Résultats de l’Assemblée

Résultats de l’Assemblée

Vite et bien fait : l’Assemblée a suivi le Conseil en tous points

33 citoyennes et citoyens (soit 3,56 % des ayants droit) ont pris part lundi soir à l’assemblée municipale d’automne, que présidait Jean-Marc Tonna.

Après approbation sans question mais avec remerciements du procès-verbal rédigé par Fanny Jeanmaire, c’est au maire qu’il revenait de présenter le budget municipal 2021, lequel s’appuie sur une quotité et des taxes inchangées.

Rien de luxueux
Soulignant que ces prévisions n’incluent rien de luxueux, mais uniquement des dépenses nécessaires, utiles et à effet durable, Benjamin Rindlisbacher s’attachait aux écarts significatifs, à commencer par l’excédent de charges de 270 000 francs au compte général (105 550 au budget 2020).
En matière d’investissements, il soulignait les 500 000 francs prévus l’an prochain pour les premières interventions sur le collège (somme incluse dans l’enveloppe globale de quelque 3,5 millions qui sera étalée sur plusieurs exercices), lesquelles viseront avant tout la protection contre les incendies.
Le maire citait ensuite les 100 000 francs (déjà libérés) prévus pour les conteneurs semi-enterrés, le même montant attribué à un projet global de circulation sur les ponts de la commune, les 50 000 francs pour changer les fenêtres du bâtiment municipal et donc réaliser de substantielles économies d’énergie, les 40 000 francs attribués à la rénovation de classes scolaires, le montant de 47 000 francs pour les travaux sur les berges de la Suze et les 35 000 francs qui serviront à équiper les bâtiments municipaux de serrures électroniques.

Responsable du stand
Quant aux différences notables, Benjamin Rindlisbacher citait 52 000 francs de dépenses supplémentaires au chapitre transports et télécommunications, avec en particulier des travaux prévus sur des routes communales mal en point, 96 000 francs d’augmentation au titre de la sécurité sociale, ressentie partout et accrue par les bons de garde, ainsi que quelque 58 000 francs de dépenses supplémentaires au chapitre ordre et sécurité, ces derniers s’expliquant surtout par la subvention communale versée pour le récupérateur de balles au stand de tir.
Deux interventions étant faites à ce sujet par la salle, le maire, la conseillère municipale Doris Bordichini et le secrétaire-caissier Vincent Fleury rappelaient de concert que la Municipalité est responsable de fournir un stand de tir répondant aux normes actuelles ; sans récupérateur de balles, ce stand devrait être fermé. « Dans ce cas, soulignait Benjamin Rindlisbacher, la commune devrait verser à une voisine des contributions non négligeables, pour que nos habitants, et notamment les personnes astreintes au service militaire, puissent aller tirer sur ses installations. »

Ardues, les prévisions !
Trois types de facteurs principaux influent négativement les finances communales pour 2021 : les effets de la crise sanitaire sur l’économie, les conséquences de la RFFA (fiscalité des personnes morales) et la diminution des contributions reçues au titre de la péréquation financière. Et tous s’allient évidemment pour rendre les prévisions très ardues, rappelait Benjamin Rindlisbacher avant de s’attacher à la planification financière. Celle-ci tient compte des investissements prévus, qui pourront être diminués si la situation devient trop tendue. 
« Au vu des grandes inconnues auxquelles nous sommes confrontés, le Conseil municipal a décidé de maintenir une attention soutenue et continue sur l’évolution des finances », ajoutait le maire en précisant que l’excédent de charges 2021 peut être supporté grâce à la fortune actuelle.
Ce budget a été approuvé unanimement.


Le Parc où l’on vit
Le renouvellement du contrat liant la commune au Parc régional Chasseral, pour la période 2022-2031, a été avalisé avec la même unanimité, après présentation par Ronald Ermatinger. Ce dernier soulignait notamment que le succès du parc n’est plus à démontrer, son agrandissement continuel le prouve à l’envi. Et d’affirmer que cette réussite est due à l’une de ses principales forces : une intégration forte, à travers des projets réalisés pour et avec la population, laquelle y participe en nombre.
Pour Courtelary, on citera un exemple parlant : le Salaire de la Suze, visite-guidée qui est reconduite saison après saison avec le même succès. « La contribution financière demandée, de 4 francs par an et par habitant, est largement compensée par la richesse des activités proposées », affirmait Ronald Ermatinger. En se réjouissant que chaque franc donné par une collectivité locale induit l’arrivée de 11 francs dans la région, la Confédération assumant plus de la moitié du budget total, les cantons environ 27 pour cent et les communes 6 pour cent seulement.



Un réservoir et des élus
Roberto Previtali présentait pour sa part le décompte final concernant la construction du réservoir intercommunal, laquelle aura coûté 180 802 francs exactement ; une opération blanche pour la commune, puisque les infrastructures et la responsabilité de l’alimentation en eau potable ont été transférées au Syndicat des eaux Courtelary-Cormoret.
Quelques élections figuraient au programme : avec plaisir, l’assemblée a reconduit dans leurs fonctions Jean-Marc Tonna, excellent président des assemblées, Fabienne Veya, sa remplaçante, ainsi que l’organe de révision, à savoir la fiduciaire Soresa.

Les conteneurs arrivent !
Cyril Froidevaux apportait ensuite quelques éclaircissements quant à la gestion locale des déchets. Ainsi annonçait-il que Vadec a dû retarder un peu le renouvellement de l’EcoPoint, lequel se fera plutôt au début janvier qu’en cette fin d’année.
Un EcoPoint où il rappelait qu’un panneau de très grandes dimensions a été apposé, pour rappeler les horaires et les ayants droit de ce site.
Quant aux conteneurs semi-enterrés, le conseiller municipal précisait que le dossier avance très bien ; les adjudications seront faites avant même la fin de cette année. | cm

Une aventure touche à sa fin, une autre arrive

En cette fin de législature, Benjamin Rindlisbacher adressait ses chaleureux remerciements à tous ses collègues municipaux de ces quatre dernières années. « Merci pour votre bel engagement et bonne continuation à vous », s’exclamait-il avant de souhaiter la bienvenue aux deux nouveaux élus, Théo Brand et Philippe Cattin. « Une aventure touche à sa fin, une nouvelle va commencer ».

Les intéressés ne devraient pas manquer
Le maire rappelait qu’il manque toujours trois conseillers municipaux, qui seront élus le 14 février prochain. « Les candidats ne devraient pas manquer, si j’en crois le grand nombre de personnes qui se sont opposées à la fusion des communes », prévoyait-il en espérant une présence féminine importante à l’Exécutif.
Souhaitant la bienvenue au nouvel employé communal Christian Feller et à sa famille, en soulignant que la passation de témoin se passe parfaitement bien, il remerciait Fabienne Veya et Jean-Marc Tonna de continuer à se mettre à disposition de la collectivité.
Benjamin Rindlisbacher remerciait enfin la population de sa confiance, pour son second mandat à la mairie. « Je continuerai à remplir cette fonction au plus près de ma conscience, à défaut de pouvoir voir plus grand. » Présentant ses meilleurs vœux à ses concitoyens, il leur souhaitait en priorité de demeurer en bonne santé.

Merci pour la confiance
Doris Bordichini, conseillère municipale sortante, remerciait les ayants droit pour la confiance qu’ils lui ont accordée durant ces trois dernières législatures. « Pendant douze ans, je me suis investie avec enthousiasme et motivation pour la commune. J’y ai grandement apprécié la très bonne collaboration de mes collègues au Conseil, des employés de l’administration et des citoyennes et citoyens, affirmait-elle en soulignant le grand plaisir qu’elle a rencontré dans cette tâche qui devient certes toujours plus complexe.
Et de citer, pour exemples marquants de dossiers vécus de l’intérieur, la fusion des corps de sapeurs-pompiers Centre-Vallon, ainsi que la rénovation de la halle de gymnastique.
Souhaitant bon vent à la nouvelle équipe, Doris Bordichini adressait ses meilleurs vœux à la population de Courtelary.

Doris Bordichini, conseillère municipale sortante, a notamment œuvré avec enthousiasme à la création du corps intercommunal des sapeurs-pompiers Centre-Vallon


Vive le GR2608 !
Ronald Ermatinger, sortant après une législature, se réjouissait pour sa part d’avoir vu les questions d’alimentation en eau passer en mains du syndicat intercommunal. Il lançait un appel pour le GR2608, ce groupe de citoyennes et de citoyens qui entretiennent les chemins de la commune et envisagent d’en créer de nouveaux, si possible à thèmes, en collaboration avec le Parc Chasseral et Jura bernois Tourisme. « Toutes les personnes intéressées seront très bienvenues dans cette équipe, n’hésitez pas ! »
L’assemblée se concluait sur les remerciements et les vœux adressés par Jean-Marc Tonna, président des assemblées, lesquels se révélaient moins drôles que de coutume, lourdeur de cette année « covidienne » oblige. « Cela ne pourra qu’aller mieux en 2021 », s’exclamait-il pourtant dans un sourire. | cm




Les commentaires sont fermés