Archives mensuellesnovembre 2020

SideBar

Avis officiels du 27.11.2020

Dons

Réuni la semaine dernière, le Conseil municipal a décidé d’accorder un don de cent francs à Alter Ecole, un établissement spécialisé situé à Tavannes. Il a également avalisé la subvention annuelle à Radio Jura bernois, qui se monte à deux cents francs. | cm

Vos masques

La Municipalité rappelle que les personnes qui ne l’ont pas encore fait peuvent venir chercher les dix masques destinés à chaque habitant, ceci durant les heures d’ouverture du bureau (lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8 h à 12 h). Il s’agit d’un lot unique, soulignons-le. | cm

Pour les Fêtes

Le bureau de l’administration municipale demeurera fermé, pour les Fêtes de fin d’année, du 23 décembre 2020 à midi jusqu’au lundi 11 janvier 2021 à 8 h. Durant cette période, les employés ne seront pas atteignables. Un numéro d’urgence sera communiqué en temps utile. | cm

Les bons distribués

Les bons CIDE (valable donc auprès des magasins affiliés à l’association régionale du commerce de détail), ont été distribués cette semaine, par la Poste, aux habitants de septante ans et plus.
On rappellera qu’une enveloppe personnalisée, contenant trente francs en bons de ce type, a été adressée à toutes les personnes qui ont été privées cette année d’invitation à la traditionnelle course des aînés, pour cause de crise sanitaire évidemment. | cm

L’ordre du jour modifié

Une dernière facture étant arrivée cette semaine concernant les travaux effectués dans le cadre de cet objet, un élément a finalement dû être supprimé de l’ordre du jour établi et approuvé par l’Exécutif local pour l’assemblée municipale du 14 décembre prochain.
Les ayants droit sont ici avertis que le point 4 de cet ordre du jour aura une nouvelle teneur, à savoir exactement « Prendre connaissance du décompte suivant : construction d’un réservoir commun avec la commune de Cormoret ».
Le décompte relatif à l’assainissement de l’éclairage public, préalablement inscrit au programme du 14 décembre, fera l’objet d’une information ultérieure. Merci aux intéressés d’en prendre note. | cm

Nouveaux citoyens : un présent vous attend

Parmi les nombreuses manifestations condamnées par la crise sanitaire, on se souvient que la traditionnelle cérémonie régionale de promotions civiques, organisée à tour de rôle par une commune sise de La Ferrière à Courtelary, a bien sûr dû être annulée cette année.
Dans notre localité, les habitants et les habitants ayant fêté ou allant encore fêter cette année leur dix-huitième anniversaire, sont trop nombreux pour envisager une rencontre présentielle. Aussi le Conseil municipal a -t-il opté pour un petit présent, qu’il offre à chacun d’eux.
Par un courrier personnel, les intéressées et les intéressés ont été invités à venir retirer ce cadeau à l’administration municipale, durant les horaires d’ouverture (lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8 h à 12 h), et ceci jusqu’au 28 janvier 2021. Cette invitation leur est réitérée ici, non sans ajouter qu’en dehors de ces horaires d’ouverture, ils seront bien volontiers accueillis sur rendez-vous pris au 032 944 16 01.

Félicitations
Aux seize habitants nés en 2002, qui atteignent donc cette année leur majorité, le Conseil municipal adresse ses meilleurs vœux et souhaite la plus cordiale bienvenue dans le monde des adultes ; il les invite chaleureusement à utiliser leurs nouveaux droits civils et civiques. | cm

La Commune a planté deux nouveaux arbres

On ne coupera plus de sapin pour Noël !
Dans une démarche qui répond parfaitement aux buts du développement durable, la Municipalité a fait procéder tout récemment à la plantation de deux nouveaux arbres.
A l’ouest du Centre communal, tout d’abord, le professionnel mandaté, Mathieu Gerber, a procédé au remplacement d’un arbre qui avait cédé sous le vent violent d’octobre dernier et qui menaçait de s’écrouler. Lui a succédé un jeune mais déjà beau et vigoureux érable champêtre ; cette espèce indigène est fort décorative, mais également très mellifère.
Sur le terrain herbeux sis tout près de la gare, par ailleurs, le même spécialiste a planté un sapin de taille moyenne. Cet arbre sera prochainement décoré pour la période des Fêtes de fin d’années. Les services techniques ont prolongé pour ce faire la gaine technique souterraine contenant l’alimentation en électricité qui permettra d’illuminer ses guirlandes.
Ainsi la Municipalité ne prélèvera-t-elle désormais plus d’arbre en forêt, pour assurer le décor de Noël. | cm

Le nouveau sapin profite du soleil en attendant ses parures

Avis officiels du 20.11.2020

Félicitations aux élus ! Mais il en manque trois…

Théo Brand et Philippe Cattin nouveaux au Conseil municipal
Pour les élections complètes de renouvellement agendées au 29 novembre prochain, on se souvient que seuls deux anciens membres du Conseil municipal briguaient un nouveau mandat. Les quatre autres conseillers remettent leurs sièges en jeu au 31 décembre prochain. On rappellera que cet organe fonctionne déjà, depuis plusieurs mois, à cinq élus au lieu de six.
Or les listes de candidats, présentées dans les délais légaux, ne permettent pas d’attribuer tous les sièges qui seront libérés cette fin d’année.
Tous les candidats sont élus tacitement, ainsi que le prévoit le règlement d’organisation. Pour les autres sièges, un nouveau scrutin est mis sur pied ; ayant obtenu une dérogation ad hoc auprès des autorités cantonales concernées, la Municipalité organise ces élections complémentaires en début d’année 2021.

Deux anciens et deux nouveaux
La première liste déposée portait la candidature de Benjamin Rindlisbacher pour la mairie. Non combattu, le chef actuel de l’Exécutif local a donc été reconduit dans cette fonction, pour une période de quatre ans (ou un an, selon le résultat du vote sur la fusion des communes).
Pour les six sièges du Conseil municipal, trois listes ont été déposées, qui portaient chacune un nom. Ces trois personnes sont donc élues tacitement, à savoir Roberto Previtali (ancien, hors parti), Théo Brand (né en 2000, nouveau, sur la liste intitulée « Pour Courtelary »), et Philippe Cattin (né en 1972, nouveau, sur la liste « Courtelary demain »).
Le Conseil municipal sortant félicite chaleureusement ces quatre personnes et remercie en particulier les deux nouveaux élus pour se mettre à disposition de la collectivité.

Rendez-vous en février 2021
Pour compléter l’Exécutif local, une élection complémentaire est donc organisée le dimanche 14 février prochain, au système majoritaire.
Les listes de candidats, pour ce scrutin, devront être déposées au secrétariat municipal, jusqu’au lundi 18 janvier midi, au plus tard.
Chaque liste contiendra trois noms au plus, soit le nombre de sièges disponibles. Elle sera signée par dix habitantes et/ou habitants ayant le droit de vote en matière communale.
Avis aux personnes intéressées ! | cm

Un deuxième tour des élections municipales est agendé à la Saint-Valentin 2021, pour repourvoir les trois sièges encore vacants à l’Exécutif

Votez en masse pour l’avenir de notre village

Les autorités communales invitent chaleureusement les citoyennes et les citoyens à voter en masse, pour le scrutin du 29 novembre prochain. Elles soulignent que figure au menu électoral un objet très important pour notre avenir local et régional, à savoir le projet de fusion des communes du Haut-Vallon.

Des autorités convaincues
Le Conseil municipal de Courtelary recommande cette fusion à l’approbation des habitants. Il a en effet été convaincu, au gré des études et travaux menés ces dernières années, par le bien-fondé de s’unir avec nos voisins de Cormoret, Saint-Imier, Sonvilier et Renan. Il estime qu’ainsi mariées, ces cinq localités seront mieux à même d’assurer leur avenir, de se faire entendre auprès de nos autorités cantonales et dans le concert de l’Arc jurassien.
Par ailleurs, les élus mettent en exergue les grandes difficultés rencontrées, depuis un certain temps déjà, pour réunir suffisamment de personnes au Conseil municipal (voir ci-contre).
Conséquemment, l’Exécutif local vous recommande d’accepter tous les objets en lien avec cette fusion et donc de glisser dans votre enveloppe de vote un bulletin jaune portant quatre « OUI ».
Si vous souhaitez davantage d’informations sur ce projet, n’hésitez pas à visiter le site officiel www-avenir-vallon.ch.

Protégez-vous, c’est simple !
Eu égard à la situation sanitaire pour le moins précaire, le Conseil municipal exhorte ses habitants à choisir tant que se peut le vote par correspondance, qui leur évitera de prendre le moindre risque.
Attention : les enveloppes devront être glissées dans la boîte aux lettres de la Commune (Grand-rue 58) jusqu’à 18 h samedi 28 novembre, au plus tard.
Si vous souhaitez envoyer votre enveloppe par la Poste, n’oubliez pas d’y apposer un timbre et de la poster suffisamment tôt pour qu’elle soit distribuée samedi 28 novembre au plus tard. | cm

Sylvia Pittet remporte la Fibule d’Alaric 2020

Cette année, la Fibule d’Alaric était consacrée à la création textile. Ce prix culturel, organisé tous les deux ans par la commission éponyme du chef-lieu, est ouvert aux habitants de la région, Jura bernois, Bienne et canton du Jura confondus.

Quelle créativité !
En cette année très perturbée, la création artistique n’était visiblement pas la préoccupation majeure de la population. Pour preuve, le nombre assez réduit de candidats au prix, à savoir cinq artistes seulement, toutes féminines. « La quantité n’est pas énorme, mais la qualité est au rendez-vous », souligne la co-présidente Fabienne Veya. Non sans préciser que les votes du jury ont débouché sur des résultats très serrés.
« Les travaux présentés sont très créatifs, séduisants et originaux ; de surcroît, ils ont tous exigé un soin et une patience considérables de leurs auteures, qui n’ont visiblement pas compté leur temps. Toutes méritent nos chaleureuses félicitations. »

Une œuvre des hauts
Il n’en demeure pas moins qu’une création sort du lot : celle de Sylvia Pittet, une habitante de Mont-Crosin, qui lui vaut de gagner ce Prix culturel 2020. La lauréate remporte donc un prix de 2000 francs, offert par l’entreprise Chocolats Camille Bloch SA, ainsi qu’un exemplaire de la fameuse statuette créée à la fin des années nonante par Fabien Béguelin, bijoutier et enfant de Courtelary
Rappelons que la commission culturelle est formée de Marie Debrot Berberat, Cyril Froidevaux (représentant du Conseil municipal), Isabelle Gauchat, Laetitia Langel (co-présidente), Jean-Marc Marcellini, Hans-Jörg Moning et Fabienne Veya (co-présidente).

En petit comité
C’est aujourd’hui même que devait avoir lieu, au Centre communal, la cérémonie publique de remise de cette Fibule 2020. Deuxième vague de Covid oblige, la manifestation a malheureusement dû être annulée et c’est par courrier que Sylvia Pittet est informée ce vendredi de sa victoire.
Vendredi prochain, c’est en tout petit comité, mais avec toujours le même plaisir, que la Municipalité procédera à la remise du Prix culturel.
Bravo, Sylvia Pittet ! | cm


L’œuvre textile qui vaut à Sylvia Pittet le Prix culturel 2020

Avis officiels du 06.11.2020

Budget 2021 : un léger excédent de charges, pour un exercice chargé d’inconnues

La crise sanitaire et ses impacts rendent les prévisions particulièrement difficiles et la prudence plus indispensable que jamais
C’est un budget 2021 très raisonnablement déficitaire que les autorités et l’administrateur des finances Vincent Fleury présenteront à l’assemblée municipale du 14 décembre prochain, si elle a bien lieu évidemment. La crise sanitaire -qui vient d’ailleurs de conduire le Canton à autoriser les Communes à faire passer par les urnes des objets prévus initialement en assemblée- multiplie les inconnues et rend l’exercice du budget particulièrement ardu.
« Sommes-nous pessimiste ou pas ? Nul ne peut le dire aujourd’hui », souligne Vincent Fleury.


Un bon tissu fiscal
Le budget 2021 prévoit un excédent de charges de quelque 270 000 francs, sur un total d’environ 8,3 millions de francs. Un solde négatif que la Commune peut assumer sans inquiétude, étant entendu sa fortune actuelle, haute de 3,1 millions de francs.
Les perspectives à moyen terme ne sont pas dramatiques non plus, souligne l’administrateur des finances : « Courtelary présente fort heureusement un bon tissu fiscal ; nos recettes, à ce titre, dépendent pour un quart des personnes morales, pas davantage. Grâce à la force des personnes physiques, nous sommes nettement moins impactés que d’autres collectivités par la réforme de la fiscalité. »

2018-2019, c’est fini…
Vincent Fleury n’en demeure pas moins réaliste : « L’économie attend un redémarrage poste confinement, mais il est extrêmement lent dans certains secteurs. Les prévisions sont de fait très difficiles. Il est pourtant évident que nous ne pouvons pas espérer connaître, ces quatre ou cinq prochaines années, des résultats comparables à ceux de 2018 et 2019… »
Par rapport aux comptes 2019, le budget 2021 prévoit une diminution des recettes fiscales (due aux effets cumulés du Covid et de la nouvelle imposition des entreprises) et de la péréquation financière (par l’effet des bons exercices passés), à hauteur de 550 000 francs. « Nous avons tablé sur une baisse de 4 pour cent pour les personnes physiques et de 25 pour cent pour les personnes morales, étant entendu que deux des trois principales entreprises locales sont touchées de plein fouet par les effets Covid. »

Principales différences
Quant aux principales augmentations de charges, on mentionnera tout d’abord les quelque 97 000 francs de plus prévus au titre de la sécurité sociale ; ils s’expliquent par la compensation des charges pour l’aide sociale, ainsi que par l’introduction des bons de garde aux parents qui confient leurs enfants en bas âge à des structures d’accueil reconnues. A ce sujet, on rappellera que la crèche Les Moussaillons est désormais subventionnée.
Au chapitre ordre-sécurité publique-défense, l’augmentation est proche de 58 000 francs ; elle est due principalement à la subvention de 50 000 francs versée obligatoirement à la société de tir pour l’installation d’un récupérateur de plombs.
Dans le domaine de la formation, les quelque 51 000 francs d’augmentation sont induits principalement par une hausse du nombre d’élèves.
Signalons enfin que quelque 52 000 francs de charges supplémentaires sont prévues au titre des transports, expliquées en particulier par les amortissements planifiés des routes qui seront prochainement assainies.


Taxes maintenues
Ce budget s’appuie sur une quotité fiscale maintenue à 2.14, ainsi que sur des taxes inchangées. « Même si nous avons vécu quelques bonnes années, ce n’est vraiment pas le moment de songer à abaisser la quotité. La situation générale actuelle nous garantirait quasiment de devoir la remonter à très court terme », conclut Vincent Fleury. | cm

Investissements : au collège, la sécurité intérieure aussi

Rien de luxueux au programme 2021, mais des dépenses nécessaires, utiles et à effet durable
Après approbation massive du concept de sécurité autour du collège, en assemblée municipale de fin septembre, il s’agit désormais de penser à la sécurité intérieure du bâtiment, en particulier à la protection contre les incendies. L’immeuble est très ancien, et dans différents domaines, sa conception ne répond plus aux normes actuelles. Le Conseil municipal souhaite anticiper les mesures que vont sans le moindre doute ordonner très bientôt l’AIB et les autres organes de prévention, en les assortissant d’un délai de réalisation très court. Aussi a-t-il inscrit un montant de 500 000 francs au budget des investissements 2021, pour établir un concept de sécurité dont les études ont été lancées.
Ce demi-million appartient à l’enveloppe globale de 3,5 millions prévue pour la rénovation complète du collège, laquelle s’étalera sur plusieurs exercice et fera évidemment l’objet de votations ultérieures. « Les mesures liées à la sécurité seront réalisées dans un premier temps et seront conçues de manière à s’intégrer au projet global », souligne Vincent Fleury.
Il s’agit là du plus gros poste inscrit au budget des investissements 2021.

Déjà votés
Dans l’ordre décroissant, on citera des investissements qui ont d’ores et déjà été approuvés par l’électorat : près de 904 000 francs pour la réfection de la route du Tombet (un chantier cumulant l’éclairage public, les fontaines, les eaux usées et eaux claires, ainsi que le coffre et la surface) ; 100 000 francs pour les conduites d’eaux usées dans le quartier du futur EMS Hébron ; 100 000 francs pour l’installation de conteneurs semi-enterrés ; 85 000 francs pour la réfection de la route de la Châtelaine.


Durabilité
Un montant de 100 000 francs est prévu pour un projet global de mobilité sur les ponts de la commune. Il s’agit d’en réaménager certains, afin de les faire durer par une réduction du tonnage ou de la largeur de circulation, mais également de rendre le trafic plus sûr en créant un passage pour les piétons et les cyclistes.
50 000 francs sont destinés à des travaux sur le bâtiment municipal, où les fenêtres âgées d’une trentaine d’années seront remplacées, afin de réaliser de substantielles économies d’énergie.
Comme chaque année, un montant de 40 000 francs est attribué à des rénovations dans des classes scolaires, au probable bénéfice de l’école enfantine. La place de la gare sera refaite pour une somme comparable et l’assainissement de l’éclairage public se poursuivra pour 40 000 francs également.
L’habituelle subvention pour investissements du Syndicat d’aménagement des eaux de la Suze (SAES) se monte à 47 700 francs, tandis qu’un ultime poste, de 35 000 francs celui-là, est prévu pour remplacer les serrures de divers locaux communaux (Centre, école enfantine, etc.), en les rendant compatibles avec celles de la halle ; l’objectif consiste à équiper tous les locaux collectifs de badges programmables. | cm