Les échos du Conseil du 25.09.2020

Les échos du Conseil du 25.09.2020

Des mesures particulières pour l’assemblée municipale

Pas question de jouer avec la santé des ayants droit, tout sera mis en place pour assurer la sécurité sanitaire
L’assemblée municipale dite des comptes, prévue en juin dernier, avait dû être repoussée rappelons-le. Elle aura bel et bien lieu le 29 septembre prochain, un mardi soir exceptionnellement, et à la halle de gymnastique du collège, un lieu exceptionnel aussi, dont le volume permet d’assurer la distanciation sociale requise.


Chaises numérotées
Une liste des participants sera tenue à l’entrée.
Par ailleurs, en plus d’être disposées de manière adaptée, les chaises seront numérotées et toutes munies d’une carte que leur utilisateur remplira, avant de la glisser dans l’urne en sortant de la salle. Ainsi, et ainsi seulement, la Municipalité respectera parfaitement les règles édictées par l’Office fédéral de la santé pour assurer le traçage de toute possible contamination.
Pour assurer la fluidité à l’entrée, ainsi qu’un démarrage de l’assemblée à l’heure prévue, les participants sont instamment priés de rallier les lieux un peu avant 20 h. Merci par avance !
Les autorités municipales exhortent tous les habitants à respecter les distances sociales en vigueur (150 cm au minimum avec toute personne qui ne vit pas dans le même ménage), dans la salle mais également dehors, avant d’entrer.

Au menu
On rappellera l’ordre du jour copieux de cette assemblée présidée par Jean-Marc Tonna et qui commencera par viser les comptes municipaux 2019, que nous avons abondamment présentés déjà dans ces colonnes et que commentera le maire, Benjamin Rindlisbacher.
Les participants se prononceront ensuite sur un crédit d’engagement de 500’000 francs  pour la sécurisation globale des alentours du collège ; Johnny Stauffer présentera cet objet qui fait l’objet d’une page complète dans le présent journal.
Roberto Previtali se chargera ensuite de détailler le projet d’assainissement du ruisseau du Crêt du Sapelôt, travaux pour lesquels est sollicité un crédit de 75’000 francs.
Un autre crédit, de 100’000 francs celui-là, est soumis aux ayants droit pour pouvoir implanter dans la commune des conteneurs semi-enterrés destinés aux déchets ménagers ; Cyril Froidevaux présentera cet objet.


Bons de garde
Johnny Stauffer expliquera ensuite aux participants les raisons de l’introduction des bons de garde, qui doit être officiellement avalisée par le Législatif et qui se double d’une modification du règlement d’organisation de la crèche Les Moussaillons.
Autre règlement à approuvé, celui du Centre régional de compétences et protection civile du Jura bernois, en particulier sa modification relative au transfert de tâches à l’association Jura bernois.Bienne, que présentera Doris Bordichini.
La parole reviendra au maire qui s’exprimera sur l’abrogation du règlement d’assurance de groupe en faveur du personnel de la commune, puis délivrera ses diverses informations.
Avant les traditionnels « divers », Cyril Froidevaux présentera l’évolution du dossier EcoPoint.  | cm

Mardi 29 septembre 20h
Halle de gymnastique
Merci de venir un peu en avance

Votations : avis important

Des mesures particulières seront mises en place cette fin de semaine pour les votations fédérales du 27 septembre. Le bureau de vote et de dépouillement (qui se tient normalement dans le bâtiment de l’administration) a en effet été déplacé à la Salle communale, pour cause de coronavirus.
Ouvert de 10 h à 12 h comme de coutume, le bureau de vote demandera une discipline particulière des ayants droit, qui devront entrer par une porte et ressortir par une autre, et sont par ailleurs tenus de respecter parfaitement la distance sociale (1 m 50 avec toute personne qui ne vit pas dans le même ménage), aussi bien dans le bâtiment que dehors, dans l’éventuelle file d’attente.
Les personnes à risques -voire tout le monde, si les directives de l’OFSP l’exigent d’ici dimanche ! – devront porter un masque, qu’elles prendront chez elles et ajusteront avant de rejoindre les abords de la salle.
Les autorités municipale recommandent vivement aux ayants droit de privilégier le vote par correspondance, qui simplifie la procédure et évite toute crainte de contamination. Rappelons que les enveloppes de vote, dûment remplies et fermées selon les instructions ad hoc, doivent être glissées dans la boîte de la Commune, demain samedi jusqu’à 18 h dernier délai.
Merci à tous pour votre compréhension et votre respect des mesures en place. | cm

Noces de diamant

La conseillère municipale Doris Bordichini a eu le plaisir, mercredi de la semaine dernière, d’effectuer une visite chez Denise et Otto Borruat, pour y marquer un événement hors du commun. Ce couple uni a en effet fêté ce mois ses noces de diamant, rien de moins !
Denise et Otto Borruat se sont unis civilement le 16 septembre 1960, avant de le faire religieusement le lendemain. De leur belle union sont nées deux filles, qui leur ont donné six petites-filles.
Ces époux de diamant vivent à Courtelary depuis 1958, l’année même où le mari entra le 1er janvier comme enseignant à l’école primaire du chef-lieu. Denise Borruat a pour sa part travaillé pour l’entreprise Camille Bloch, au sein de la garderie d’enfants, puis pour le commerce local Chez Jean-Pierre.
On se souvient évidemment qu’Otto Borruat fut le maire de notre commune durant trois législatures pleines, à savoir de 2005 à 2016, après avoir officié durant pas moins de treize années en tant que conseiller municipal.
Les autorités et la population adressent encore leurs chaleureuses félicitations et leurs meilleurs vœux à Denise et Otto Borruat. | cm

Nonante bougies soufflées à La Roseraie

Benjamin Rindlisbacher, maire, et Doris Bordichini, conseillère municipale, ont rendu visite mardi de la semaine dernière à Gilberte Nicolet-Doriot, une ressortissante du village où elle est bien et très avantageusement connue, qui vit au home La Roseraie depuis trois mois. L’occasion valait amplement le déplacement : Mme Nicolet a fêté le 16 septembre son nonantième anniversaire !
Née à Reconvilier où elle a passé son enfance, la nouvelle nonagénaire a vécu dans le chef-lieu depuis 1955, soit l’année de son mariage. Elle y a travaillé durant un quart de siècle au service de l’entreprise Camille Bloch. De son union avec Pierre-André Nicolet sont nées trois filles. Veuve depuis 2001, Mme Nicolet a la joie d’être aujourd’hui six fois grand-maman.
Avec les sincères félicitations et les vœux chaleureux de la Municipalité et des habitants de Courtelary. | cm




Les commentaires sont fermés