Les échos du Conseil du 27.03.2020

Les échos du Conseil du 27.03.2020

Ce genre de matériaux ne doivent jamais être déposés aux points de collecte, et cette semaine ils n’étaient tout bonnement pas recueillis !

Lorsque solidarité et respect font défaut

Très mauvaise et très décevante surprise, mercredi matin pour la Municipalité et ses employés des services techniques : des habitants de la commune avaient tout bonnement déposé des cassons métalliques (de grandes dimensions qui plus est !) au bord de la chaussée. Un acte dénotant une absence totale de respect envers les cantonniers en particulier, envers la Commune et donc la collectivité en général.
Les auteurs de ce dépôt seront dénoncés et devront assumer les conséquences de cette dénonciation.
Formellement interdit
On rappellera que le dépôt de cassons métalliques aux lieux habituels est formellement interdit, les mercredis de récolte d’encombrants. Seuls les matériaux combustibles sont ramassés par notre partenaire de Vadec.
Les objets et pièces métalliques doivent impérativement être apportées au garage de la voirie, le jour même.
Cette manière de faire est clairement expliquée dans le MémoDéchets distribué en tous ménages, disponible par un coup de fil à la Municipalité en cas de besoin et lisible en tout temps sur le site internet de la commune.
La santé des uns…
Cette semaine de surcroît, la situation était particulière, pour cause de coronavirus. Afin de protéger son personnel -lequel doit travailler en débit de l’urgence sanitaire, ceci pour le bien de toute la communauté ! -, afin donc de protéger les cantonniers d’une potentielle contamination, les autorités avaient décidé de supprimer exceptionnellement la récolte des cassons métalliques.
Elles avaient annoncé cette restriction par affichage multiple dans la localité et ses commerces, ainsi que par publication dans la presse régionale, y compris sur les ondes de Radio Jura bernois.
Les auteurs de ces dépôts illicites ont donc contrevenu doublement aux directives ; ils se sont empressés de déposer mardi soir machines à laver, pneus et autres objets divers, en faisant fi aussi bien de la santé d’autrui que des règlements en vigueur.
Il ne sera certainement pas très compliqué aux autorités concernées de trouver les auteurs de ces actes déplorables…
En tous les cas, mercredi matin la Municipalité annonçait clairement que les cantonniers ne prendraient pas en charge le matériel en question.
Merci à la population de sa compréhension, elle qui, dans son immense majorité, respecte parfaitement les directives en vigueur. | cm

Voilà ce qui traînait notamment sur la chaussée mercredi matin, déposé le soir précédent par des individus risquant la dénonciation…


Aînés, n’hésitez pas à nous appeler !

Rappelons qu’une chaine de solidarité a été mise sur pied dans la commune, en cette période d’urgence sanitaire. Les autorités et l’administration remercient chaleureusement toutes les personnes qui se sont annoncées pour y prendre part bénévolement.
Cette organisation assume en particulier les commissions (denrées alimentaires et produits de première nécessité), mais également des transports (chez le médecin ou à la pharmacie par exemple) et la livraison de livres provenant de la Bibliothèque municipale.
La Municipalité exhorte les bénéficiaires potentiels, aînés ou personnes à risque élevé, à ne pas hésiter une seconde : demandez de l’aide, ce service a été créé pour vous ! On l’atteint au 032 944 16 01 en matinée, ou par courriel à admin@courtelary.ch. | cm


Nouvelle commissionnaire

Pour suppléer la démission présentée par Mélanie Tüscher pour la fin de l’année scolaire en cours, les autorités ont enregistré une seule candidature à la commission d’école, à savoir celle de Noelia Costoya Villar. Le Conseil municipal propose sa nomination à l’assemblée des délégués du syndicat scolaire. Il remercie chaleureusement cette maman de quatre enfants pour son engagement en faveur de la cause scolaire.
L’Exécutif adresse également sa gratitude à Mélanie Tüscher pour tout le travail qu’elle a effectué durant plusieurs années au sein de la commission. | cm


Déménagement de ruisseau

Un crédit de 75 000 francs sera soumis à l’assemblée municipale de juin prochain, pour les travaux d’assainissement à réaliser sur le ruisseau du Crêt-du-Sapelôt. On rappellera que ce petit cours d’eau passe actuellement sous une habitation à laquelle il cause de fréquentes inondations et autres dégâts.
Ce crédit permettra de déplacer le ruisseau, qui demeurera sous terre. | cm


Mobilité : l’Exécutif émet un souhait

Le Conseil municipal a étudié et préavisé favorablement la version 2021 de la Conception régionale des transports et de l’urbanisation (CRTU) pour le Jura bernois, dans le cadre de la procédure d’information et de participation ad hoc, qui court du 14 février au 27 mars 2020. Rappelons que les CRTU sont revues tous les quatre ans.
Il a étudié en détails les éléments proposés, en cours ou réalisables à terme, dont il a apprécié la diversité.
L’Exécutif local a cependant émis un regret : il souhaiterait en effet que la possibilité soit offerte, en gare de Courtelary, de recharger les véhicules électriques, qu’ils s’agissent de deux-roues ou de voitures.
A l’association Jura bernois.Bienne, qui a réalisé cette CRTU sur mandat du canton, les autorités locales ont donc suggéré de demander aux CFF de prévoir une telle borne à Courtelary. | cm

Une borne de recharge publique serait bienvenue à la gare


La cuisine en prêt

Le Centre éducatif et pédagogique de Courtelary (CEPC) va procéder cette année à une nécessaire rénovation de sa cuisine. Les travaux en question vont durer plus longtemps que prévu et l’institution était dès lors en recherche d’une solution, pour la période scolaire du 13 août au 18 septembre prochains.
Le Conseil municipal a répondu favorablement, la semaine dernière, à la demande du CEPC de pouvoir utiliser la cuisine du collège, durant la période susmentionnée. Il accède gracieusement à son souhait et lui garantit une mise à disposition exclusive de cette cuisine.
Les autorités informent donc tous les intéressés, sociétés ou autres groupements, que depuis la semaine 33 à la semaine 38 y comprises, cette cuisine sera indisponible à toute location. Elles remercient chacun de sa compréhension. | cm


Dyslexie : soutiennà l’information

Le Conseil municipal a décidé d’offrir gracieusement l’utilisation du Centre communal, le 7 mai prochain, à l’Association Dyslexie Suisse romande, laquelle y proposera une soirée d’information avec projection cinématographique, ouverte à tout un chacun.
Un film et une table ronde
Née à la fin des années 1990, l’association Dyslexie Suisse romande est fortement implantée dans le Jura bernois depuis 2011. Au comité romand siège d’ailleurs l’Imérien Laurent Pantet, qui assume notamment la fonction de vice-président.
Avec la projection du film intitulé Mon DYS à moi, l’association entend informer et sensibiliser la population aux troubles de l’apprentissage, invisibles et encore trop méconnus, qui touchent environ dix pour cent de la population.
La soirée de Courtelary s’adresse aux parents, aux professionnels de l’enseignement et du traitement des troubles, aux dyslexiques eux-mêmes et à toutes les personnes qui souhaitent être informées sur ces troubles. Le film retrace le parcours de familles avec des enfants en âge de scolarité qui sont confrontées à un trouble de l’apprentissage dys (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie, dysgraphie, dyschromie). Il met en avant le ressenti des enfants et des parents. | cm-com

Jeudi 7 mai, 20 h
Salle communale
Entrée libre
20 h présentation de l’association
20 h 30 film Mon DYS à moi
21 h discussion
21 h 30 verre de l’amiti




Les commentaires sont fermés