Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

Auteur : Municipalité de Courtelary

Déchets carnés

AVIS OFFICIELS

Centre des déchets carnés de Montmollin

Le nouveau centre collecteur de sous-produits animaux de Montmollin entre en fonction le 20 septembre 2022. Il remplace la structure provisoire érigée en 2017 à la suite de l’incendie de l’ancien centre. Les horaires d’ouverture ont été optimisés pour, d’une part, permettre une ouverture 6 jours sur 7 et, d’autre part, réduire les charges en personnel.

À partir du 20 septembre 2022, les horaires d’ouverture du centre sont les suivants :
Lundi : de 8h00 à 11h30 et de 13h30 à 17h00
Mardi à vendredi : de 8h00 à 11h30
Samedi : de 8h00 à 11h00

La livraison des cadavres d’animaux n’est pas possible en dehors des horaires d’ouverture ci-dessus.

Le Centre se réjouit de vous accueillir dans de nouvelles installations sûres, pratiques, optimisées et durables.

Courtelary, 30.09.2022

Le Conseil municipal

Avis officiel du 09.09.2022

Le radar est en fonction

Les habitants l’auront constaté : le radar pédagogique, acquis tout récemment par les autorités municipales, est pleinement entré en fonction à la rentrée scolaire. Les premiers temps d’école l’ont d’ailleurs vu actif aux abords du collège. Il se déplace depuis en divers endroits de la localité.
Cet appareil dit « sympathique » contribue activement à la promotion de la sécurité, en attirant l’attention des conductrices et conducteurs de véhicules à moteurs sur leur vitesse, parfois supérieure à ce qu’ils imaginaient.
Par ailleurs, il permettra d’étayer, au moyen de données objectives et statistiques, l’étude en cours pour un plan de mobilité à l’échelle communale. | cm

Un sourire reconnaissant pour toutes celles et ceux qui se montrent prudents au volant

L’eau des fontaines publiques doit être accessibles à tous

Les autorités municipales en appellent au bon sens de la population, en ce qui concerne l’utilisation de l’eau qui coule aux robinets des fontaines publiques.
Ainsi que leur appellation l’indique clairement, le liquide offert dans ces bassins est destiné à toute la population, sans exception. Les riverains desdites fontaines n’ont aucun droit particulier à utiliser cette eau.

Tuyaux et pompes très malvenus
Or il est de plus en plus fréquent de trouver des pompes installées à demeure ou de manière prolongée dans certains bassins, ainsi que des tuyaux accrochés aux robinets ; ces installations proscrites détournent carrément l’eau publique de sa destination normale.
Chacun doit pouvoir se servir dans une fontaine publique, avec un arrosoir ou très brièvement avec un tuyau si son jardin est proche.
Il est d’ailleurs spécifié dans les textes historiques que l’usage de cette eau se fait au moyen de seaux ou d’arrosoirs…
Par ailleurs, si le débit des ou d’une fontaine diminue ou même s’assèche (sans que l’eau soit interceptée en amont), aucune réclamation ne peut être adressée à la Commune. Celle-ci n’est effectivement pas tenue d’alimenter ledit réseau. | cm

Emolument supprimé

A la suite d’une demande citoyenne, les autorités locale sont décidé de supprimer, avec effet immédiat, le prélèvement de l’émolument perçu pour les fontaines privées raccordées au réseau communal. Une taxe annuelle de trois cents francs étaient encaissée jusqu’ici pour ces fontaines, dont les propriétaires avaient payé le raccordement.
L’abandon de cet émolument ne mettra pas les finances communales en danger, cinq bassins seulement étant concernés. | cm

Ce genre de prélèvement durable est proscrit

Les conteneurs semi-enterrés sont en route !

On se souvient que conseillée dans ce sens, la Municipalité avait déposé une demande unique de permis de construire, en vue d’installer neuf conteneurs à déchets semi-enterrés en divers endroits du village.

Eliminé !
Or le conteneur prévu au carrefour de la rue de La Châtelaine et de la Promenade de la Suze, près du pont, a donné lieu à une opposition ferme, traitée par la Préfecture.
Par ailleurs, pour le même conteneur, la législation exige que soit présentée une demande de dérogation, eu égard au fait que ce site est placé en zone de protection des eaux ; l’Oacot refuse fermement cette dérogation.
Conséquemment, dans le but que ce dossier ne traîne plus, le Conseil municipal a décidé de modifier sa demande de permis, en supprimant tout bonnement le conteneur prévu à la Châtelaine.
Dès que le permis aura été accordé, ce qui ne semble plus poser de problème désormais, et dès que le matériel nécessaire aura pu être livré, en cette période où les pénuries sont très courantes, la Commune fera donc procéder à l’installation de huit conteneurs semi-enterrés.
Cette première phase permettra de tirer des expériences et des statistiques, pour éventuellement adapter l’offre par la suite.

Aériens
A souligner que pour l’instant du moins, les conteneurs aériens seront maintenus en deux endroits, à savoir au Pré du Roc (carrefour avec Le Pacot) et à la Promenade de la Suze (entrée de la rue Les Roseaux). Ceci afin de satisfaire aux besoins de la population du quartier, qui ne bénéficiera donc pas du conteneur semi-enterré prévu à la Châtelaine. | cm

Soutien à l’UP

Mardi soir, le Conseil municipal a décidé d’accorder un don de cent francs à l’Université populaire jurassienne, section Jura bernois.
On rappellera que l’an dernier, les mêmes autorités ont annoncé qu’une salle est mise gracieusement à disposition de l’UP, sous le toit du bâtiment administratif, afin qu’elle puisse organiser un cours dans notre commune. | cm

Matériel de vote

La Municipalité de Courtelary informe ces citoyennes et citoyens que lors de la mise sous pli du matériel de vote pour les votations du 25 septembre 2022, notre partenaire responsable de cette tâche a omis de placer le bulletin fédéral dans l’enveloppe. 

Ces bulletins seront distribués directement dans les boîtes à lettres de chaque votant entre le lundi 29 août et le mercredi 31 août.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous présentons nos excuses pour ce retard. 

Municipalité de Courtelary

EcoPoint déplacé

Déchets : changements temporaires

Pour permettre l’accès aux conteneurs pendant la Fête du village et sa préparation, lesquelles nécessitent la fermeture de la rue en question, l’EcoPoint a dû être déplacé temporairement, de la Fleur de Lys au garage de la voirie. Ce dernier est situé rappelons-le à la rue de La Châtelaine numéro 9.
Intervenu au début de cette semaine, ce déménagement très provisoire est valable jusqu’à vendredi prochain le 2 septembre.
A signaler que deux des conteneurs destinés aux sacs consignés, qui se trouvent normalement à l’EcoPoint, ont pour leur part été déplacés de quelques mètres seulement ; on les trouve actuellement, et jusqu’au 2 septembre, sur leur ancien lieu, à savoir aux abords immédiat de la cure réformée.
La Municipalité remercie la population de sa compréhension face à ces désagréments inévitables. | cm

Suivez la flèche orange pour trouver l’emplacement provisoire de l’EcoPoint

Avis officiels du 19.08.2022

Dépose-minute du collège : attention au sens de circulation !

A la veille de la rentrée scolaire, la Municipalité attire ici l’attention de tous les parents d’élèves et de toutes les personnes qui utilisent le nouveau secteur dit « dépose-minute », lorsqu’ils amènent ou viennent chercher en voiture, au collège, un enfant ou un adulte. Premièrement, il est rappelé que ce secteur particulier est destiné à un court arrêt, durant lequel la ou le conducteur demeure au volant ; cet arrêt se fait exclusivement sur la bande marquée en blanc (milieu de la photo), la bande zébrée en jaune étant évidemment réservée aux bus scolaires. Deuxièmement et surtout, pour des questions évidentes de sécurité des piétons, ce dépose-minute est placé sous le régime du sens unique. On entre dans la boucle par l’accès Est, donc du côté de Cortébert, et on en ressort par l’ouest, en direction de Courtelary. Merci de respecter scrupuleusement cette règle incontournable, que la photo ci-dessus illustre parfaitement. | cm


Ça me dit marche : venez demain « rencontrer » Paul Miche et Paul Gautier !

Sous la bannière de ça me dit marche, on partira demain samedi matin à la rencontre de deux personnalités marquantes de Courtelary : le poète Paul Gautier et son neveu le musicien Paul Miche.

Un poète et un musicien
Né en 1843 à Courtelary où est établie sa famille, Paul Gautier suit des études de droit à Strasbourg. Reçu avocat, il ouvre une étude à Courtelary, où il meurt deux ans plus tard, à 26 ans seulement, de la tuberculose.
Poète et traducteur, en parallèle à ses études et à ses brèves activités au barreau, Paul Gautier a été publié post mortem. Son recueil intitulé « Pervenches et Bruyères » est imprimé une première fois à Genève l’année même de son décès, puis réédité, dans une version augmentée, en 1882 à Delémont.
Neveu de Paul Gautier dont il mit les vers en musique, Paul Miche naît à Courtelary en 1886. Violoniste, pianiste et compositeur, il obtient au Conservatoire de Genève un Premier prix avec distinction, avant d’y exercer comme professeur durant 40 ans.
L’œuvre de Paul Miche est impressionnante : plus de 200 chœurs, des pièces pour piano, voire pour piano et violon. Cet enfant de Courtelary, mort à Genève en 1960, a écrit également deux sonates pour ces deux instruments.

En musique !
Ensuite de la balade, des pièces signées Paul Miche seront interprétées en l’aula du collège par deux musiciens de la région !
Une chaleureuse invitation est lancée, pour cette sortie prometteuse, à toutes les personnes intéressées par la culture, aux participants de tout âge. Les explications et autres anecdotes distillées par Noël Stalder, organisateur et accompagnateur, promettent une rencontre savoureuse et passionnante. | cm

Demain samedi 20 août, rendez-vous à 10 h 15 à la gare, pour une marche d’une heure et trois quarts environ (150 m de dénivellation), avec retour au collège. Sortie gratuite, ouverte à tous, jalonnée de haltes animées par Noël Stalder

Un monument à sa mémoire rappelle le poète Paul Gautier, près de sa maison natale

Interdiction de feux !

11 août 2022

Communiqué de presse des préfètes et des préfets:Interdiction généralisée de faire du feu dans les arrondissements administratifs de Biel/Bienne et du Jura bernois

L’interdiction de faire du feu en forêt, y compris dans les pâturages boisés, et à proximité, reste en vigueur dans tout le canton de Berne. En outre, une interdiction généralisée de faire du feu en plein air est prononcée avec effet immédiat dans les arrondissements administratifs de Biel/Bienne et du Jura bernois.

En raison de la sécheresse accrue, les préfètes des arrondissements administratifs de Biel/Bienne et du Jura bernois ont prononcé une interdiction généralisée de faire du feu : jusqu’à nouvel ordre, il est strictement interdit de faire du feu en plein air, y compris sur les fonds privés.

Les préfètes et les préfets des autres arrondissements administratifs maintiennent pour leur part l’interdiction de faire du feu en forêt, y compris dans les pâturages boisés, et à proximité (à moins de 50 mètres), en vigueur dans tout le canton depuis le 19 juillet 2022.

En dehors de ces zones d’interdiction, allumer des feux n’est autorisé que dans des foyers fixes, avec la plus grande prudence et uniquement en l’absence de vent. Si ces conditions ne sont pas réunies, il est strictement interdit de faire du feu en plein air. La population est appelée à se conformer aux instructions des autorités locales. 

L’Office des forêts et des dangers naturels du canton de Berne surveille en permanence le risque d’incendie de forêt.   
Informations actualisées et conseils de comportement : www.be.ch/incendie-foret.
De quelle préfecture ou de quel arrondissement administratif dépend ma commune ?


27 juillet 2022

Décision générale

Interdiction de faire du feu en forêt, compris dans les pâturages boisés, et à proximité et interdic-tion générale de faire des feux de joie et des feux d’artifice
En raison de la sécheresse, le risque d’incendies de forêt est fort sur tout le territoire du canton de Berne. En conséquence, des mesures sont nécessaires pour garantir la sécurité publique. En vertu de l’art. 11 LPr et de l’art. 21, al. 3 OCFo, les préfètes et les préfets mentionnés ci-dessous rendent les déci-sions générales suivantes pour leurs arrondissements administratifs :

  1. Les feux en forêt, y compris dans les pâturages boisés, et à proximité (à moins de 50 m) continuent d’être interdits. Il est notamment interdit d’allumer des barbecues ou d’autres feux.
  2. D’autre part, une interdiction générale de faire des feux de joie et d’utiliser des feux d’artifice est décrétée avec effet immédiat. Le lâcher de lanternes célestes est également interdit.
  3. Les seules exceptions sont les feux d’artifice sur le lac de Thoune et le lac de Brienz ayant une autorisation officielle. Ces feux lancés à une distance suffisante de la rive et allumés par des pro-fessionnels ne sont pas dangereux dès lors que les charges imposées dans l’autorisation sont respectées. Par ailleurs, le lâcher de lanternes célestes est interdit dans tout le canton.
  4. Il est impératif de se conformer aux instructions des autorités locales.
  5. Les contraventions seront punies de l’amende en application de l’art. 46, al 1, lit. d LCFo.
  6. En raison du danger aigu d’incendie de forêt, les éventuels recours sont privés d’effet suspensif.
    Stéphanie Niederhauser, Jura bernois
    Voie de droit :
    Il est possible d’interjeter recours contre les décisions dans les 30 jours auprès du Tribunal administratif. Le recours contiendra les conclusions, l’indication des faits, moyens de preuve et motifs, et portera une signature.

Communiqué de presse des préfètes et des préfets du 27 juillet 2022

Interdiction de faire du feu en forêt, interdiction

générale d’allumer des feux d’artifice
En raison d’un risque d’incendie « fort » (niveau 4), l’interdiction de faire du feu en
forêt, y compris dans les pâturages boisés, et à proximité (à moins de 50 mètres)
reste en vigueur dans le canton de Berne. En outre, les préfètes et les préfets ont
édicté une interdiction générale d’allumer des feux d’artifice et des feux de joie,
notamment les feux du 1er août.

L’interdiction de faire du feu en forêt, y compris dans les pâturages boisés, ou à proximité (à moins de 50
mètres) édictée par les préfectures le 19 juillet 2022 reste en vigueur. En dehors de ces zones
d’interdiction, allumer des feux n’est autorisé que dans des foyers fixes, avec la plus grande prudence et
uniquement en l’absence de vent. En dehors de ces conditions, il est interdit de faire du feu en plein air.
La population est appelée à se conformer aux instructions des autorités locales.
Interdiction générale des feux d’artifice et des feux de joie.

Par ailleurs, les préfètes et les préfets ont prononcé une interdiction générale d’utiliser des feux d’artifice
dans le canton de Berne. Les seules exceptions sont les feux d’artifice sur le lac de Thoune et le lac de
Brienz ayant une autorisation officielle. Ces feux lancés à une distance suffisante de la rive et allumés
par des professionnels ne sont pas dangereux dès lors que les charges imposées dans l’autorisation
sont respectées. Par ailleurs, le lâcher de lanternes célestes est interdit dans tout le canton.
Il est également interdit d’allumer des feux de joie dans des zones exposées situées à l’écart des zones
urbaines et difficilement accessibles aux sapeurs-pompiers.

L’Office des forêts et des dangers naturels du canton de Berne surveille en permanence le risque
d’incendie de forêt.

Informations actualisées et conseils de comportement : www.be.ch/incendie-foret.
De quelle préfecture ou de quel arrondissement administratif dépend ma commune ?
Communiqué de presse des préfètes et des préfets du 27 juillet 2022
Interdiction de faire du feu en forêt, interdiction générale d’allumer des feux d’artifice

2/2

Note aux rédactions

Pour tout complément d’information, veuillez vous adresser à Michael Teuscher, président du Directoire des préfectures, au 031 635 37 25 (mercredi 27 juillet 2022, de 15h00 à 16h00).
‒ Prévoir des mesures de sécurité renforcées pour les feux officiels du 1er août allumés dans les zones urbaines.
‒ Alerter immédiatement les pompiers en appelant le 118 si un incendie se déclare.
‒ Ne pas jeter d’allumettes ou de mégots de cigarette.
‒ Surveiller le feu en permanence et éteindre immédiatement les flammèches qui s’en échappent.
‒ Toujours bien vérifier que le feu est complètement éteint avant de quitter les lieux.
Feux d’artifice du 1er août 2022 sur les lacs officiellement autorisés
Lac de Brienz À 21h45 devant Brienz et Iseltwald À 22h10 devant Oberried
Lac de Thoune À 21h50 devant Gunten À 22h20 entre Oberhofen et Hilterfingen
Il est interdit aux bateaux de s’approcher des rampes pyrotechniques.

Avis officiels du 12.08.2022

Ça me dit marche à la rencontre de deux artistes du cru

Paul Gautier et Paul Miche, deux personnalités à découvrir dans 8 jours en se baladant avec Noël Stalder
Depuis quelques années, le canton de Berne a induit des balades de découverte culturelle et géographique, agendées le samedi matin en différents endroits intéressants. Quelques-uns de ces rendez-vous publics se sont déjà déroulés dans la région et la prochaine échéance, le 20 août dans notre village, mérite amplement le détour !
Sous la bannière de ça me dit marche, on partira en effet à la rencontre de deux personnalités marquantes de Courtelary : le poète Paul Gautier et son neveu le musicien Paul Miche.

Une vie courte mais brillante
Né en 1843 à Courtelary où est établie sa famille, Paul Gautier fréquente le progymnase de La Neuveville, puis l’Ecole cantonale de Porrentruy, avant de suivre des études de droit à Strasbourg. Reçu avocat à la suite d’un stage effectué à Delémont, il ouvre une étude à Courtelary, où il meurt deux ans plus tard, à 26 ans seulement, de la phtisie (tuberculose pulmonaire).
Virgile Rossel, illustre parmi les illustres à l’échelle de la Suisse romande, dira de lui que « de tous les poètes jurassiens, aucun ne fut davantage poète dans l’âme que Paul Gautier, qui mourut à 26 ans, parce qu’il n’avait pas su ménager sa vie »…
Poète et traducteur, en parallèle à ses études et à ses brèves activités au barreau, Paul Gautier a été publié post mortem. Son recueil intitulé « Pervenches et Bruyères » est imprimé une première fois à Genève l’année même de son décès, puis réédité, dans une version augmentée, en 1882 à Delémont.

Une famille d’artistes
Neveu de Paul Gautier, qu’il ne connut pas mais dont il mit les vers en musique, Paul Miche naît à Courtelary en 1886. Violoniste, pianiste et compositeur, il passe sa prime jeunesse ici, avant d’étudier à Genève où il obtient un Premier prix avec distinction. Après quelques années de tournées de concerts, en tant que soliste virtuose notamment, il est nommé professeur à ce Conservatoire de Genève, où il enseigne durant quatre décennies.
L’œuvre de Paul Miche est impressionnante : on lui doit quelque 200 chœurs, dont certains ont été mis en paroles par le fameux Henri Devain, ainsi que des pièces pour piano, voire pour piano et violon. Cet enfant de Courtelary  a écrit également deux sonates pour ces deux instruments.
Paul Miche est mort à Genève en 1960.

Une belle surprise !
Jolie surprise pour les participants : ensuite de la balade, des pièces signées Paul Miche seront interprétées en l’aula du collège par deux musiciens de la région !
Une chaleureuse invitation est lancée, pour cette sortie prometteuse, à toutes les personnes intéressées par la culture locale et régionale. Le rendez-vous s’adresse aux participants de tout âge et il est parfaitement gratuit ; les explications et autres anecdotes distillées par Noël Stalder, organisateur et accompagnateur, ne manqueront pas de rendre cette rencontre savoureuse et passionnante. | cm

Samedi 20 août, rendez-vous à 10 h 15 à la gare, pour une marche d’une heure et trois quarts environ (150 m de dénivellation), avec retour au collège. Gratuite, ouverte à tous, jalonnée de haltes animées par Noël Stalder

Le poète Paul Gautier (à gauche) et son neveu le musicien Paul Miche, deux artistes de Courtelary, qui ont vécu aux 19e et 20e siècles respectivement. Ils méritent bien une randonnée-découverte !

L’apprentie de l’administration a entamé sa formation lundi

Engagée au 1er août officiellement, Maeva Fähndrich a entamé concrètement sa formation lundi. Placée sous la responsabilité de Fanny Jeanmaire, employée administrative, la jeune habitante de Péry-La Heutte effectue donc un apprentissage d’employée de commerce, après avoir achevé sa scolarité secondaire le mois dernier à Corgémont.
Agée de 15 ans, Maeva Fähndrich a opté pour une formation qu’elle estime complète et un métier qu’elle juge passionnant, car très varié.
Les autorités locales et ses nouveaux collègues souhaitent une chaleureuse bienvenue à la nouvelle apprenante et lui souhaitent beaucoup de plaisir et plein succès dans sa formation.
La Municipalité se réjouit de renouer avec sa vocation formatrice, qu’elle avait laissée de côté provisoirement, à la suite des départs naturels et donc des engagements enregistrés ces dernières années. | cm

Mains et pieds douloureux : tous les moyens de lutte

Une conférence gratuite organisée par Pro Senectute, ouverte à tous et toutes dans un mois
Dans le cadre de son cycle de conférences placées sous la bannière « Vieillir en forme », Pro Senectute Arc Jurassien propose une rencontre très intéressante, gratuite et ouverte à toutes et tous, dans un mois à Courtelary. Cette prochaine session aura lieu très exactement le jeudi 15 septembre de 14 h à 16 h, et sera centrée sur nos extrémités.

Précieuse autonomie
Avec le concours d’oratrices qui connaissent particulièrement bien la question, on s’y penchera sur les douleurs ressenties aux mains et aux pieds, eux qui nous permettent d’agir et de nous déplacer. Lorsque nous rencontrons des difficultés avec ces précieuses extrémités, c’est toute notre autonomie qui pâtit et notre quotidien qui devient difficile.
Les douleurs des mains et des pieds sont très fréquentes chez les aînés, mais les moyens de lutter contre le mal et de continuer à utiliser ses membres sans souffrir, eux aussi sont nombreux et très divers. Il vaut amplement la peine de tous les connaître, pour choisir ceux qui conviennent le mieux à chacun.

Des traitements, mais pas seulement
Ainsi des traitements permettent de supprimer ou du moins d’atténuer ces douleurs. Mais diverses stratégies, par exemple dans la manière d’effectuer des gestes courants, ainsi que des moyens auxiliaires modernes, permettent eux aussi de rendre les mouvements plus aisés et donc de préserver l’autonomie.
Des massages aux semelles orthopédiques, des attelles aux chaussures adaptées, de la gymnastique aux activités de loisirs, il existe quantité de bonnes pratiques, que les oratrices présenteront, d’une part, et que les participants pourront échanger entre eux, d’autre part.
En effet, ensuite de la conférence, une large place sera laissée comme de coutume aux échanges informels, avec les spécialistes et entre auditrices, auditeurs.
Cet espace sera d’autant plus convivial qu’une petite collation sera servie à tous les participants, grâce à la collaboration active de la Municipalité de Courtelary, qui soutient une nouvelle fois l’action de Vieillir en forme. A relever que la Ligue bernoise contre le rhumatisme collabore elle aussi à cette rencontre.

Des spécialistes
Trois spécialistes prendront la parole, à commencer par Sylvia Wicky, de Vieillir en forme, qui détaillera différentes stratégies pour faire face aux douleurs et aux restrictions de mouvement.
Lucia Illi, ergothérapeute, et Claudine Romann, physiothérapeute, expliqueront pour leur part les causes de ces douleurs aux mains et aux pieds, avant de présenter différents traitements, méthodes ou autres moyens auxiliaires qui permettent de lutter contre leurs effets pénibles.
Bienvenue à toutes et à tous, le 15 septembre à Courtelary ! | cm

*Merci de vous inscrire jusqu’au 8 septembre au secrétariat de Pro Senectute Arc Jurassien, par courriel à prosenectute.tavannes@ne.ch ou par téléphone au 032 886 83 86, voire directement sur le site https://arcjurassien.prosenectute.ch/rencontre-partage

Avis officiels du 15.07.2022

Pour entretenir les nouveaux aménagements

L’Exécutif local a décidé lundi soir d’acquérir une nouvelle machine pour l’entretien du collège. Il s’agit d’une balayeuse de marque Kärcher, qui permettra de nettoyer aussi bien la nouvelle place de jeux que les autres surfaces des alentours. Ces aménagements flambant neufs rencontrent un grand succès et méritent bien d’être tenus dans un parfait état de propreté.
Sur offre de l’entreprise noirmontaine R. Boillat Machines, qui nous consent un rabais de dix pour cent, le Conseil municipal a ce faisant libéré le crédit nécessaire à cet achat, de 2240 francs toutes taxes comprises.
Le nouvel appareil sera vraisemblablement livrable dès la rentrée prochaine. | cm

Deux dons municipaux

Mardi lors de sa dernière séance d’avant vacances estivales, le Conseil municipal a décidé d’accorder deux dons de cent francs chacun.
Le premier ira à la Fédération d’élevage bovin du Jura bernois, pour soutenir le 43e Marché-concours régional, qui se déroulera à Tavannes le 7 octobre prochain.
Le second est destiné à la Main Tendue, section du Nord-Ouest, qui va fêter cette année le 60e anniversaire du numéro de téléphone 143. | cm

De nouveaux horaires à l’administration communale

Dès la rentrée des vacances, le lundi 8 août prochain, le guichet de l’administration municipale sera ouvert selon un nouvel horaire. En effet, pour faciliter l’accès de la Commune aux personnes qui travaillent, la Municipalité a décidé d’avancer l’ouverture d’une demi-heure.
En clair, dès le 8 août, le guichet sera donc accessible ainsi : les lundi, mardi, mercredi et jeudi matin de 7 h 30 à 11 h 45.
Par ailleurs, les après-midi des lundi, mardi, mercredi et jeudi sont réservés aux visites fixées sur rendez-vous préalable.
Le vendredi, le guichet demeure complètement fermé au public.

Conseil en vacances
La semaine prochaine, l’administration est encore ouverte selon l’horaire actuel. Ensuite, elle sera fermée du lundi 25 juillet au vendredi 5 août, pour les vacances estivales.
Le Conseil municipal sera pour sa part en congé officiel depuis le lundi 18 juillet et jusqu’au vendredi 19 août. Le mardi 23 août, il tiendra sa première séance d’après-vacances.
Les autorités municipales s’associent au personnel de la commune pour adresser à toute la population des vœux de bel été, agréable et ressourçant.

Pour les urgences
En cas d’urgence, durant la période de fermeture de l’administration, on s’adressera au maire, Benjamin Rindlisbacher, de préférence par courriel (mairie@courtelary.ch), voire par téléphone en cas d’impérative nécessité (079 622 15 26). | cm