Avis officiel du 11.06.2021

Avis officiel du 11.06.2021

Dons divers

Le Conseil municipal a décidé de soutenir, par un don de deux cents francs, l’association ELA, qui lutte contre des maladies génétiques rares attaquant le système nerveux central.
Le même montant a été versé au frac (Centre d’information et de consultation Construire sa vie professionnelle), qui accompagne notamment des habitant·es de notre commune.
Au Conseil opérationnel sport du Jura bernois, qui organise des joutes le 3 septembre prochain, les autorités ont décidé d’offrir cent francs.
A la section Jura bernois de l’Université populaire, enfin, le Conseil municipal accorde la gratuité, comme de coutume, d’une salle sise dans le bâtiment municipal, pour y organiser des cours de formation. | cm

Délégations

Jenny Mérillat, conseillère municipale, représentera la commune à l’assemblée du Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze (SAES), le 24 juin prochain.
La veille, Roberto Previtali participera pour sa part à la réunion du Syndicat des eaux intercommunal Courtelary-Cormoret. | cm

Horaires maintenus

Suite aux bonnes expériences vécues ces derniers mois et aux retours positifs émanant d’habitant·es, le Conseil municipal a décidé de maintenir, au moins jusqu’aux vacances estivales, les horaires d’ouverture en vigueur depuis la pandémie à l’administration communale.
Rappelons que le guichet municipal est accessible les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8 h à 12 h, ainsi que le jeudi après-midi sur rendez-vous préalablement fixé en appelant le 032 944 16 01.
Par ailleurs, la Municipalité précise qu’elle demeurera fermée, pour les vacances estivales, du lundi 26 juillet au vendredi 6 août y compris. La réouverture est donc agendée au lundi 9 août.
La population est invitée à procéder suffisamment tôt aux achats de bons CIDE (avec une économie de 20 pour cent rappelons-le et un maximum de 500 francs par adulte) ainsi qu’aux demandes de documents divers. | cm

Mobilier scolaire à donner

Dans le cadre de l’analyse globale du collège, en vue de sa prochaine rénovation, on a retrouvé dans les combles des bancs et des chaises usagés mais encore utilisables. Les associations d’entraide qui seraient intéressées par ce matériel, lequel sera évidemment offert gracieusement, sont invitées à contacter la Municipalité (Vincent Fleury, secrétaire municipal, 032 944 16 01, fleury.admin@courtelary.ch), d’ici au 18 juin au plus tard. Un rendez-vous sera alors fixé, pour venir voir le mobilier en question, respectivement le charger.
Les autorités soulignent que le matériel ne sera pas livré ; les intéressés devront venir le chercher sur place. Tous le bancs et chaises qui n’auront pas trouvé preneur seront éliminés. | cm

Le rail surveillé depuis le ciel

Les CFF viennent d’adresser un courrier au Conseil municipal, pour l’informer de potentiels vols de drones au-dessus de la commune. Ce dernier en informe à son tour la population, afin qu’elle ne s’inquiète pas en cas d’observations particulières dans le ciel, au-dessus de la localité ou de ses alentours.
Objectif sécurité
Depuis quelques années en effet, la grande régie utilise couramment ce genre d’engin pour des relevés et autres observations qui tous visent la sécurité du réseau ferroviaire national.
Possédant une flotte de drones pilotés par du personnel formée en la matière, les CFF utilisent cette méthode pour inspecter leurs installations et leurs ouvrages, qu’il s’agisse de bâtiments, de voies ferrées, de ponts, passages à niveau ou autres.
Par ailleurs, l’observation par drone permet aux chemins de fer de contrôler et de gérer la végétation bordant leurs installations d’une part, le risques naturels d’autre part ; ainsi le danger de glissement de terrain ou d’éboulement peut-il être évalué et surveillé grâce à des vols réguliers. Vols qui sont également précieux lors de fortes intempéries, en permettant notamment de veiller aux risques d’inondations.
Dans toutes les situations et pour tous les objectifs précités, il va de soi que les vols ne sont pas toujours prévisibles ; organisés parfois en urgence, ils peuvent se produire hors des heures normales de travail et donc durant des périodes dites de repos. Les CFF veillent à limiter tant que se peut les dérangements et les désagréments induits. Ils remercient par avance la population de sa compréhension lorsque le passage d’un drone la dérange pour cause d’urgence.
Et la grande régie de souligner qu’elle planifie d’office les autres vols (relevés pour de travaux, notamment) durant les jours et les heures ouvrables.
Les CFF soulignent enfin que leurs pilotes sont formés non seulement techniquement, mais également en matière légale. Ils respectent donc la sphère privée des habitants et volent exclusivement après autorisation délivrée par les autorités officielles ou les aéroports avoisinants. | cm

Une nouvelle responsable pour la bibliothèque locale

Une bibliothécaire raccroche après 41 ans d’engagement, une jeune enseignante reprend les rênes cet été
Sympathique cérémonie, mardi soir, qui profitait d’une accalmie météorologique pour investir le préau du collège. La commission municipale de la bibliothèque avait réuni le personnel de l’institution et les autorités locales, représentées par le maire, Benjamin Rindlisbacher, et le secrétaire-administrateur, Vincent Fleury. L’événement valait bien le déplacement : Anne-Marie Béchir, une engagée de la toute première heure, mettra cet été un terme à son activité, après très exactement 41 années au service des lecteurs et lectrices du chef-lieu. Dans le même temps, Anne Dalla Piazza cède les rênes à Maïté Garcia.
Fidélité aux postes
L’ambiance est motivante et chaleureuse, au sein de l’équipe animant la bibliothèque scolaire et municipale ; cela ne fait aucun doute, sachant la fidélité de ses membres ! Une fidélité également constatée en commission ad hoc, dont la présidente, Fabienne Veya soulignait mardi soir : « Cette bibliothèque fait la fierté du chef-lieu depuis plus de quatre décennies. Sans cesse améliorée, modernisée, dynamisée, aujourd’hui informatisée comme les grandes institutions du genre, elle s’est appuyée jusqu’ici sur un duo central : Anne-Marie Béchir, qui y œuvre avec enthousiasme depuis sa création en 1980, et Anne Dalla Piazza, qui en a pris la responsabilité en 2010, non sans y avoir préalablement collaboré. »
La présidente adressait évidemment les remerciements de toute la collectivité à Anne-Marie Béchir, qui cessera son activité en juillet prochain, après avoir assuré d’innombrables permanences du jeudi, avec autant de serviabilité que de compétence, au service de plusieurs générations de lecteurs. Cette gratitude allait également à Anne Dalla Piazza, qui dépose les rênes mais demeure à disposition en tant que bibliothécaire à temps très partiel.
Cette dernière accueillait sa successeure, Maïté Garcia, enseignante au collège et citoyenne du chef-lieu, dont l’engagement à la bibliothèque ne date pas d’hier et dont la motivation ne fait aucun doute. « La biblio est en de très bonnes mains, les compétences et l’enthousiasme de Maïté Garcia lui garantissent un bel avenir », s’exclamait la responsable sortante. « Pour ma part, je suis contente de ne pas vraiment quitter cette équipe formidable. »
Une institution précieuse
Avec pas loin de 6000 ouvrages de tous genres, qui s’adressent à toutes les générations de lecteurs et qui sont renouvelés très régulièrement, la bibliothèque du chef-lieu constitue un outil très précieux, de loisirs, de formation, de plaisir et d’apprentissage. Un outil et un lieu de rencontre, que les autorités municipales soutiennent avec générosité et confiance, relevait mardi Fabienne Veya reconnaissante.
Benjamin Rindlisbacher, conscient de l’intérêt d’une telle institution pour une collectivité bien vivante, adressait pour sa part des remerciements sincères aussi bien à la commission qu’à l’équipe de bibliothécaires.
Un site idéal
Enfants, adolescents, jeunes et adultes de toutes générations : le tissu de lecteurs est particulièrement riche dans le chef-lieu. Le dynamisme des bibliothécaires, l’engagement sans faille des commissionnaires et la générosité des autorités expliquent en bonne part ce succès. Mais à ces raisons s’ajoutent incontestablement un facteur géographique de poids : la bibliothèque profite grandement du collège dans lequel elle habite, et inversement. Pour attirer les lecteurs, rien n’est plus efficace que la proximité et la facilité d’accès accordées aux enfants dès leur entrée en scolarité. Et pour assister les enfants et les adolescents dans leur éducation et leur croissance, rien de tel qu’une bonne bibliothèque, source de découvertes, de rêve, de plaisir enrichissant. | cm
*Les horaires d’ouverture de la bibliothèque scolaire et municipale, sise au rez-de-chaussée du collège : lundi 15 h – 17 h 30, mardi 17 h – 19 h, jeudi 15 h – 16 h 30, vendredi 9 h 30 – 10 h 30. Elle est fermée pendant les vacances scolaires, à l’exception de la semaine blanche et de la première semaine des vacances d’été

A l’entrée d’un lieu très apprécié, l’équipe de la bibliothèque au complet, de gauche à droite : Anne Dalla Piazza, responsable sortante, Véronique Blanchard Pérez, Anne-Marie Béchir et Maïté Garcia, nouvelle responsable



Les commentaires sont fermés