Les échos du Conseil du 02.10.2020

Les échos du Conseil du 02.10.2020

Châtelaine : les travaux vont bientôt commencer

Un chantier routier conséquent va s’ouvrir, le lundi 12 octobre prochain au cœur du village. Les travaux de génie civil vont en effet être lancés sur la rue de La Châtelaine, entre le pont sur la Suze et le carrefour avec Le Pacot.
Rappelons en préambule qu’un crédit de 145’000 francs a été voté pour ces travaux par l’Assemblée municipale du 17 juin 2019.

Dangereux
Cette portion de route communale, d’une bonne quarantaine de mètres, a grand besoin d’une réfection totale. Cette dernière inclura non seulement le renouvellement complet du tapis  -qu’il est devenu littéralement dangereux de parcourir à deux-roues…-, mais également la réfection des canalisations d’eau propre, y compris le bouclage de ce réseau ; parallèlement, on procédera aux infrastructures nécessaires à l’élimination des eaux claires parasites.
De surcroît, certains propriétaires privés du secteur concerné profiteront de ces fouilles pour relier leur bien au réseau du chauffage à distance.
Les travaux, conséquents, dureront un peu plus d’un mois. Pendant cette période, il va de soi que la route devra être complètement ou partiellement fermée, selon les phases du chantier. Les riverains et tous les usagers sont par avance priés de respecter la signalisation et les instructions émanant de la direction du chantier. Ils sont par ailleurs remerciés de la patience et de l’indulgence dont ils feront preuve, face aux désagrément inévitables pour le trafic routier du quartier. | cm

C’est à un tapis très mal en point, notamment, que s’attaquera le prochain chantier de La Châtelaine

Des noces d’or aux Ramées

C’est avec un grand plaisir que Benjamin Rindlisbacher, maire, est allé transmettre tout récemment les félicitations et le présent du Conseil municipal à un couple en or : Anne-Marie et Jean-Pierre Béchir-Chariatte ont en effet fêté, le 3 avril dernier, le cinquantième anniversaire de leur mariage. Crise sanitaire oblige, il a fallu patienter avent de pouvoir leur rendre cette fort agréable visite.
Les époux Béchir sont très avantageusement connus au village, notamment par de nombreuses volées d’enfants et par les amateurs de lecture.
A son emménagement à Courtelary, en 1968, Jean-Pierre Béchir prenait un poste d’enseignant à l’école secondaire, avant d’en assumer parallèlement la direction de 1991 à 2007, année où il a pris sa retraite.
Anne-Marie Béchir s’est pour sa part engagée dès 1980 au service de la Bibliothèque scolaire et municipale, où elle travaille aujourd’hui encore, avec le plaisir renouvelé d’y rencontrer enfants et adultes du village.
De leur union célébrée en 1970 sont nés deux enfants, Magali en 1973 et Cédric en 1977.
Depuis la retraite de Jean-Pierre Béchir, ces époux sympathiques et actifs profitent de partager notamment leurs goûts communs pour les voyages et la lecture, ainsi que pour l’entretien de leur maison et de ses alentours.
Au nom de toute la collectivité, les autorités municipales adressent encore leurs sincères félicitations et leurs vœux chaleureux à Anne-Marie et Jean-Pierre Béchir. | cm

Don à la SPA

Durant sa dernière séance, le Conseil municipal a décidé d’accorder un don de deux cents francs à la Société de protection des animaux, plus exactement à la SPA Bienne-Seeland-Jura bernois, qui tient notamment le refuge Rosel à Brügg. | cm

Comptes très bien tenus

La fiduciaire Soresa a adressé au Conseil municipal son rapport de vérification des comptes communaux 2019. Cet organisme n’avait aucune remarque à formuler, si ce n’est que la comptabilité est très bien tenue.
Les autorités remercient l’administrateur des finances, Vincent Fleury, pour la qualité de son travail. | cm

Délégations

Le maire, Benjamin Rindlisbacher, a participé hier jeudi à l’assemblée générale du Centre de culture et de loisirs, à Saint-Imier. Il représente également le commune aujourd’hui vendredi à l’inauguration officielle d’Expo Electro, à Saint-Imier aussi. | cm

La charte plébiscitée

Les autorités locales ont pris connaissance de la nouvelle charte proposée par le Parc régional Chasseral, pour le lier à ses communes membres durant la période 2022-2031. A l’unanimité de ses membres, l’Exécutif a d’ores et déjà préavisé favorablement le renouvellement de ce document, lequel appartient à la compétence du Législatif communal.£
L’Assemblée municipale statuera donc sur cet objet dans sa séance de décembre prochain.
A relever que si la consultation en ligne s’est achevée mercredi de cette semaine, tous les documents en lien avec cette nouvelle charte sont toujours consultables sur le site du Parc (www.parcchasseral.ch/accueil/fr, sous le titre Actualités). Tous les habitants intéressés sont donc invités à se renseigner par ce biais, afin de se forger leur propre opinion sur le sujet. | cm

Un présent aux aînés

La situation sanitaire actuelle a conduit les autorités municipales, voici quelque temps, à annuler la version 2020 de la traditionnelle course des aînés. Il n’est évidemment pas question de mettre en danger nos concitoyens.
Pour compenser un peu l’absence de cette rencontre appréciée, le Conseil municipal a décidé d’offrir un petit présent à chaque habitant de la Commune qui aurait été invité à la sortie, donc à chaque personne de septante ans ou davantage. Ce cadeau sera apporté aux intéressés à domicile, d’ici l’hiver.
Par ailleurs, pour les mêmes raisons de pandémie, le repas de fin d’année, réunissant traditionnellement les autorités et le personnel municipal, a été annulé lui aussi.

Merci à tous !

L’Exécutif local profite de l’occasion pour adresser ses chaleureux remerciements à la population locale, pour son respect des mesures sanitaires en vigueur. En se protégeant, chacun protège également ses concitoyens et c’est une belle preuve de solidarité. | cm

Les transports publics un rien plus chers

La Conférence régionale des transports (CRT 1) vient d’annoncer une très légère hausse des charges à assumer par notre commune. Cette augmentation, inférieure à 1 pour cent, est donc appliquée aux frais imposés par le canton aux communes, frais qui sont calculés sur la base du nombre d’arrêts marqués dans la localité.
Le Conseil municipal a pris connaissance de cette nouvelle et souligne que les frais payés valent amplement la peine, sachant que notre commune est fort bien servie en termes de transports ferroviaires, avec un nombre de départs nettement plus important que dans les localités voisines. Cela induit un confort important pour les personnes vivant ici, de tout âge et qu’elles soient pendulaires ou voyageuses, et constitue également un atout non négligeable pour attirer de nouveaux habitants sur notre territoire. | cm




Les commentaires sont fermés