Avis officiel du 30.04.2021

Avis officiel du 30.04.2021

Un demi-siècle de bonheur 

Les conseillers municipaux Philippe Cattin et Roberto Previtali ont rempli tout récemment une mission très agréable, en transmettant les félicitations des autorités à Mariette et Francis Meyer, lesquels viennent de fêter leurs noces d’or.
C’est en mai 1968 que Mariette Rüfli et Francis Meyer vécurent leur première rencontre, très romantique puisque lors d’un mariage sur un bateau, sous un ciel idéalement étoilé. Trois ans plus tard, ils se promettaient de s’aimer pour toujours devant le maire, le 1er avril 1971.
C’est à l’occasion d’engagements professionnels que le couple est venu s’établir dans le vallon de Saint-Imier. Il y a plongé ses racines en achetant une maison à Courtelary, leur famille s’enrichissant petit à petit de trois filles et d’un garçon. Tous sont à leur tour parents et leur ont donné quatorze petits-enfants, ainsi qu’un arrière-petit-fils.
Cette magnifique famille rend Mariette et Francis Meyer pleinement heureux. Parfaitement conscient de la chance qui est la sienne aujourd’hui, ce couple en or dit de tout cœur « merci la vie » !
Au nom de la population locale, les autorités municipale adressent encore leurs chaleureuses félicitations à Francis et Mariette Meyer, en leur souhaitant encore de très nombreuses années de bonheur partagé. | cm

Le budget libéré sur décision préfectorale

La Municipalité peut à nouveau engager les frais budgétés et donc fonctionner normalement. La Préfecture du Jura bernois a en effet liquidé et rayé du rôle l’opposition formulée en janvier dernier contre le budget 2021 de la commune.
A préciser que seule cette partie précise de la procédure est réglée ; l’opposition à la décision concernant l’entretien des chemins ruraux, pour sa part, fera l’objet d’un traitement ultérieur par les autorités préfectorales.
Retard important
Les autorités locales se réjouissent que l’appareil municipal puisse désormais fonctionner à un rythme normal. Elles précisent cependant que le retard induit, par cette immobilisation de trois mois et demi, les contraint à fixer des priorités dans le programme annuel. Certaines tâches prévues devront donc être repoussées, peut-être à l’année prochaine. | cm

Les autorités sont reconnaissantes

Comme chaque année, la banque Clientis CEC, dont le siège se trouve à Courtelary, a versé tout récemment à la Commune municipale une participation à son bénéfice 2020. La somme reçue, de 38’558 francs exactement, est à faire valoir sur les charges municipales de prévoyance sociale.
L’aide ainsi apportée à la collectivité publique est en hausse constante, soulignent les autorités locales. Un tel soutien est d’autant plus apprécié que la période est difficile pour tous, ajoutent-elles en adressant leur chaleureuse reconnaissance à ce fleuron de notre tissu commercial. | cm

Horaires maintenus au guichet communal

Les autorités et le personnel concerné précisent que les horaires d’ouverture de l’administration municipale, modifiés au plus chaud de la crise sanitaire, sont maintenus tels quels. Expériences faites ces derniers mois, le système fonctionne semble-t-il à la satisfaction générale.
En clair : le guichet est ouvert les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8 h à 12 h ; l’après-midi du jeudi est réservé à des rencontres sur rendez-vous préalable.
Il convient d’ajouter que toutes les personnes qui sont empêchées durant ces tranches horaires, sont invitées à appeler l’administration, au 032 944 16 01, ou à lui adresser un courriel à l’adresse admin@courtelary.ch, afin de solliciter un rendez-vous à un moment qui leur convient. | cm

Délégation

Roxane Zürcher, conseillère municipale, a représenté la Commune à l’assemblée de l’Ecole de musique du Jura bernois (EMJB), qui s’est déroulée hier jeudi à Saint-Imier. | cm

Information à la population,

Le printemps est là. Nous vous rappelons qu’il est interdit de pénétrer sur les cultures (à pied, à vélo ou avec tout autre engins à moteur).
Les propriétaires de chiens doivent tenir leur animal en laisse, dans un souci de respect des terrains agricoles (cultures, champs etc.…) et afin de respecter la tranquillité des autres promeneurs.
D’autres parts, il leur est rappelé qu’ils doivent empêcher leur animal de souiller, par ses déjections, les lieux de promenade, terrains agricoles et privés, ainsi que les trottoirs.

Nous vous remercions d’avance pour votre civilité.




Les commentaires sont fermés