Archives de la catégorie -Echos

SideBar

Avis officiels du 24.06.2022

Délégation

Le Conseiller municipal Karim Grassa représentera les autorités locales à la Fête annuelle du Centre de pédagogie curative (CEPC), qui se déroulera le 1er juillet prochain. | cm

Soutien à la jeunesse

Lors de sa dernière séance en date, le Conseil municipal a attribué deux dons de cent francs chacun. Le premier de ces soutiens est allé à l’organisation nationale Pro Juventute.
Le second est destiné à la Ludothèque de Saint-Imier. On rappellera que cette institution régionale s’adresse à tous les enfants, y compris ceux de Courtelary, et qu’elle est ouverte, pour les prêts de jeux et de jouets, le mercredi et le vendredi de 15 h à 18 h.
La Ludothèque est installée dans l’immeuble qui abrite le Centre de culture et loisirs et la Bibliothèque régionale, au numéro 6 de la (toute nouvelle) rue d’la Zouc (complexe de la Reine Berthe). | cm

Un petit pont dangereux et interdit

Après analyse des risques, le Conseil municipal a libéré mardi dernier un crédit de 1600 francs, pour financer la démolition du petit pont jeté sur la Suze derrière l’immeuble des Illettes et l’élimination des matériaux y relatifs.
Cette installation, dont la propriété est indéfinie, risque à tout moment de s’écrouler. Il ne faut donc absolument pas l’emprunter. Cette précaution se double d’ailleurs d’une interdiction plus large de passage sur les terres agricoles et donc dans ce secteur dévolu à la culture, ceci du tout début du printemps à la fin de l’automne.
Les travaux de démolition seront d’ailleurs menés en automne, d’entente avec l’exploitant de la surface concernée. | cm

Tous nos lieux-dits passés à la loupe

Le conseiller municipal Philippe Cattin, en charge notamment de l’urbanisme et du plan d’aménagement, a reçu mandat de former une commission non permanente qui se chargera de revoir et étudier tous les noms des lieux-dits connus sur le territoire communal. Elle en dressera ensuite la liste complète, pour la soumettre à l’approbation des autorités cantonales compétentes.
Outre Philippe Cattin, cet organe réunira un ou une habitant du versant nord de la commune, une ou un habitant du versant sud, ainsi qu’un représentant de la Bourgeoisie de Courtelary. La commission travaillera en collaboration étroite avec un employé de Sigeom (bureau spécialisé en géomatique et gestion du territoire). | cm

On ne prélève pas d’eau dans la Suze !

Les autorités municipales rappellent qu’il est formellement interdit de prélever de l’eau dans la Suze. L’utilisation de l’eau des rivières est soumise à concession ou autorisation, lesquelles sont délivrées par les instances cantonales/fédérales concernées.
La commune est tenue de faire respecter la législation en vigueur. Conséquemment, si ses services techniques devaient découvrir une pompe ou un autre système de prélèvement d’eau dans la Suze, la Municipalité se verrait contrainte de dénoncer le ou les auteurs aux autorités supérieures. | cm

Les comptes et les crédits approuvés sans un pli

L’assemblée municipale de lundi soir a réuni 20 personnes, sur un total de 913 ayants droit, ce qui correspond à 2,19 pour cent de l’électorat.
Tout comme le procès-verbal de la séance du 13 décembre 2021, les comptes 2021 de la commune ont été approuvés à l’unanimité et sans discussion.
Benjamin Rindlisbacher, maire et responsable du dicastère des finances, a présenté cet exercice comptable que nous avons déjà détaillé récemment dans ces colonnes et qui reflète une bonne année financière.

Et la lumière…
Le crédit proposé de 80 000 francs, pour assainir l’éclairage public le long de la rue de La Planchette, a été accepté lui aussi unanimement. Cet objet était présenté par Roberto Previtali, lequel répondait à des questions de l’assistance en précisant d’abord qu’il s’agit là du dernier grand secteur à assainir et que l’éclairage public n’engendrera plus désormais que des dépenses moindres et sporadiques, ensuite que la rue de Fleur de Lys sera équipée de nouveaux luminaires parallèlement aux travaux de la Goule pour y enterrer ses câbles. « Ce chantier entre dans la compétence financière du Conseil municipal », ajoutait-il.
Également présenté par Roberto Previtali, le crédit additionnel de 45 000 francs, demandé pour l’assainissement du ruisseau du Crêt du Sapelot, a été approuvé à la majorité diminuée d’une abstention.

Un engagement clair pour le développement durable
C’est à l’unanimité encore qu’a été approuvé lundi le nouveau règlement de concession pour l’approvisionnement en électricité et relatif à la gestion du fonds pour l’efficacité énergétique, le développement durable et les énergies renouvelables.
Sur question, le maire et l’administrateur des finances, Vincent Fleury, précisaient que ledit fonds sera alimenté à raison 45 000 à 50 000 francs par année et limité à 300 000 francs. Cette restriction contraint la Commune à réinvestir rapidement l’argent ainsi récolté, mais uniquement dans des projets visant l’efficacité énergétique et/ou la production d’énergie renouvelable, ceci sur et pour les infrastructures communales.
Il convient de souligner encore qu’il ne s’agit pas là d’une nouvelle taxe, mais d’une mise au normes, avec une base légale précise désormais, de cette taxe prélevée de longue date.

Les déchets monopolisent la discussion…
Au chapitre des divers, il a été assez longuement question de déchets, en particulier du désordre peu reluisant que génèrent les encombrants et les cartons dans les rues du village. A ce dernier sujet, un citoyen invitait tous les habitants à plier ces cartons pour les glisser dans les conteneurs ad hoc, afin qu’ils soient récupérés et non brûlés, avec l’avantage non négligeable d’une rétrocession qui limite les coûts à charge de la collectivité.

Les incivilités coûtent à tous
L’assemblée suggérait à la Municipalité d’effectuer de plus nombreux contrôles, en matière de déchets. Réponse logique des autorités : de tels contrôles sont onéreux. Et comme le compte des déchets doit être autofinancé, seule la taxe peut payer ce genre d’actions préventives ou punitives ; ce qui reviendrait donc à infliger une hausse de taxe aux 95 pour cent d’habitantes et habitants qui respectent scrupuleusement les consignes, afin de payer les incivilités des 5 pour cent restant…

Merci à tous !
En conséquence, les autorités adressent leurs sincères remerciements aux très nombreuses personnes qui trient leurs déchets et les éliminent comme il convient ; elles invitent les autres à suivre cet exemple de la grande majorité.
Un citoyen a tenu pour sa part à féliciter les autorités pour leur décision d’acquérir un radar pédagogique, tandis que le président des assemblées, Jean-Marc Tonna, adressait ses vœux de bel été à toute la population.
Une petite collation a réuni participants et autorités au réfectoire, dans une ambiance détendue, ensuite de cette assemblée. | cm

La crèche redimensionnée, mais en tout cas pas fermée !

Roxane Zürcher, conseillère municipale en charge de ce dossier, dispensait à l’assemblée des informations fraîches concernant la crèche Les Moussaillons. Rappelant que la Commune a envisagé de confier l’institution à une entité privée, l’été dernier, elle précisait que la seule offre dans ce sens a été rejetée pour diverse raisons.
Par ailleurs, après avoir reçu un excellent projet architectural, les autorités ont cependant renoncé également à construire un nouveau bâtiment pour cette institution, ceci pour des questions financières essentiellement.

Infondées
En revanche, et contrairement à des rumeurs totalement infondées, soulignait l’élue, la Municipalité n’a surtout pas l’intention de laisser tomber cette institution qu’elle estime précieuse et qui constitue un atout indéniable pour notre village. « Notre volonté est de la faire perdurer de la façon la plus adéquate pour satisfaire un maximum de personnes », précisait Roxanne Zürcher en ajoutant que le redimensionnement annoncé voici peu dans ces colonnes est en effet en cours. « La demande ayant sensiblement diminué, nous avons pris la décision de réduire le nombre de places disponibles, de 24 à 16 enfants, et d’adapter le personnel en conséquence. Cette décision n’a aucun impact sur les enfants inscrits actuellement et permet notamment d’assurer une meilleure régularité dans l’occupation des places », rappelait l’élue.

Le message du maire
Benjamin Rindlisbacher, maire, adressait publiquement ses remerciements à ses collègues de l’Exécutif et à tout le personnel communal, au président des assemblée Jean-Marc Tonna, ainsi qu’aux citoyens qui avaient bravé la chaleur pour participer à cette séance.
Plus avant, Benjamin Rindlisbacher adressait sa gratitude aux personnes qui s’investissent pour aider les réfugiés arrivés d’Ukraine, ainsi qu’à la population in corpore pour avoir autorisé la Municipalité à réaménager les alentours du collège d’une manière qui ravit les enfants et l’école, et qui donne des (bonnes) idées à certains voisins.

Ça me dit marche en août
Par ailleurs le maire annonçait que Courtelary s’est inscrit pour le mois d’août, au calendrier des « ça me dit marche », ce programme de découverte et de balade organisé sous l’égide de l’Office cantonal du sport. Il invitait les habitantes et le habitants à réserver la date du 20 août, afin de suivre Noël Stalder dans une excursion encore à définir.
Enfin, le maire rappelait que la cuisine du Centre communal sera remise dans son état antérieur et donc utilisable par les locataire ponctuels de la salle, dès la rentrée d’août. | cm

Avis officiels du 17.06.2022

Appel à la prudence, la canicule est dangereuse

En prenant connaissance des prévisions météorologiques qui annoncent depuis le début de cette semaine de très fortes chaleurs, potentiellement durables, le Conseil municipal a décidé d’alerter sa population.
La Municipalité rappelle donc à toutes et tous les habitants, qu’il est très important de s’hydrater abondamment, même lorsqu’on n’en sent pas le besoin. Boire beaucoup d’eau permet à notre corps d’affronter la chaleur.
Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement sujettes à la déshydratation et souvent, ils n’en ressentent les effets que trop tard. La soif n’est pas forcément un signe et le besoin de liquide est constant lorsque le thermomètre flirte avec la barre des 30 degrés.
Soyez tous très prudents, afin de profiter agréablement de cet été qui commence bien tôt et sur les chapeaux de roues. | cm

Les dernières mensurations sont en cours

Incité en cela par les autorités supérieures et le fait que le système actuel ne sera bientôt plus reconnu, le Conseil municipal a décidé rappelons-le de soumettre l’entier du territoire communal à une nouvelle mensuration.
Après procédure de soumission, les travaux en question ont été confié au bureau spécialisé sigeom, de Sonceboz-Sombeval, qui a déjà mené les mesures sur l’ensemble du périmètre bâti. Les trois premiers lots ont donc été effectués, tandis que le quatrième vient de commencer.
C’est donc en dehors du village, à l’envers comme à l’endroit, que les collaborateurs de sigeom sont actuellement à l’œuvre, qui doivent accéder librement aux terrains et rétablir en particulier les points limites de certains bien-fonds bâtis.
On ne s’étonnera donc pas de voir travailler des arpenteurs, dans les deux secteurs communaux délimités sur le plan ci-contre par un trait épais bleu.
Une fois cette dernière étape achevée, nous disposeront de données cadastrales au point, numérisées et cette fois définitivement reconnues par les autorités fédérales concernées. | cm

Collège : on inaugure ce soir !

La Municipalité et le Syndicat scolaire CoViCou invitent chaleureusement la population, aujourd’hui vendredi en début de soirée, pour inaugurer ensemble les magnifiques nouveaux aménagements extérieurs du collège.

Les élèves en vedettes
La partie officielle démarrera à 17 h 30, avec un discours du maire, Benjamin Rindlisbacher, ainsi que la présentation des projets participatifs et de l’exposition par le directeur du Syndicat scolaire, Thierry Gyger. Elle sera bien sûr rehaussée par des animations musicales qu’offriront les élèves de l’école. Des classes primaires interpréteront des chants, tandis qu’un groupe de jeunes élèves guitaristes se produira un peu plus tard.
L’exposition des projets personnels, réalisés donc par les élèves de 11 H, sera ouverte au public de 17 h 30 à 20 h.

Théâtre maison
La halle de gymnastique abritera ensuite une représentation donnée par six élèves des cours à option de théâtre. Ce groupe de 8 H, de Villeret, interprétera une création de son enseignant.
Gérard William Müller a en effet écrit cette pièce voici deux ans, sur la base des idées émises alors en leçons de théâtre par un groupe finalement interdit de représentation, la faute à un certain virus évidemment… Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les élèves de théâtre 2022 se réjouissent de vous présenter « Petits crimes en famille ». 
Au réfectoire et durant toute la manifestation, une petite restauration et des boissons seront disponibles, mises en vente par les élèves de 10 H pour financer leurs camps.

On parque à la gare
Le stationnement des véhicules sera formellement interdit autour du collège. En revanche, la place de parc de l’entreprise Camille Bloch, du côté des voies de chemins de fer, sera ouverte aux visiteurs extérieurs. De là, ils pourront rallier gratuitement le collège avec un des deux bus scolaires, lesquels feront la navette à cet effet.
Les habitantes et les habitants du chef-lieu sont eux aussi invités cordialement, à cette occasion, à « tester » exceptionnellement les transports par bus scolaire !
Le retour jusqu’à la gare, pour tous les intéressés, sera assuré également par ces bus vert et rouge.
Merci à tous pour votre compréhension et votre respect de cette mesure indispensable. | cm
*Vendredi 17 juin, 17 h 30 autour du collège. Attention : parcage à l’Ouest de la gare, bus navette pour rallier le lieu de la fête.

La récupération par Texaid est très bénéfique à l’environnement

En recyclant 90 pour cent des matériaux récoltés, le spécialiste suisse économise du CO2, des pesticides et de l’eau
L’an dernier, l’entreprise helvétique Texaid a récupéré dans notre commune un total de 3215 kilos de vêtements, linge de maison et autres chaussures usagés. Voilà qui correspond quasiment à la récolte de 2020 (3227 kilos) et dépasse clairement celle de 2019 (2665).
La publication de ces chiffres constitue une occasion idéale de rappeler qu’en récupérant ce matériaux, Texaid ne permet pas seulement d’alimenter le marché des vêtements de seconde main, qui est notamment profitable aux revenus modestes, mais également et surtout de préserver l’environnement.

Le plus longtemps possible
Sur son site internet, cette société suisse de recyclage dispense quantité d’informations fort intéressantes et pour la plupart méconnues du grand public.
Affirmant que le textiles sont des matières premières qui doivent être maintenues le plus longtemps possible dans le cycle de valorisation, Texaid le démontre avec quelques chiffres pour le moins parlants :

  • La culture de coton, à elle seule, consomme environ 10 % des insecticides utilisés dans le monde entier et 20 % de tous les pesticides déversés sur la planète
  • Plus de 27 000 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer un seul kilo de coton
  • Le même kilo de coton induit l’utilisation de 500 grammes environ de produits chimiques nocifs (pesticides et engrais) et le rejet de quelque 3,6 kilo de CO2 dans l’atmosphère

Une efficacité redoutable
Les résultats de Texaid sont impressionnants et révèlent clairement que l’utilisation de ses conteneurs est importante et doit absolument être privilégiée, lorsqu’on fait du tri dans ses armoires et ne pratique pas soi-même de filière de deuxième main.
En effet, plus de 90 pour cent des matériaux récupérés par cette entreprise, sont revalorisés, donc réutilisés, respectivement recyclés. Seuls 8 pour cent terminent à l’incinérateur, lequel fournit d’ailleurs de la chaleur pour un chauffage à distance.
Concrètement, chaque pièce récoltée dans un conteneur de Texaid est contrôlée et triée à la main dans un premier temps et environ 58 pièces sur 100 partent sur le marché de seconde main.
Les 42 autres pièces sont examinées attentivement. Une moitié d’entre elles (soit 17 pour cent du total) sont transformées en chiffons d’essuyage précieux dans l’industrie. Les autres (17 pour cent également) sont transformées en matériaux très utiles aussi, à savoir soit de la laine de recyclage qui servira à la confection de nouveaux vêtements ou pièces de textiles diverses, soit des fibres utilisées comme matière première pour des produits d’isolation ou de calfeutrage (carton bitumé notamment).

Exemplaire
Toutes ces opérations sont effectuées de surcroît dans des usines modernes, où le développement durable et les économies d’énergie sont privilégiées.
Avec plus de trois tonnes de vêtements et chaussures récupérées, l’an dernier, la population de Courtelary a donc contribué directement à une action bénéfique à l’environnement. | cm
Les textiles doivent évidemment être lavés avant d’être déversés dans le conteneur ad hoc. Infos : www.texaid.ch

Une usine de tri moderne, où 90 pour cent des matériaux collectés sont réutilisés ou recyclés

Avis officiels du 10.06.2022

Elus en délégations

Benjamin Rindlisbacher, maire, représentera les autorités locales à la 7e assemblée générale de l’association Jura bernois.Bienne (Jb.B), réunion qui se déroulera le 22 juin prochain à La Neuveville.
Le même Benjamin Rindlisbacher sera accompagné du conseiller municipal Philippe Cattin, le 30 juin prochain à Saint-Imier, où l’Espace découverte Energie (EdE) procédera à l’inauguration officielle de la salle GoGy, dans les locaux de l’Expo Electro ; rappelons que cette exposition permanente permet de découvrir le prémices d l’électricité, qui nous est aujourd’hui indispensable.
Signalons enfin que Philippe Cattin a représenté le autorités locales à l’assemblée générale de SSR Berne (anciennement SRT-BE), qui s’est déroulée mercredi 8 juin à Bévilard. | cm

Divers soutiens

Le Conseil municipal a décidé d’accorder un don de cent francs à l’association Pro Junior Arc Jurassien, laquelle a remplacé Pro Juventute dans notre région.
Par ailleurs, les autorités ont décidé de soutenir, par un don de deux cents francs, le Frac (Centre d’information et de consultation Construire sa vie professionnelle), auquel ont recours des habitantes et habitants de notre commune.
Le 9 juillet prochain, l’Association jurassienne de football tiendra ses assises annuelles dans notre village, sous l’égide et dans les locaux du club local. Pour soutenir pécuniairement le FCC dans cette entreprise, les autorités ont décidé que la Municipalité participera au financement de l’apéritif qui sera servi à cette occasion, à hauteur de trois cents francs.
D’ores et déjà, l’Exécutif souhaite une chaleureuse bienvenue, dans notre commune, aux délégués des clubs de football de toute la région. | cm

Convention renouvelée avec l’Espace Jeunesse d’Erguël

Les autorités locales ont renouvelé leur convention de collaboration avec l’Espace Jeunesse d’Erguël (EJE), dont les locaux se situent à Saint-Imier mais qui est actif sur toutes ses communes membres, à savoir les villages de Renan à Courtelary y compris. L’EJE a été crée voici une quinzaine d’années.
La nouvelle convention est basée sur le développement de cette structure qui s’adresse aujourd’hui aux 6 à 20 ans de toute la zone citée plus haut (auparavant 8-17 ans).
On signalera que parmi ses activités décentralisées, l’EJE proposera notamment une semaine de cirque, dans notre halle de gymnastique, durant les prochaines vacances scolaires automnales. Avis aux intéressés ! | cm
www.e-j-e.ch

La prévention prime

Le Conseil municipal a libéré la semaine dernière la commande d’un radar pédagogique, appareil de mesure de la vitesse pour lequel un montant de quelque 6000 francs avait été inscrit au budget communal 2022.
Ce radar satisfera les besoins de sécurité du trafic, et en particulier des piétons, en incitant les conducteurs de véhicules à moteur à lever le pied dans les rues du village. L’effet préventif de ce genre d’appareil n’est plus à démontrer, toutes les collectivités qui en font l’usage le constatent.
Par ailleurs, ce radar pédagogique permettra d’obtenir des comptages précis et significatifs, à la fois de vitesse et de densité du trafic, qui se révéleront très précieux dans l’optique de l’important projet de planification de la mobilité dans notre commune.
Dès que nous serons livrés  -ce qui prendra peut-être un certain temps, dans les conditions économiques actuelles -, le service technique va commencer à collecter de telles données. | cm

Construire sans abri, c’est désormais fini

Depuis le début du mois de juin en cours, toute demande de permis de construire est impérativement liée, dans notre commune, à la création d’un abri de protection civile. Jusqu’au 1er juin 2022, des dérogations pouvaient être accordées, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Cette obligation s’applique uniquement aux demandes déposées dans l’optique d’un nouvel immeuble, cela ve de soi ; les rénovations et autres travaux partiels (changement de système de chauffage, pose de nouvelles fenêtres, installation d’une isolation périphérique, etc.) ne sont évidemment pas concernées.
Cette décision donne suite à la planification en cours des lits de Protection civile, pour les habitantes et les habitants de Courtelary. Cette procédure a d’ores et déjà révélé que la zone Centre-Vallon ne connaît surtout pas de pléthore, en termes de places protégées.
Les détails de la planification seront publiés lorsque l’opération d’attribution sera achevée. | cm

Place de jeux du collège : jour J-7

La population, l’école et les autorités municipales inaugureront ensemble les nouveaux aménagements extérieurs du collège et en particulier la magnifique place de jeux

Invitation à l’inauguration publique de vendredi prochain
La Municipalité et le Syndicat scolaire CoViCou invitent chaleureusement la population, le vendredi prochain en début de soirée, pour inaugurer ensemble les magnifiques nouveaux aménagements extérieurs du collège.
La manifestation entière des déroulera en extérieur si les conditions météorologiques le permettent, partiellement en l’aula ou la halle de gymnastique si la pluie venait à jouer les trouble-fête.

Une exposition à ne pas manquer
La partie officielle démarrera à 17 h 30, avec un discours du maire, Benjamin Rindlisbacher, ainsi que la présentation des projets participatifs et de l’exposition par le directeur du Syndicat scolaire, Thierry Gyger. Elle sera bien sûr rehaussée par des animations musicales qu’offriront les élèves de l’école.
Des classes primaires interpréteront des chants, tandis qu’un groupe de jeunes élève guitaristes se produira un peu plus tard.
L’exposition des projets personnels, réalisés donc par les élèves de dernière année obligatoire (11 H), sera ouverte au public de 17 h 30 à 20 h.

Des élèves de théâtre sur les planches !
Sur le coup de 20 h environ  -le public sera dûment averti sur place- , la halle de gymnastique sera réservée à une représentation donnée par six élèves des cours à option de théâtre. Ce groupe de 8 H, de Villeret, interprétera une création de son enseignant.
Gérard William Müller a en effet écrit cette pièce voici deux ans, sur la base des idées émises alors en leçons de théâtre par un groupe finalement interdit de représentation, la faute à un certain virus évidemment…
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les élèves de théâtre 2022 se réjouissent de vous présenter « Petits crimes en famille ». 
Au réfectoire et durant toute la manifestation, une petite restauration et des boissons seront disponibles, mises en vente par les élèves de 10 H pour financer leurs camps.
Il va de soi que la place de jeux flambant neuve sera largement ouverte aux enfants qui pourront s’en donner à cœur joie !

On parque à la gare
Le stationnement des véhicules sera formellement interdit autour du collège. En revanche, la place de parc de l’entreprise Camille Bloch, du côté des voies de chemins de fer, sera ouverte aux visiteurs extérieurs. De là, ils pourront rallier gratuitement le collège avec un des deux bus scolaires, lesquels feront la navette à cet effet.
Les habitantes et les habitants du chef-lieu sont eux aussi invités cordialement, à cette occasion, à « tester » exceptionnellement les transports par bus scolaire !
Le retour jusqu’à la gare, pour tous les intéressés, sera assuré également par ces bus vert et rouge.
Merci à tous pour votre compréhension et votre respect de cette mesure indispensable. | cm

*Vendredi 17 juin, 17 h 30 autour du collège. Attention : parcage à l’Ouest de la gare, bus navette pour rallier le lieu de la fête.

Avis officiels du 03.06.2022

Vous êtes toutes et tous invités au collège !

L’inauguration des alentours est agendée au vendredi 17 juin en début de soirée
La Municipalité et le Syndicat scolaire CoViCou invitent chaleureusement la population, le vendredi 17 juin prochain dès 17 h 30, pour inaugurer comme il se doit les nouveaux aménagements extérieurs du collège.
La manifestation entière des déroulera en extérieur si les conditions météorologiques le permettent, partiellement en l’aula ou la halle de gymnastique si la pluie joue les trouble-fête.

Discours, expo, chants et Cie
La partie officielle démarrera à 17 h 30, avec un discours du maire, Benjamin Rindlisbacher, ainsi que la présentation des projets participatifs et de l’exposition par le directeur du Syndicat scolaire, Thierry Gyger. Elle sera bien sûr rehaussée par des animations musicales qu’offriront les élèves de l’école.
Des classes primaires interpréteront des chants, tandis qu’un groupe de jeunes élève guitaristes se produira un peu plus tard.
L’exposition des projets personnels, réalisés donc par les élèves de dernière année obligatoire (11 H), sera ouverte au public de 17 h 30 à 20 h.

Et même du théâtre !
Sur le coup de 20 h environ, la halle de gymnastique sera réservée à une représentation donnée par six élèves des cours à option de théâtre. Ce groupe de 8 H, de Villeret, interprétera une création de son enseignant.
Gérard William Müller a en effet écrit cette pièce voici deux ans, sur la base des idées émises alors en leçons de théâtre par un groupe finalement interdit de représentation, la faute à un certain virus évidemment…
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les élèves de théâtre 2022 se réjouissent de vous présenter « Petits crimes en famille ». 
Au réfectoire et durant toute la manifestation, une petite restauration et des boissons seront disponibles, mises en vente par les élèves de 10 H pour financer leurs camps.
Il va de soi que la place de jeux flambant neuve sera largement ouverte aux enfants qui pourront s’en donner à cœur joie ! | cm

La population, l’école et les autorités inaugureront ensemble les nouveaux aménagements extérieurs du collège

Aucune voiture au collège !

Le stationnement des véhicules sera formellement interdit autour du collège. En revanche, la place de parc de l’entreprise Camille Bloch, du côté des voies de chemins de fer, sera ouverte aux visiteurs extérieurs. De là, ils pourront rallier gratuitement le collège avec un des deux bus scolaires, lesquels feront la navette à cet effet.
Les habitantes et les habitants du chef-lieu sont eux aussi invités cordialement, à cette occasion, à « tester » exceptionnellement les transports par bus scolaire !
Le retour jusqu’à la gare, pour tous les intéressés, sera assuré également par ces bus vert et rouge.
Merci à tous pour votre compréhension et votre respect de cette mesure indispensable. | cm

Présentation des comptes

Des comptes à l’équilibre, après un léger amortissement supplémentaire !

Les prévisions fiscales, une science très inexacte qui nous vaut cette année une très belle surprise comptable, due aussi au respect hyper vigilant du budget

Cela ne fait aucun doute, le maire aura le sourire, à l’heure de soumettre les comptes municipaux à l’approbation de l’assemblée municipale, le lundi 20 juin prochain.
C’est le cas de Vincent Fleury, administrateur des finances, qui se réjouit d’annoncer l’équilibre parfait de cet exercice financier, après même un amortissement supplémentaire de 96 000 francs.

Belle surprise
Etabli au moment où l’on craignait des effets graves de la crise sanitaire, encore accentués par l’impact de la RFFA, le budget tablait sur un excédent de charges de l’ordre de 270 000 francs. Or les incidences craintes ne se sont pas produites, du moins pas avec l’ampleur annoncée de toutes part, ce qui vaut au compte général une amélioration totale de quelque 366 000 francs. Une fois réalisé un amortissement supplémentaire de 96 000 francs, il retrouve donc son équilibre.
On le vérifie une fois de plus, une belle surprise à la clé, la science des prévisions fiscales n’a rien d’exacte, qui délivre son verdict au bouclement et pas avant.

Les personnes morales très peu impactées
Les rentrées fiscales effectives expliquent en effet une bonne partie de l’amélioration, avec un total de recettes supérieur de 120 000 francs à celui qui avait été budgété.
« Certes, les impôts sur le revenu des personnes physiques ont diminué entre 2020 (3,224 million) et 2021 (2,957 millions), se révélant même inférieurs de quelque 387 000 francs à notre budget, souligne Vincent Fleury. Et il faut sans doute y voir l’effet de la crise sanitaire, avec notamment du chômage partiel qui a frappé certains de nos contribuables. » L’administrateur des finances ne manque pas d’ajouter que la commune a la chance de pouvoir s’appuyer sur un bon tissu de contribuables.
Au registre des personnes morales, les recettes ont par contre augmenté sensiblement par rapport au budget (+ 370 000 francs, soit un total d’environ 589 000 francs, inférieur aux 679 000 francs des comptes 2020), qui prévoyait logiquement un effet important de la crise sanitaire.
Il reste que des revenus fiscaux encore plus imprévisibles ont permis de renverser la vapeur : partage d’impôt sur le bénéfice des personnes morales (70 000), impôt sur les gains immobiliers (55 000), taxations spéciales (23 000).

Améliorations cumulées
Le bon résultat annuel s’appuie aussi sur diverses petites améliorations cumulées, générées par le respect strict du budget qu’appliquent l’Exécutif aussi bien que l’administration. Les charges sont ici comparées à celles qui figuraient au budget.
Au chapitre de l’administration, on note des charges totales inférieures de 124 000 francs, baisse induite notamment par une légère diminution des jetons de présence, des frais de votations/élections et des crédits votés par l’Exécutif ; relevons que dans ce groupe, les services généraux révèlent une « économie », de 94 000 francs, réalisée sur les dépenses de mobilier, d’appareil, l’entretien et les nettoyages notamment.
On ressent ici la disparition des achats et travaux multiples liés au Covid, ainsi que le passage sur 25 ans de l’amortissement de la nouvelle porte.

Basculement sur une autre année
Au chapitre Ordre et sécurité publique, les dépenses sont inférieures de 55 000 francs, en raison essentiellement du montant budgété pour le récupérateur à balles du stand, lequel a finalement été versé en 2020.
Basculement également, mais dans l’autre sens, pour les dernières analyses effectuées sur le collège, lesquelles ont été planifiées en 2021 mais réalisées et facturées cette année.
Dans le domaine de la formation justement, on relève une différence de charges de l’ordre de 58 000 francs, générée en grande partie par la diminution de nos contributions au syndicat scolaire intercommunal, calculée à la fois sur le nombre d’élèves, qui a diminué chez nous, et la population résidente.

Des améliorations appréciées
L’augmentation de charges constatée au titre de la culture, des sports et des loisirs, trouve sa source dans plusieurs améliorations réalisées au bénéfice de tous : nouveaux luminaires sur les installations de sport autour du collège, entretien des jardins publics, plantation du nouveau sapin de Noël, aménagement d’une place publique devant l’EMS Hébron en particulier.
En feuilletant les comptes, on constate par ailleurs quelques variations liées à l’expertise ordonnée d’un véhicule municipal, à la participation de la Municipalité aux bons CIDE, à l’entretien d’une route ou à celui du cimetière, tâche dans laquelle le personnel communal doit remplacer les requérants d’asile qui n’ont plus pu intervenir depuis la crise sanitaire ; dans ce domaine, le Conseil municipal, est d’ailleurs à la recherche d’une solution moins couteuses.
Dans le sens contraire, on se réjouira de la contribution supérieure versée généreusement par la Clientis CEC.

On y travaille…
Signalons enfin une augmentation des charges prévues au chapitre de la sécurité sociale, hausse chiffrée à quelque 103 000 francs, alors même que la rubrique AVS enregistre une diminution de 18 000 francs et celle de l’aide sociale et asile un recul de charges de 89 000 francs ; cette augmentation globale est induite par les coûts de la crèche essentiellement. Cette institution a vu ses effectifs d’enfants diminuer drastiquement depuis la crise sanitaire et ainsi qu’il l’a déjà clairement annoncé, le Conseil municipal travaille actuellement à des mesures de réduction des coûts y relatifs.
On fera encore remarquer, en termes de péréquation financière, que Courtelary a touché l’an dernier plus que prévu au titre de sa situation géo topographique, mais un peu moins au titre de la réduction des disparités en matière de prestations compensatoires. Des calculs savants définissent ces montants de péréquation très difficilement prévisible pour une localité de notre taille.

Un demi-million d’investissements
Précisons enfin que la commune a consenti l’an dernier pour 582 000 francs d’investissements, dont les plus importants ont permis de remplacer la porte de l’administration municipale tout en automatisant celles du Centre communal, de rénover l’école enfantine et, surtout, de procéder à la réfection de la rue du Tombet. | cm

Les financements spéciaux se portent bien

Depuis que l’alimentation en eau potable est gérée par la Syndicat intercommunal ad hoc, la Commune ne chapeaute plus que l’assainissement des eaux. Or dans ce domaine des eaux usées, on a enregistré un minime excédent de charges (3525 francs), qui n’entame nullement la bonne santé du Financement spécial ad hoc, alimenté aujourd’hui de 449 000 francs. De quoi faire face à l’entretien et aux réparations urgents.
Dans le domaine des déchets, la commune enregistre un très léger excédent de charges (1400 francs, qui s’explique notamment par l’organisation très appréciée d’une collecte intercommunale des déchets spéciaux), avec un FS contenant 43 000 francs.
Avec au programme l’installation de conteneurs semi-enterrés tout prochainement, ainsi que l’évolution récente enregistrée dans certaines filières de recyclage (le coût/rapport des conteneurs à carton n’a cessé de varier sensiblement depuis leur installation), les autorités vont étudier attentivement les mouvements des coûts détaillés et globaux dans ce domaine, avant de penser à adapter si nécessaire les prix, règlements et autres taxes. | cm

Avec sérénité et vigilance

Avec une fortune propre de 3,221 millions de francs, au lendemain d’un exercice qui suscite le soulagement de l’administrateur des finances et des autorités, la Commune de Courtelary peut envisager sereinement son avenir immédiat. Un avenir dont on rappellera qu’il affiche d’ores et déjà deux échéances aux grands impacts, financiers autant que sécuritaires. On pense bien évidemment à la rénovation prochaine du collège, dont on pressent que les ingénieurs spécialisés vont rapidement ordonner une remise aux normes dans tous les domaines qui touchent à la sécurité des enfants.
On pense également aux ponts sur la Suze, dont la sécurité n’est pas forcément assurée à plus ou moins long terme.
Il reste que Vincent Fleury est clair : « La Commune a de quoi réaliser les prochains investissements indispensables et nécessaires, mais en évitant les pièges du luxe inutile. Il s’agit de maintenir son patrimoine et sa qualité de vie, tout en gardant une situation assez saine pour appréhender les deux gros investissements susmentionnés. »  | cm

Avis officiel du 27.05.2022

Deux dons

Le Conseil municipal a décidé la semaine dernière d’accorder un don de cent francs à la Société féminine de gymnastique de Tavannes, pour la soutenir dans l’organisation des championnats bernois aux agrès qu’elle a mis sur pied à mi-mai à Corgémont.
Par ailleurs, les élus ont contracté un parrainage de fontaine, qui est attribué pour trente francs dans le cadre de l’action d’embellissement menée annuellement par la SDC. | cm

Travaux attribués

Le Conseil municipal a attribué mardi dernier les travaux finaux de paysagisme, dans le cadre du chantier du collège, à l’entreprise Mathieu Gerber, de Sonceboz. Devisé à 25 450 francs, ce mandat consistera en particulier à remettre en état et refleurir les espaces verts du préau et à finaliser la zone de dépose-minute.
Il va de soit que même en cas de très forte affluence, il sera formellement interdit de stationner sur les surfaces fraîchement engazonnées, où on laissera le temps nécessaire à l’herbe pour se renforcer.  | cm

Candidat au SEACC

Suite à l’appel lancé récemment dans ces colonnes, Bertrand Barras s’est porté candidat pour un siège au comité exécutif du Syndicat des eaux Courtelary-Cormoret (SEACC). Le Conseil municipal le remercie chaleureusement pour son intérêt et présentera donc officiellement sa candidature au SEACC, dont l’assemblée des délégués est compétente pour sa très probable et prochaine nomination. | cm

Délégations

Philippe Cattin représentera l’Exécutif local à l’assemblée générale de Jura bernois Tourisme, laquelle se déroulera le 2 juin à Saint-Imier.
Benjamin Rindlisbacher, maire, participera pour sa part à la partie officielle de la traditionnelle action portes ouvertes de l’Espace découverte Energie, le 5 juin à Mont-Soleil.
Karim Grassa représentera les autorités à trois assemblées générales qui se dérouleront prochainement : celle du Point rencontre Jura bernois le 7 juin à Tavannes, celle du Service d’action sociale Courtelary (SASC) le 9 juin à Renan, et enfin celle du Service d’aide et de soins à domicile du vallon de Saint-Imier (Sasdoval), le 22 juin à Saint-Imier.
Hubert Droz représentera l’Exécutif à l’assemblée des délégués du Syndicat de communes du Centre régional de compétence et de protection civile, le 9 juin à Tramelan. | cm

Soutien à la prochaine Fête du village

En se réjouissant que la population puisse à nouveau se réunir cet été, après deux années d’annulations forcées, les autorités ont répondu favorablement à la demande de soutien présentée par le comité de Village en fête. L’édition 2022 de cette manifestation populaire se déroulera, rappelons-le, les 26 et 27 août prochain.
Comme de coutume, la Municipalité mettra donc à disposition du comité un matériel divers, ainsi qu’un précieux coup de main dispensé par les employés du service technique.
Par ailleurs, les élus ont décidé d’accorder à la fête un don en espèce de deux mille francs, en spécifiant que ce montant doit être utilisé pour financer deux activités différentes, l’une s’adressant aux plus jeunes participants et l’autre aux adolescents.
Les autorités profitent de l’occasion pour adresser leurs chaleureux remerciements à toutes les personnes qui s’activent pour mettre sur pied une fête dont le village entier se réjouit déjà. | cm

Châtelaine : une étude pour la zone de rencontre

Rappelons qu’une limitation de la vitesse de circulation à 20 km/h, le long de la rue de la Châtelaine, est en projet. Avec l’ouverture des places de stationnement destinées au corps enseignant, le trafic a logiquement augmenté sensiblement le long de cette rue étroite, qui constitue un axe de passage important des écoliers. Souvent en courant, ceux-ci débouchent sur la chaussée en sortant de l’école. Pour assurer leur sécurité, les autorités ont donc décidé de créer dans ce secteur ce qu’on désigne par « zone de rencontre » et où les piétons ont la priorité.
Dans cette optique, avant de déposer la demande concrète auprès de l’Office des ponts et chaussées, lequel doit statuer sur les mesures de construction/aménagement potentiellement nécessaires, le Conseil municipal a mandaté le bureau ATB, qui délivrera un rapport d’ingénieur détaillé ; ce document, devisé à 4500 francs, simplifiera et permettra d’accélérer la procédure. | cm

Redimensionnement de la crèche

Dans le cadre de leurs démarches en cours visant à diminuer les coûts de la crèche municipale, les autorités locales ont décidé d’y faire passer les places disponibles de 24 à 16, ceci dès le 1er août prochain.
Ce redimensionnement, parfaitement logique eu égard à la diminution importante des enfants confiés à l’institution, enregistrée ensuite de la crise sanitaire, a été annoncé officiellement aux autorités supérieures compétentes.
On procède actuellement à l’organisation du personnel qui permettra d’adapter la structure, dans sa nouvelle configuration numérique, aux exigences cantonales en vigueur.
La crèche comprendra toujours deux groupes d’enfants, à savoir celui des nourrissons et celui des bambins.
Pas de souci pour les inscrits
Il est important de souligner que cette démarche de redimensionnement n’aura aucune incidence pour les enfants inscrits, dont la place est garantie.  | cm

Un peu de civilité svpl

Il est malheureusement courant que les services municipaux découvrent des dépôts de ce type, la voirie étant contrainte à trier, glisser dans le conteneur, respectivement procéder à l’écrasement des boîtes en fer blanc ou en aluminium. Ce genre de tâches n’appartient pas au cahier des charges des cantonniers et il n’est guère admissible que certains citoyens fassent faire leur travail aux frais de la collectivité… Autorités et services techniques confondus, la Municipalité remercie chacun de faire preuve de la plus élémentaire civilité. | cm

Merci à tous de fournir un dernier effort

Nous devrions bientôt pouvoir procéder à l’installation des conteneurs semi-enterrés prévus dans la localité, pour lesquels l’assemblée municipale d’automne 2020 a approuvé massivement le crédit nécessaire. La procédure liée aux divers permis de construction, qui ont dû être demandés pour la dizaine de pièces prévues, devrait arriver prochainement à son terme, ce qui permettra de lancer les choses concrètes.
Jusqu’à l’entrée en fonction de ces conteneurs, notre commune continue évidemment d’être soumise au régime de la collecte hebdomadaire des sacs officiels, effectuée le lundi matin au porte à porte. Or dans ce cadre, les autorités et le service technique en appellent conjointement à la population, afin qu’elle fournisse un dernier effort de discipline, en déposant ses déchets le lundi matin exclusivement.
Ces dernières semaines, en divers endroits de la localité, les lève-tôt sont en effet tombés à plus d’une reprises sur le spectacle peu ragoûtant de sacs rouges éventrés et de déchets répandus sur les trottoirs et les rues. Des animaux, chats, chiens ou autres renards, s’en étaient donnés à cœur joie durant la nuit, alléchés par des odeurs de nourriture.
Les effets négatifs sont doubles : une image du village sérieusement dégradée et du travail pour les services techniques qui n’en manquent pas.
Merci donc à toutes et tous de conserver vos déchets ménagers à l’intérieur ou dans un local bien fermé, jusqu’au lundi matin. En se réjouissant du moment proche où chacun pourra gérer l’élimination de ses ordures avec une grande liberté. | cm

Avis officiels du 13.05.2022

Deux dons

Le Conseil municipal a accordé un don de cent francs à l’association régionale Table couvre-toi, qui soutient les ménages économiquement faibles.
Il a fait de même pour le Club des lutteurs de la vallée de Tavannes et environs, pour soutenir l’organisation de la Fête cantonale des jeunes lutteurs, qui se déroulera le samedi 10 septembre à Tavannes. | cm

Délégation

Benjamin Rindlisbacher, maire, représentera la commune à l’assemblée générale de la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP), qui se déroulera le jeudi 19 mai à Tramelan. | cm

Prudence, la saison des orages a démarré !

La Municipalité invite la population du village en général, et les propriétaire immobiliers en particulier, à prendre toutes mesures utiles pour prévenir les dommages liés aux événements naturels.
Le dérèglement climatique induit une augmentation exponentielle des épisodes météorologiques extrêmes, susceptibles de créer des dégâts. La saison des orages vient d’ailleurs de commencer, avec la menace de grêles et autres pluies diluviennes, qui peuvent provoquer notamment des inondations, des débordements de cours d’eau et autres glissements de terrain.
Prévenir…
Les autorités incitent donc fortement les intéressés à se rendre sur le site de l’assurance immobilière cantonale (GVB, anciennement AIB), pour y découvrir de nombreux conseils en lien avec les intempéries et les moyens de prévenir les dommages. Pluies diluviennes, chutes de pierres, foudre etc. : les événements naturels potentiellement dangereux sont énumérés et les mesures permettant de prévenir les dégâts à la propriété sont expliquées concrètement.
A travers la plate-forme en ligne infomaison.ch, on apprend à protéger son logement et tous ses biens immobiliers, contre tous les dangers naturels. Dans le domaine de la protection contre la foudre, la grêle et l’eau, des mesures d’urgences sont détaillées, ainsi que de nombreuses informations et autres astuces à appliquer en amont, notamment dans le choix des matériaux de construction.
Prévenir vaut mieux que guérir, l’adage est tout particulièrement valable dans ce domaine ! | cm
www.gvb.ch et liens sur le site de la commune, onglet « LIENS UTILES », chapitre « Sécurité et protection »

Sur le site de GVB (anciennement AIB), les propriétaires immobiliers et la population trouveront de nombreux et précieux conseils à appliquer par exemple en cas de pluies diluviennes (photo GVB)

Chaque volaille doit être annoncée !

Les animaux « de loisirs » ou de compagnie sont concernés aussi bien que ceux des élevages professionnels
Vous accueillez une ou quelques poules dans votre jardin ? Deux canards batifolent sur votre mare ? Un dindon passe sa retraite près de vos plate-bande ? Une jolie bande de cailles vous offrent de quoi rendre vos apéritifs originaux et riches en protéines ?
Attention : toutes ces volailles doivent être annoncées officiellement auprès de l’Office vétérinaire cantonal.
Cette obligation n’engendre aucun frais, mais elle vise trois buts primordiaux, à savoir la surveillance de la santé animale, la lutte contre les épizooties et la traçabilité des denrées alimentaires d’origine animale.
Poules, cailles, abeilles, poissons…
L’enregistrement des élevages de volailles, qu’il s’agisse d’une activité commerciale ou de quelques animaux de compagnie, est obligatoire depuis début 2010. Le formulaire ad hoc peut être rempli en ligne, en suivant le lien ci-dessous.
Il en va de même pour les abeilles – les ruchers doivent être munis d’un numéro d’identification –   et les poissons, à l’exception des poissons d’ornement.
La Municipalité rappelle à la population qu’elle est responsable d’annoncer ses animaux.
Des règles incontournables
Par ailleurs, les normes de détention en vigueur (grandeur des cages et/ou des enclos, accès à l’extérieur, nombre minimal d’individus, etc.) doivent absolument être respectées pour chaque espèce élevée. Des informations détaillées figurent à ce sujet sur le site de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires.
Sur le site communal
Sur le site internet de la commune, à l’onglet « LIENS UTILES » et au chapitre « Animaux », vous trouverez tout ce qui concerne ce sujet. | cm

  • Lien vers le formulaire de déclaration en ligne : www.weu.be.ch/fr/start/themen/veterinaerwesen/tiere-halten/tierhaltung-anmelden-aendern/anmeldung-tierhaltung-onlineformular.html

Bon sens et dialogue svpl

Approchée et interpelée récemment par des citoyens, la Municipalité précise ici clairement que les autorités communales ne sont nullement compétentes en matière de garde d’animaux et d’éventuels conflits à ce sujet. Les normes à respecter sont cantonales et/ou fédérales, la surveillance de leur respect revenant aux organes des mêmes niveaux.
En cas de problème avec le voisinage, concernant des animaux ou des pratiques liées à leur garde, la population est instamment priée de privilégier le dialogue. Si celui-ci ne devait pas suffire à apaiser la situation et à rétablir des liens de bon voisinage, il faut s’adresser, pour une plainte ou pour un constat, à la police cantonale bernoise. Attention : on n’appellera pas le 117, mais on s’adressera au poste de police de Saint-Imier (place du 16-mars 4, 031 638 88 40). | cm

Avis officiels du 14.04.2022

Deux dons

Le Conseil municipal a décidé tout récemment d’accorder un don de cent francs à la fondation Digger, qui est active dans le déminage humanitaire, et une aide du même montant à l’œuvre de l’Armée du Salut. | cm

Bureau de vote

Les autorités ont procédé à la nomination du bureau de vote, pour le scrutin fédéral du 15 mai prochain. Il se composera de Philippe Cattin (président), Daphe Baratelli (secrétaire), Marianne Amsler, Amélie Babey, Xavier Bühler, David Bosset et Fabio Bordichini (membres) ; les suppléants sont Juliette Babey, Janique Battistig, Rémy Boner, Nelson Boldini et Julien Boillat. | cm

Délégations

Karim Grassa participera, au nom du Conseil municipal, à la cérémonie régionale d’accueil des nouveaux retraités, laquelle se déroulera le 25 mai prochain à Reconvilier, à l’initiative de la Commission politique du 3e âge Jura bernois.
Hubert Droz, vice-maire, représentera les autorités municipales à la cérémonie officielle de la 5e Fête de la tête de moine, le 30 avril prochain à Bellelay. | cm

Cherche toujours !

La Municipalité cherche toujours un nouveau représentant au sein du comité exécutif du Syndicat des eaux Courtelary-Cormoret (SEAUCC) et encourage vivement la population à s’intéresser à cette fonction et à ce domaine capital pour la collectivité. | cm

En assemblée le 20 juin

Les autorités ont fixé officiellement la date de la prochaine assemblée municipale, laquelle sera réunie le lundi 20 juin 2022. Cette séance se penchera notamment sur les comptes municipaux 2021. Son ordre du jour détaillé sera établi et communiqué tout prochainement. | cm

Joyeuses Pâques

Les autorités municipales et le personnel de la commune adressent à toute la population leurs chaleureux vœux de joyeuses Fêtes de Pâques. Profitons de rappeler que le bureau municipal demeurera évidemment fermé lundi, qui est un jour férié officiel. | cm

Merci Clientis CEC !

La Municipalité adresse ses chaleureux remerciements à la banque Clientis CEC, qui vient d’adresser à notre commune une subvention annuelle de 50 476 francs, à faire valoir sur nos dépenses liées aux prestations sociales. Le budget communal tablait sur une contribution de 25 000 francs, étant entendu que nous avions reçu à ce titre quelque 38 000 francs en 2021 et 32 000 en 2020.
Cette sensible augmentation s’explique par les très bons résultats enregistrés par la banque en 2021, mais également par l’effort supplémentaire qu’elle a consenti pour soutenir les collectivités communales suite à la crise sanitaire. Une générosité appréciable et appréciée. | cm

Participation à la hausse, mais pas autant qu’espéré

Le baromètre électoral, lors des récentes élections cantonales, n’est pas grimpé aussi haut que les autorités locales l’auraient espéré. Courtelary a en effet affiché un taux de participation de 33,26 pour cent, alors que l’objectif avait été fixé à 40 pour cent par les élus.
Cette déception est cependant tempérée par l’augmentation constatée dans notre commune, où le taux de participation stagnait à 29 pour cent seulement il y a quatre ans.
La proportion de votants est d’ailleurs plus élevée dans notre localité qu’à l’échelle du Jura bernois (28,17 pour cent) ou de la région Bienne-Jura bernois (26.01).
Il n’en demeure pas moins qu’un tiers seulement des ayants droit ont donné leur avis, lors de ces élections très importantes pour notre région. Ce n’est pas suffisant, sachant la facilité de s’exprimer qu’offre le vote par correspondance. | cm

Soutien à Pro Senectute

A la fondation Pro Senectute Arc Jurassien, qui souhaite y organiser une nouvelle conférence publique, l’Exécutif a comme de coutume décidé d’accorder gracieusement la jouissance de la salle communale, le 15 septembre prochain, et annoncé que la commune participera financièrement à la collation offerte ensuite au public.
Cette conférence portera sur les douleurs des mains et des pieds ; elle sera proposée en étroite collaboration avec la Ligue bernoise contre les rhumatismes.
De informations détaillées seront délivrées dans ces colonnes, en temps voulu, quant au contenu de cet après-midi et aux les potentielles modalités d’inscription. | cm

La prochaine conférence de Pro Senectute portera sur les douleurs aux mains et aux pieds

Avis officiel du 01.04.2022

AVIS OFFICIELS

Soutien à la musique

Le Conseil municipal a décidé la semaine dernière d’accorder un soutien de 200 francs à l’association Les Chambristes, qui est basée à Neuchâtel et qui propose d’excellents concerts, notamment au temple de Courtelary. | cm

La cuisine à nouveau incluse à la location

Plusieurs demandes sont parvenues récemment aux autorités municipales, pour émettre le souhait que la cuisine du Centre communal soit à nouveau mise à disposition des locataires.
Rappelons qu’au plus fort de la crise sanitaire, lorsque cette salle n’était plus du tout utilisée, le Conseil municipal avait accepté de louer la cuisine à l’entreprise Foodland, qui délivre des repas à l’emporter ; cette décision visait deux objectifs : d’une part assurer une rentrée régulière pour couvrir les frais du Centre communal, d’autre part rendre service à une entreprise locale.
Dès le 1er juillet 2022, la location du Centre communal inclura donc à nouveau celle de la cuisine. | cm

Une longue soirée très chocolatée

Le dimanche 1er mai prochain, l’entreprise Camille Bloch organise une grande fête, pour marquer le 80e anniversaire de la naissance du Ragusa, ce produit phare non seulement à l’échelle nationale, mais également mondiale. Destinée au personnel de l’entreprise, cette manifestation fera suite à trois journées de portes ouvertes au public.
Considérant que l’événement est réellement exceptionnel à une vaste échelle, le Conseil municipal a accédé à la requête de Camille Bloch, qui souhaitait pouvoir prolonger ces festivités dominicales. Autorisation lui a donc été accordée de faire du bruit jusqu’à minuit.
Les riverains sont par avance remerciés de leur compréhension face aux potentiels désagréments sonores de cette soirée unique. | cm

Avis officiels du 25.03.2022

Pour la sécurité des locaux et des données

Le Conseil municipal a libéré un crédit de 23 980 francs, au maximum, pour divers projets informatiques visant à la sécurisation des biens et des données municipales.
Un volet consistera à adapter le réseau informatique pour qu’il permette de piloter à distance l’ouverture, la fermeture et l’accès du Centre communal, ainsi que des locaux du collège ; dans ce deuxième secteur, les serrures doivent encore être adaptées à ce nouveau système. On rappellera qu’à l’heure actuelle, le personnel technique doit se déplacer avec un ordinateur portable auprès de chaque serrure, afin de réaliser les réglages susmentionnés. Une fois les travaux achevés, ces opérations pourront se faire à distance et donc nettement plus rapidement.

Prudence !
Par ailleurs, les problèmes rencontrés récemment dans ce domaine par diverses collectivités publiques, ont conduit la Municipalité à mener à l’interne une analyse détaillée de la sécurité d’accès à son système informatique. Diverses mesures ont été appliquées immédiatement, pour renforcer cette sécurité ; parallèlement, un potentiel d’amélioration a été défini, dont la réalisation appartient aux travaux planifiés dans le cadre du crédit susmentionné.
De surcroît, le Conseil municipal a décidé que le matériel informatique de la Bibliothèque communale et scolaire sera lui aussi mis à jour.
Tous les travaux liés directement à l’informatique seront menés par notre partenaire dans ce domaine, la société Stevil Electronique.
Ce projet sera réalisé au plus vite ; les tâches liées à la gestion à distance des serrures seront exécutées dès que ce dernières auront toutes été installées sur le complexe du collège. | cm

La place de jeux sera éclairée

Dans le cadre de travaux en cours autour du collège, le Conseil municipal a décidé que la nouvelle place de jeux sera éclairée, au moyen d’une installation LED. Il souligne que cet éclairage sera clairement centré sur les installations de jeux et n’illuminera donc pas tout le quartier.
De surcroît, grâce à une minuterie précise, les moments de lumière artificielle seront limités ; ils colleront à l’horaire normal d’utilisation d’une telle place et seront précisément définis en fonction des besoins saisonniers. | cm