvres sociales complètera cet organe).
Commission des manifestations culturelles : Abplanalp Noémie, Debrot Marie-Chantal, Langel Laetitia (co-présidente), Moning Hans-Jörg, Veya Fabienne (co-présidente) ; sera intégré/e le/la nouveau/elle responsable du dicastère des œuvres sociales.
Un siège demeure vacant, avis aux intéressé/es.
Conférence régionale des transports Bienne – Seeland – Jura bernois : place vacante pour le/la futur/e responsable du dicastère des secours.
– VADEC : place vacante pour le/la futur/e responsable du dicastère de l’environnement.
Jura bernois tourisme : Philippe Cattin.
– Protection civile Jura bernois : place vacante pour le/la responsable du dicastère des secours.
– Syndicat pour l’épuration des eaux usées du bas-vallon de Saint-Imier (SEBV) : Mendonça Carlos, Previtali Roberto, Droz Hubert (membre du comité).
Un siège demeure vacant, avis aux intéressé/es.
Syndicat de l’Ecole primaire des Prés-de-Cortébert : Brand Théo.
Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze : Bordichini Doris, Previtali Roberto, Rindlisbacher Benjamin.
Un siège vacant est dévolu au/à la futur/e responsable du dicastère de l’environnement, qui sera automatiquement membre du comité.
Syndicat de communes des Sapeurs-pompiers Centre-Vallon : Droz Hubert, Moser Andres, Rindlisbacher Benjamin, Vioget Henri.
Une place est réservée au/à la responsable du dicastère des secours, qui sera automatiquement membre du conseil des sapeurs-pompiers.
Un siège est vacant, avis aux intéressés.
Syndicat scolaire Courtelary – Cormoret – Villeret : Costoya Otilia, Fleury Vincent, Froidevaux Cyril.
– Service d’action sociale Courtelary (SASC) : place vacante pour le/la responsable du dicastère des œuvres sociales.
– Syndicat d’alimentation en eau potable Courtelary – Cormoret : Froidevaux Cyril, Previtali Roberto, Wäcker François, Ermatinger Ronald (président du comité), Delobel Olivier (membre du comité).

Avis à toutes et tous
La Municipalité cherche donc activement un membre au sein de chacun des organes suivants : Syndicat de communes des Sapeurs-pompiers Centre-Vallon, Syndicat pour l’épuration des eaux usées du bas-vallon de Saint-Imier (SEBV), Commission des manifestations culturelles. Les personnes intéressées par l’un ou l’autre de ces domaines peuvent obtenir tous renseignements souhaitables et annoncer leur potentielle candidature auprès de l’administration municipale. Merci par avance.

Un engagement apprécié
Les autorités municipales profitent de ce début de législature pour remercier chaleureusement tous les commissionnaires sortants pour le précieux travail accompli au service de la collectivité, ainsi que les personnes qui s’engagent désormais à leur succession. | cm

Quatre candidat(e)s pour les élections du 14 février

C’est par les urnes que se dérouleront les élections complémentaires au Conseil municipal, qui ont dû être organisées faute de candidats en nombre suffisant l’année dernière. C’est une très bonne surprise : quatre candidates et candidats briguent en effet un des trois sièges disponibles, les ayants droit étant appelé à les départager le dimanche 14 février prochain.
Au délai de dépôt des candidatures, à savoir lundi à midi pile, trois listes, toutes hors partis traditionnels, avaient été déposées à l’administration municipale.

Les voici :
– Avenir Courtelary présente Jenny Mérillat-Rohrbach (née en 1990) et Roxanne Zürcher (1996).
Hubert dans l’intérêt du village présente Hubert Droz (1956).
– Avec Courtelary présente Karim Grassa (1981).

Trois de ces candidates et candidats rejoindront donc l’Exécutif au début mars prochain. Jean-Marc Tonna, président du Législatif communal, procédera à leur assermentation en temps voulus.
Signalons que le même premier citoyen du village a justement présidé, le lundi 11 janvier en début de séance du Conseil municipal, à la cérémonie d’assermentation de Philippe Cattin et Théo Brand. | cm

Les nouveaux horaires jusqu’à fin février (au moins)

L’administration municipale s’adapte aux mesures fédérales
Les décisions fédérales prises voici dix jours, et en particulier l’obligation du télétravail entrée en vigueur lundi, ainsi que la limitation du nombre de personnes dans un local, ont conduit l’administration municipale à réorganiser ses présences et donc son horaire d’ouverture au public.
Ainsi deux horaires sont-ils dès à présent en vigueur, afin de permettre aux employés d’alterner leur présence au bureau.

En matinée
Pour toutes les questions touchant à l’AVS et aux prestations complémentaires, le guichet est désormais ouvert le mardi et le jeudi matin, de 8 h à 12 h exactement.
Pour ce qui concerne le contrôle des habitants et les permis de construire, on pourra par contre rencontrer le personnel spécialisé le lundi, le mardi et le mercredi, à chaque fois de 8 h à 12 h.
Pour les autres questions qui ne peuvent être traités que face à face, le guichet est accessible du lundi au jeudi de 8 h à 12 h.
Une seule personne peut pénétrer dans le local, elle doit porter un masque dès son arrivée aux abords du complexe communal et se désinfecter consciencieusement les mains à l’entrée.

Par courriel ou par téléphone
L’administration et les autorités incitent les habitants à utiliser tant que se peut la communication non présentielle, donc par téléphone ou par courriel.
En cas de nécessité d’une rencontre et d’impossibilité de rejoindre le bureau durant les horaires actuellement réduits, chacun est par avance remercié de prendre un rendez-vous par téléphone, en appelant le 032 944 16 01 entre 8 h et 12 h.
Ces horaires et ces mesures resteront en vigueur jusqu’au 28 février, sous réserve de nouvelles décisions fédérales encore plus restrictives.

Adultes, montrez l’exemple !
Le Conseil municipal profite de l’occasion pour remercier la population de son sérieux face aux mesures imposées par les autorités supérieures. Il souligne que pour les enfants et les adolescents, cette période particulière et ces restrictions durables sont très difficiles à supporter. Aussi est-il capital que les adultes montrent l’exemple. Pour exemple, il est particulièrement important que chacun respecte l’interdiction formelle de pénétrer sur le préau du collège, dans le bâtiment et sur toutes les surfaces réservées exclusivement aux élèves et à leurs enseignants.
Merci à tous de votre compréhension, de votre patience et de l’effort que vous fournissez pour vous protéger et protéger vos concitoyens. | cm

Le crottin se ramasse…

La Municipalité lance un appel pressant aux cavalières et aux cavaliers qui suivent les rues communales à cheval, et qui laissent souvent de leur passage des traces marquantes (photo ci-contre). Elle les invite à ramasser le crottin déposé par leurs animaux, une fois leur balade achevée, et avant que piétons, deux-roues et autres véhicules ne les aient étalées et rapportées jusque dans les entrées de maison…
Les déjections de chiens doivent absolument être éliminées par les propriétaires, il en va de même pour celles des équidés, lorsqu’elles souillent les rues communales. Le règlement communal est clair : ce travail n’appartient pas au cahier des charges du service de la voirie.
Aux amateurs d’équitation qui respectent déjà cette règle, ainsi qu’à tous ceux qui ne manqueront pas de le faire, les autorités adressent leurs remerciements. | cm

Bureau de vote du 14 février

Pour les élections municipales complémentaires du 14 février prochain, le bureau de vote a été constitué ainsi : président, Vincent Fleury ; secrétaire, Céline Wüthrich ; membres, Sandrine Zaugg, Gabriela Zeller, Pascal De Matteis, Olivier Delobel, Thomas Delémont ; suppléants : Thierry Demierre, Loïc De Almeida, François Davoli, Jessica Zaugg, Marilyn Zill, Arunee Zurbuchen.
Une fois de plus, et en raison de la crise sanitaire, les autorités invitent les ayants droit à privilégier le vote par correspondance. | cm

Dons

Durant sa première séance de l’année, le Conseil municipal a accordé deux dons. A Patenschaft Berggemeinden (parrainage des communes de montagne), il a versé trois cents francs. A la SPA (protection des animaux) du Jura bernois, qui tient notamment le refuge d’Orpond, il a accordé deux cents francs. | cm

Pour le Synode

L’Exécutif a décidé de mettre gracieusement à disposition le Centre communal et la halle de gymnastique, le 12 juin prochain pour le Synode de l’Eglise réformée Berne-Jura, qui procédera notamment à la consécration de la nouvelle pasteure de Courtelary-Cormoret. | cm

Tandis que leurs aînés semblent retrouver le goût de la chose publique, les enfants de l’agglomération dégustent, en cet hiver très blanc, des plaisirs simples mais ô combien sains et agréables, que même le coronavirus ne peut limiter

Avis officiels du 15.01.2021

Merci à tous pour cette lumineuse action !

Le Conseil municipal profite de cette première édition de l’année 2021 pour remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont participé, le mois dernier, au calendrier géant de l’Avent. Cette action sympathique était spécialement appréciable en 2020, car elle a embelli le village et mis de la chaleur au cœur des habitants, durant une période pour le moins difficile.
Un merci tout particulier est adressé à Gloria Locatelli, qui organise ce calendrier de l’Avent depuis plusieurs années. Son engagement bénévole et contagieux profite à l’ensemble de la commune.
A toutes leurs concitoyennes et tous leurs concitoyens, les élus au Conseil municipal souhaitent de passer une année nettement plus agréable que la précédente. Ils les exhortent à appliquer scrupuleusement les mesures sanitaires, afin de se protéger et de contribuer tant que se peut à l’amélioration très attendue de la situation sanitaire générale.
Les membres des autorités rappellent ce faisant que trois sièges sont encore vacants à l’Exécutif. Avis aux intéressées et aux intéressés, qui pourront se faire élire le dimanche 14 février prochain. | cm

l

Nous sommes 54 de moins

Le recensement de la population locale, au 31 décembre dernier, fait apparaître une diminution de 54 habitants exactement en douze mois.
Nous étions 1405 à vivre dans la commune en fin d’année passée, dont 1185 détenteurs et détentrices de passeports à croix blanche, y compris deux personnes en séjour, et 220 étrangers (165 détentrices et détenteurs de permis C, 49 de permis B et 6 d’autres permis).

Une balance clairement négative
La balance de l’état civil est clairement négative, avec dix naissances seulement pour vingt décès, ce dernier chiffre ayant sans doute un lien avec la crise sanitaire. Au niveau des mouvements, 82 personnes sont venues s’établir à Courtelary, tandis que 126 autres ont quitté la localité.
Comme dans la plupart des communes régionales, les 719 hommes sont clairement plus nombreux que les 686 femmes, alors même que le contraire est à peu près valable à l’échelle nationale.
Au niveau de la religion, 569 habitantes et habitants appartiennent à l’église protestante, 331 à l’église catholique romaine et 6 à la paroisse catholique chrétienne, tandis que 496 personnes déclarent une autre ou aucune confession.

Les jeunes garçons en majorité
Etonnant : la pyramide des âges fait apparaître un net déséquilibre des genres chez les enfants jusqu’à 10 ans, où les garçons sont 118, les filles 69 seulement.
Par tranches de dix années, on relève que les 41-50 ans sont les plus nombreux (213 personnes), devant justement les 0-10 ans (187) et les 51-60 ans (184). Signalons enfin que la commune compte 17 habitants de plus de 90 ans, à savoir 9 femmes et 8 hommes. | cm

Avis officiel du 24.12.2020

La dernière séance avant les élections de février

Le Conseil municipal du chef-lieu a tenu sa dernière séance de l’année 2020 et dans cette composition. Les dossiers encore en cours seront donc transmis aux nouvelles autorités, qui siègeront en effectif réduit durant les premières semaines de l’année pour le moins.
On rappellera que le Conseil municipal sera toujours présidé par le maire actuel, Benjamin Rindlisbacher, réélu pour quatre ans. Il ne réunira que trois conseillers, à savoir Roberto Previtali, qui a été reconduit pour un nouveau mandat, ainsi que le deux nouveaux élus que sont Théo Brand et Philippe Cattin.
L’Exécutif souligne avec plaisir que la passation de témoin se passe dans les meilleures conditions possibles. Le maire tient d’ailleurs à remercier ici les conseillers sortants, qui tous se tiennent volontiers à disposition de leurs successeurs pour leur dispenser les informations nécessaires.

Théo Brand (à gauche) et Philippe Cattin siègeront au Conseil municipal dès le début de l’année 2021

Des candidats jusqu’au 18 janvier
On rappellera que les élections municipales complémentaires du dimanche 14 février 2021 devront désigner les trois conseillers municipaux encore manquants. Le dépôt des listes de candidature/s (chacune munie de dix signatures d’électrices et d’électeurs de Courtelary), échoit le lundi 18 janvier à midi pile.
Si trois candidats sont présentés à cette occasion, leur élection sera tacite et ils entreront tous en fonction au début février. S’il faut par contre passer par les urnes, les trois nouveaux élus prendront leur mandat début mars.

Merci pour votre patience
Quoi qu’il en soit de la suite du processus électoral, la population est par avance remerciée de la patience et de la compréhension dont elle fera preuve en début d’année. Avec deux nouveaux membres certes très motivés, mais qui doivent évidemment se mettre au courant de nombreux dossiers, et avec un effectif réduit à quatre, la réactivité du Conseil municipal ne pourra pas être immédiatement optimale.

Avec nos vœux
Elue et élus sortants, élus qui entameront un nouveau mandat et nouveaux élus s’associent ici pour présenter leurs meilleurs vœux à la population de Courtelary. Ensemble, ils souhaitent à chacun de passer des Fêtes agréables, même si elles se dérouleront en petit comité.
Et que 2021 nous accorde à tous l’opportunité de recouvrer une vise sociale normale ! | cm

Merci beaucoup à Otto Borruat

Otto Borruat a présenté sa démission, pour la fin de l’année, de la Commission de la bibliothèque, au sein de laquelle il a œuvré durant de nombreuses années. Les autorités lui adressent ici de chaleureux remerciements pour son engagement apprécié au service de la lecture et de la population.
La succession d’Otto Borruat sera assurée dans le cadre du renouvellement de toutes les commissions communales, lequel interviendra en début d’année et de législature. | cm

Quelques dons

En cette fin de législature, le Conseil municipal a accordé quatre dons. Au Téléthon, qui a souffert de ne pas pouvoir assurer ses manifestations habituelles, il a offert un montant de cent francs. La même somme a été adressée à la fondation Aide suisse à la montagne.
Le Club équestre du cheval de bronze, qui est présidé par un Imérien, compte des membres très actifs dans notre localité et participe à la fête du village, a reçu pour sa part deux cents francs.
A l’association Doigts de fée, que préside la musicienne curgismondaine Fanny Anderegg, est accordé un montant de trois cents francs pour son nouveau spectacle en préparation. | cm

Deux ouvertures pour les dépôts publics

La Municipalité rappelle que les bureaux de l’administration demeureront fermés jusqu’au 8 janvier 2021 y compris. La réouverture normale est agendée au 11 janvier.
Cependant, durant cette période de Fêtes, deux matinées sont réservées aux personnes qui souhaitent consulter les dossiers actuellement placés en dépôt public. Pour cette consultation, et uniquement pour elle, le guichet de l’administration sera donc ouvert de 10 h à 12 h, les mardis 29 décembre et 5 janvier prochains. | cm

Conteneurs : travaux attribués

Les mandats ont été attribués (sous réserve de l’obtention du permis de construire, cela va de soi), pour l’installation de conteneurs à déchets semi-enterrés, en plusieurs endroits de la localité.
Les travaux de génie civil, des creusages en particulier, ont été confiés à l’entreprise locale Wyssbrod SA, pour un montant de 26 300 francs. Les dix conteneurs seront pour leur part achetés auprès de la maison spécialisée lausannoise OptiWaste, pour une facture totale de 43 200 francs.
Rappelons que le budget nécessaire à cette opération a été avalisé par l’assemblée municipale du 29 septembre dernier.
Les mandats attribués la semaine passée entrent parfaitement dans cette enveloppe et avec cette opération d’attribution, les autorités ont donc entamé la phase finale de demande du permis de construire. | cm

Vers de nouveaux mâts

Les autorités municipales ont décidé la semaine dernière de libérer les montants nécessaires à la modernisation des mâts d’éclairage public, dans le secteur Tannerie-rue du Temple-Fleur de Lys.
La Goule SA, fournisseur d’électricité, devra effectuer le long de ces rues des travaux de mise sous terre de ses conduites. La Municipalité a décidé de profiter de ce chantier pour mener les nécessaires travaux de mise aux normes de l’éclairage. Ainsi les mâts supportant les lampadaires, aujourd’hui en bois, seront remplacés par des supports métalliques, comme c’est le cas déjà dans le reste du village.
Les travaux de La Goule, et donc ceux de la commune, seront menés durant la belle saison 2021. La part communale se montera à 14 600 francs pour les mâts en eux-mêmes, et à 16 800 francs pour les creusages, qui seront réalisés par l’entreprise locale Wyssbrod SA.
Il faut souligner qu’en profitant du chantier de La Goule, la Municipalité réalise de substantielles économies ; la grand partie des creusages nécessaires est effet assumée financièrement par le fournisseur d’électricité. | cm

Résultats de l’Assemblée

Vite et bien fait : l’Assemblée a suivi le Conseil en tous points

33 citoyennes et citoyens (soit 3,56 % des ayants droit) ont pris part lundi soir à l’assemblée municipale d’automne, que présidait Jean-Marc Tonna.

Après approbation sans question mais avec remerciements du procès-verbal rédigé par Fanny Jeanmaire, c’est au maire qu’il revenait de présenter le budget municipal 2021, lequel s’appuie sur une quotité et des taxes inchangées.

Rien de luxueux
Soulignant que ces prévisions n’incluent rien de luxueux, mais uniquement des dépenses nécessaires, utiles et à effet durable, Benjamin Rindlisbacher s’attachait aux écarts significatifs, à commencer par l’excédent de charges de 270 000 francs au compte général (105 550 au budget 2020).
En matière d’investissements, il soulignait les 500 000 francs prévus l’an prochain pour les premières interventions sur le collège (somme incluse dans l’enveloppe globale de quelque 3,5 millions qui sera étalée sur plusieurs exercices), lesquelles viseront avant tout la protection contre les incendies.
Le maire citait ensuite les 100 000 francs (déjà libérés) prévus pour les conteneurs semi-enterrés, le même montant attribué à un projet global de circulation sur les ponts de la commune, les 50 000 francs pour changer les fenêtres du bâtiment municipal et donc réaliser de substantielles économies d’énergie, les 40 000 francs attribués à la rénovation de classes scolaires, le montant de 47 000 francs pour les travaux sur les berges de la Suze et les 35 000 francs qui serviront à équiper les bâtiments municipaux de serrures électroniques.

Responsable du stand
Quant aux différences notables, Benjamin Rindlisbacher citait 52 000 francs de dépenses supplémentaires au chapitre transports et télécommunications, avec en particulier des travaux prévus sur des routes communales mal en point, 96 000 francs d’augmentation au titre de la sécurité sociale, ressentie partout et accrue par les bons de garde, ainsi que quelque 58 000 francs de dépenses supplémentaires au chapitre ordre et sécurité, ces derniers s’expliquant surtout par la subvention communale versée pour le récupérateur de balles au stand de tir.
Deux interventions étant faites à ce sujet par la salle, le maire, la conseillère municipale Doris Bordichini et le secrétaire-caissier Vincent Fleury rappelaient de concert que la Municipalité est responsable de fournir un stand de tir répondant aux normes actuelles ; sans récupérateur de balles, ce stand devrait être fermé. « Dans ce cas, soulignait Benjamin Rindlisbacher, la commune devrait verser à une voisine des contributions non négligeables, pour que nos habitants, et notamment les personnes astreintes au service militaire, puissent aller tirer sur ses installations. »

Ardues, les prévisions !
Trois types de facteurs principaux influent négativement les finances communales pour 2021 : les effets de la crise sanitaire sur l’économie, les conséquences de la RFFA (fiscalité des personnes morales) et la diminution des contributions reçues au titre de la péréquation financière. Et tous s’allient évidemment pour rendre les prévisions très ardues, rappelait Benjamin Rindlisbacher avant de s’attacher à la planification financière. Celle-ci tient compte des investissements prévus, qui pourront être diminués si la situation devient trop tendue. 
« Au vu des grandes inconnues auxquelles nous sommes confrontés, le Conseil municipal a décidé de maintenir une attention soutenue et continue sur l’évolution des finances », ajoutait le maire en précisant que l’excédent de charges 2021 peut être supporté grâce à la fortune actuelle.
Ce budget a été approuvé unanimement.


Le Parc où l’on vit
Le renouvellement du contrat liant la commune au Parc régional Chasseral, pour la période 2022-2031, a été avalisé avec la même unanimité, après présentation par Ronald Ermatinger. Ce dernier soulignait notamment que le succès du parc n’est plus à démontrer, son agrandissement continuel le prouve à l’envi. Et d’affirmer que cette réussite est due à l’une de ses principales forces : une intégration forte, à travers des projets réalisés pour et avec la population, laquelle y participe en nombre.
Pour Courtelary, on citera un exemple parlant : le Salaire de la Suze, visite-guidée qui est reconduite saison après saison avec le même succès. « La contribution financière demandée, de 4 francs par an et par habitant, est largement compensée par la richesse des activités proposées », affirmait Ronald Ermatinger. En se réjouissant que chaque franc donné par une collectivité locale induit l’arrivée de 11 francs dans la région, la Confédération assumant plus de la moitié du budget total, les cantons environ 27 pour cent et les communes 6 pour cent seulement.



Un réservoir et des élus
Roberto Previtali présentait pour sa part le décompte final concernant la construction du réservoir intercommunal, laquelle aura coûté 180 802 francs exactement ; une opération blanche pour la commune, puisque les infrastructures et la responsabilité de l’alimentation en eau potable ont été transférées au Syndicat des eaux Courtelary-Cormoret.
Quelques élections figuraient au programme : avec plaisir, l’assemblée a reconduit dans leurs fonctions Jean-Marc Tonna, excellent président des assemblées, Fabienne Veya, sa remplaçante, ainsi que l’organe de révision, à savoir la fiduciaire Soresa.

Les conteneurs arrivent !
Cyril Froidevaux apportait ensuite quelques éclaircissements quant à la gestion locale des déchets. Ainsi annonçait-il que Vadec a dû retarder un peu le renouvellement de l’EcoPoint, lequel se fera plutôt au début janvier qu’en cette fin d’année.
Un EcoPoint où il rappelait qu’un panneau de très grandes dimensions a été apposé, pour rappeler les horaires et les ayants droit de ce site.
Quant aux conteneurs semi-enterrés, le conseiller municipal précisait que le dossier avance très bien ; les adjudications seront faites avant même la fin de cette année. | cm

Une aventure touche à sa fin, une autre arrive

En cette fin de législature, Benjamin Rindlisbacher adressait ses chaleureux remerciements à tous ses collègues municipaux de ces quatre dernières années. « Merci pour votre bel engagement et bonne continuation à vous », s’exclamait-il avant de souhaiter la bienvenue aux deux nouveaux élus, Théo Brand et Philippe Cattin. « Une aventure touche à sa fin, une nouvelle va commencer ».

Les intéressés ne devraient pas manquer
Le maire rappelait qu’il manque toujours trois conseillers municipaux, qui seront élus le 14 février prochain. « Les candidats ne devraient pas manquer, si j’en crois le grand nombre de personnes qui se sont opposées à la fusion des communes », prévoyait-il en espérant une présence féminine importante à l’Exécutif.
Souhaitant la bienvenue au nouvel employé communal Christian Feller et à sa famille, en soulignant que la passation de témoin se passe parfaitement bien, il remerciait Fabienne Veya et Jean-Marc Tonna de continuer à se mettre à disposition de la collectivité.
Benjamin Rindlisbacher remerciait enfin la population de sa confiance, pour son second mandat à la mairie. « Je continuerai à remplir cette fonction au plus près de ma conscience, à défaut de pouvoir voir plus grand. » Présentant ses meilleurs vœux à ses concitoyens, il leur souhaitait en priorité de demeurer en bonne santé.

Merci pour la confiance
Doris Bordichini, conseillère municipale sortante, remerciait les ayants droit pour la confiance qu’ils lui ont accordée durant ces trois dernières législatures. « Pendant douze ans, je me suis investie avec enthousiasme et motivation pour la commune. J’y ai grandement apprécié la très bonne collaboration de mes collègues au Conseil, des employés de l’administration et des citoyennes et citoyens, affirmait-elle en soulignant le grand plaisir qu’elle a rencontré dans cette tâche qui devient certes toujours plus complexe.
Et de citer, pour exemples marquants de dossiers vécus de l’intérieur, la fusion des corps de sapeurs-pompiers Centre-Vallon, ainsi que la rénovation de la halle de gymnastique.
Souhaitant bon vent à la nouvelle équipe, Doris Bordichini adressait ses meilleurs vœux à la population de Courtelary.

Doris Bordichini, conseillère municipale sortante, a notamment œuvré avec enthousiasme à la création du corps intercommunal des sapeurs-pompiers Centre-Vallon


Vive le GR2608 !
Ronald Ermatinger, sortant après une législature, se réjouissait pour sa part d’avoir vu les questions d’alimentation en eau passer en mains du syndicat intercommunal. Il lançait un appel pour le GR2608, ce groupe de citoyennes et de citoyens qui entretiennent les chemins de la commune et envisagent d’en créer de nouveaux, si possible à thèmes, en collaboration avec le Parc Chasseral et Jura bernois Tourisme. « Toutes les personnes intéressées seront très bienvenues dans cette équipe, n’hésitez pas ! »
L’assemblée se concluait sur les remerciements et les vœux adressés par Jean-Marc Tonna, président des assemblées, lesquels se révélaient moins drôles que de coutume, lourdeur de cette année « covidienne » oblige. « Cela ne pourra qu’aller mieux en 2021 », s’exclamait-il pourtant dans un sourire. | cm

Avis officiels du 18.12.2020

Les alentours du collège préparent leur grande mue

Sans fumée, sans chien, mais avec un beau projet
Après l’approbation unanime de l’assemblée municipale réunie en septembre dernier, la future place de jeux communale, qui sera installée au sud-ouest du collège, devrait être construite entre mai et juillet prochains. Le projet suit actuellement son calendrier et l’inauguration officielle est toujours prévue pour le week-end avant la rentrée scolaire d’août 2021.
En attendant cette perspective réjouissante en particulier pour les familles de jeunes enfants, l’école planche elle aussi à l’aménagement de ses alentours.

A l’étude !
La direction de l’école primaire et secondaire s’est en effet approchée des autorités, tout récemment, pour leur faire part de son préprojet et solliciter un préavis à ce sujet.
L’établissement souhaite créer un espace ludique, destiné à tous ses élèves du cursus obligatoire, auquel ils mettraient la main à la pâte et dans lequel ils se reconnaîtraient.
Repos, ressourcement, promenade ludique, jeux et enseignement en extérieur : cet espace viserait plusieurs buts cumulés, à l’image de projets du genre menés à terme autour de quelques écoles de l’Arc jurassien.
Les travaux pointus seraient confiés à des artisans spécialisés, mais l’école participerait activement aux travaux.

Sans dégâts
Cet espace ludique prendrait place sur la surface herbeuse sise au nord du collège, quelque part entre les courts de tennis et l’aire de réception du lancer du poids.
Il est important de souligner qu’il ne toucherait en rien les installations sportives existantes et n’handicaperait nullement leur utilisation pour des entraînements, des concours et des leçons.
Le Conseil municipal a accordé un préavis favorable à ce projet, dont l’école va donc pouvoir mener une étude poussée ces tout prochains mois.

Fumeurs ? Une zone vous est réservée !
Soucieuses de la santé des utilisateurs du collège et de ses installations extérieures, ainsi que de la propreté des lieux, les autorités municipales ont décrété « zone non-fumeur » tout le préau. Cette décision est officialisée depuis cette semaine par des panneaux de signalisation ad hoc et le Conseil remercie tous les utilisateurs et visiteurs de respecter la santé des enfants et des jeunes d’une part, de leur donner un exemple positif d’autre part.
Important : une zone fumeur est dessinée, et signalée par un cendrier, tout à côté des tables de ping pong (Est de la halle de gymnastique). | cm

Ainsi que le stipulent les panneaux installés dans le préau, les alentours du collège sont désormais non-fumeur (sauf dans la zone Est, munie d’un cendrier et toute proche des tables de ping pong) et interdits aux chiens

Bipèdes seulement

Le Conseil municipal reçoit régulièrement de nombreuses réclamations, adressées par les divers utilisateurs des installations extérieures au collège, qui se plaignent à raison des excréments et autres jets d’urine souillant cet espace où l’on court, tombe, s’assied sur le sol, pour pratiquer des activités sportives, jouer durant la récréation ou s’amuser lorsqu’on ne se déplace encore qu’à quatre pattes. Les déjections des chiens sont donc particulièrement malvenues sur ce préau et ses zones herbeuses réservées exclusivement aux bipèdes.
Dans la perspective de la future place de jeu et de l’espace ludique, et pour répondre à la demande présentée en assemblée municipale de septembre dernier, le Conseil municipal a décidé de signaler, par des panneaux ad hoc (photo ci-contre), l’interdiction formelle de fréquenter le préau avec un chien. Il remercie chaleureusement la population et les visiteurs de respecter cette interdiction désormais officielle.
Cette exclusion est d’autant plus supportable que la localités et ses alentours immédiats regorgent de chemins de promenade agréables et confortables pour les détenteurs de canidés et leurs compagnons à quatre pattes. | cm

Eaux de la Suze : patience, le canton consulte

Des voix se sont fait entendre récemment, pour s’inquiéter de ne rien voir bouger sur notre territoire, en matière d’aménagement des eaux de la Suze par le syndicat éponyme (SAES). Le responsable de ce dossier à la Municipalité, le conseiller Cyril Froidevaux, s’est enquis de l’état d’avancement de l’étude auprès des spécialistes, à savoir le bureau sd ingénierie, lequel lui a transmis les détails du calendrier prévu.
Après présentation aux riverains et procédure de participation menées l’année dernière, le dossier a été finalisé pour sa phase d’examen préalable par les services cantonaux concernés, laquelle est actuellement en cours.
Le retour des instances cantonales est attendu pour début 2021 ; en fonction de leurs remarques, le projet devra éventuellement être ajusté. Si des bien-fonds privés sont touchés par ces ajustements potentiels, les propriétaires seront à nouveau contactés par le SAES, probablement au printemps prochain. Ensuite de quoi le projet sera soumis à un deuxième examen des service cantonaux.
Conséquemment, il ne faut pas attendre de dépôt public final, avec publication dans la Feuille officielle, avant la fin du printemps 2021. | cm

Soutenons les commerces et artisans locaux!

En mars 2020, Local Heroes a été créé afin d’aider les commerçants et artisans locaux en ces temps de crise et pour favoriser la consommation locale. La plateforme, gratuite, permet de trouver rapidement des producteurs et commerçants locaux autour de chez soi. Les producteurs et commerçants peuvent quant à eux indiquer si leurs services sont disponibles à la livraison. À la base, Local Heroes est une plateforme destinée à favoriser les producteurs locaux, mais se veut également un outil pour favoriser l’artisanat local.

Tout un chacun peut ajouter un établissement, dans un esprit d’entraide et de promotion du commerce local. Les commerçants peuvent ensuite revendiquer la propriété d’un établissement en un clic, gérer leur profil Local Heroes et l’utiliser pour partager des nouvelles à leurs abonnés. Plus de 2’200 établissements sont déjà inscrits et des centaines d’utilisateurs l’utilisent régulièrement.

Nous nous dirigeons malheureusement vers un nouveau semi-confinement. Nous devons plus que jamais soutenir les commerces locaux!

Lien pour Local Heroes

Avis officiels du 11.12.2020

Dons musicaux

Le Conseil municipal a décidé la semaine dernière d’accorder un don unique de cent francs à l’artiste Jessana Némitz, domiciliée à Cormoret et qui a lancé un appel pour l’enregistrement de son nouvel album.

Un don de deux cents francs a par ailleurs été accordé aux Chambristes, ce groupe qui organisera à nouveau sept concerts de haut niveau, à Courtelary l’an prochain ; le premier rendez-vous est agendé au 24 janvier 2021. | cm

Vos masques

La Municipalité rappelle que les personnes qui ne l’ont pas encore fait peuvent venir chercher les dix masques destinés à chaque habitant, ceci durant les heures d’ouverture du bureau (lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8 h à 12 h). Chaque habitant de plus de 12 ans a droit à un lot unique. | cm

Pour les Fêtes

Le bureau de l’administration municipale demeurera fermé, pour les Fêtes de fin d’année, du 23 décembre à midi jusqu’au lundi 11 janvier à 8 h. Durant cette période, les employés ne seront pas atteignables. En cas d’urgence, et en cas d’urgence seulement, on est prié d’appeler le 079 622 15 26, soit le téléphone portable de Benjamin Rindlisbacher, maire. | cm

Des bons très appréciés

Les autorités municipales ont reçu plusieurs messages sympathiques de personnes du village ayant reçu les bons du CIDE (Commerce indépendant d’Erguël), offerts pour compenser l’annulation forcée de la course des aînés. Le Conseil a ainsi appris avec plaisir que son initiative a été appréciée. | cm

Plan quinquennal

Le Conseil municipal a ratifié, durant sa dernière séance en date, le Plan financier de la commune pour la période 2021-2025. Ce document tient compte des investissements nécessaires et en particulier de la suite du projet de rénovation du collège. Une rénovation onéreuse mais indispensable pour conserver la valeur du patrimoine communal, dont on rappellera qu’elle fait l’objet actuellement d’une analyse détaillée, laquelle a déjà mis le doigt sur l’urgence de certains travaux visant notamment la sécurité des utilisateurs.
Avec une fortune de quelque trois millions de francs à fin 2019, les finances communales pourront supporter toutes les charges prévues dans ce plan ; les projections ainsi établies font effectivement état d’une fortune de près de deux millions de francs à fin 2025.
Ce plan financier, qui n’a rien de contraignant, sera présenté succinctement à l’assemblée du 14 décembre (voir ci-contre), dans le cadre de la discussion sur le budget communal 2021. | cm

Un nouvel employé est entré en fonction

Le 1er novembre dernier, Christian Feller (notre photo), est entré officiellement au service de la voirie communale. Agé de 49 ans, marié et père de deux enfants, il vient d’emménager cet automne à Courtelary, avec sa famille, en provenance d’Orvin.
L’engagement de ce nouvel employé permettra de conserver un effectif complet aux services techniques locaux, lorsque Domenico Paladino prendra une retraite bien méritée, au début de l’année prochaine.
A Christian Feller, les autorités municipales et ses collègues de la Commune souhaitent une chaleureuse bienvenue et beaucoup de satisfaction dans sa nouvelle fonction. | cm

Un sujet vous intéresse ? Annoncez-vous !

La Commune cherche des commissaires et des délégué(e)s pour 2021
En vue de la nouvelle législature politique, qui commencera au 1er janvier prochain, la Municipalité lance un appel aux citoyennes et aux citoyens de Courtelary que pourrait intéresser un engagement ciblé au service de la vie publique.
On ne parle pas ici du Conseil municipal (dont les trois sièges vides seront repourvus à travers les élections complémentaires du 14 février prochain, avec délai de présentation des candidatures au 18 janvier midi), mais de fonctions moins chronophages et néanmoins très intéressantes.  Pour les années 2021 à 2024, il s’agira en effet de renouveler la composition de plusieurs commissions municipales et autres délégations locales dans des syndicats intercommunaux. Chacun de ces organes est consacré à un domaine précis et important pour la collectivité.

Des livres au feu…
On sait d’ores et déjà qu’un ou plusieurs sièges seront libres, dès le 1er janvier prochain, au sein des organes suivants :
– Commission de la bibliothèque communale et scolaire
– Commission municipale des manifestations culturelles
– Syndicat d’épuration des eaux du Bas-Vallon (SEBV)
– Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze (SAES)
– Syndicat de communes des sapeurs-pompiers Centre-Vallon.

A toutes les citoyennes et tous les citoyens qui pourraient être disposés à occuper un des postes à repourvoir, il est instamment demandé de s’annoncer par courriel au secrétaire municipal Vincent Fleury (fleury.admin@courtelary.ch) ou par courrier postal à l’adresse de la Municipalité. N’omettez pas de préciser quel(s) domaine(s) vous intéresse(ent) et annoncez-vous s’il-vous-plaît jusqu’au 31 décembre 2020. | cm

EcoPoint : les choses sont cette fois parfaitement claires

Les services techniques viennent de poser, en arrière-plan de l’EcoPoint, un panneau suffisamment grand et clair pour que les horaires de dépôt soient désormais parfaitement respectés. Il n’y a rien de tel qu’une information visible et disponible sur place, pour éviter les oublis et les erreurs. Merci à tous de tenir compte de ces règles. | cm

Une assemblée municipale assortie de mesures sanitaires

L’assemblée municipale dite du budget se déroulera lundi prochain 14 décembre, dès 20 h à la halle de gymnastique. Comme à fin septembre dernier, mais de manière plus stricte encore pour cause de forte deuxième vague, de sévères mesures sanitaires seront mises en place.
Premièrement, les ayants droit sont avertis qu’ils devront impérativement porter un masque, dès qu’ils entreront sur le préau et pour toute la durée de l’assemblée.
Le traçage des participants sera assuré grâce à l’inscription de chacun à l’entrée, puis à la numérotation des chaises ; toute personne présente devra remplir une petite carte portant le numéro de son siège, ce qui permettra de définir par qui elle était entourée.
Les chaises seront évidemment réparties dans la halle en respectant une distance d’un mètre et demi au minimum.
En fin d’assemblée, les participants quitteront les lieux immédiatement, masque sur le visage et en respectant la distanciation de rigueur.

A l’ordre du jour
Principal point au menu de cette assemblée, le budget 2021 de la commune, avec sa quotité fiscale et sa taxe immobilière. Nous en avons parlé abondamment dans ces colonnes et il sera présenté par le maire, Benjamin Rindlisbacher, puis discuté et voté.
Le conseiller municipal Ronald Ermatinger présentera ensuite le nouveau contrat liant le Parc régional Chasseral et la commune pour la période 2022 à 2031, sur lequel l’assemblée se prononcera.
La construction du nouveau réservoir intercommunal, sis dans le pâturage de Cormoret, fera ensuite l’objet d’un décompte que détaillera Roberto Previtali, élu en charge notamment de l’alimentation en eau.

Trois nominations
C’est au maire qu’il reviendra de présenter les trois nominations au menu de ce 14 décembre : la présidence de l’assemblée, fonction qu’occupe actuellement Jean-Marc Tonna, la vice-présidence de ce Législatif, assumée présentement par Fabienne Veya, ainsi que la vérification des comptes, pour laquelle est mandatée actuellement la fiduciaire Soresa.
Ces nominations concernent la prochaine période, qui court du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2024.

Des informations
Aux traditionnelles informations du maire, lequel s’attachera à divers dossiers en cours notamment, s’ajoutera celle du conseiller municipal Cyril Froidevaux concernant l’évolution de la situation en matière de déchets, plus précisément de l’Ecopoint et de l’implantation des conteneurs semi-enterrés. | cm

L’assemblée statuera notamment sur le renouvellement du contrat liant la commune avec le Parc Chasseral (photo parc chasseral)