Archives mensuellesseptembre 2019

SideBar

Course des aînés

Une sortie très appréciée
Le 22 août dernier, 73 personnes ont répondu favorablement à l’invitation lancée par la Municipalité, pour l’édition  2019 de la traditionnelle course des aînés. Grand bien leur en a pris, cette journée de détente ayant suscité un enthousiasme unanime.
Le conseiller municipal Johnny Stauffer et une infirmière du Service de soins à domicile du Vallon -un Sasdoval que la Commune remercie chaleureusement pour sa collaboration très appréciée- accompagnaient cette cohorte d’invités qui ont rallié, par car, le site du vivarium-aquarium Aquatis, à Lausanne. En route, une halte à Cortaillod permettait de prendre un café revigorant.

Que de découvertes !
Les invités de la Municipalité ont grandement apprécié la visite libre de cet endroit magique, où les découvertes et les sources d’émerveillement se succèdent sans discontinuer. Tout s’est fort bien passé, y compris le repas pris sur place. Une ambiance détendue et chaleureuse a régné tout au long de la journée, cette formule de visite libre permettant à chacun de calquer son parcours sur ses envies et sa mobilité.
Les deux doyens de cette journée, Frida Dokmanovic et Etienne Vaucher, ont été gratifiés d’un petit présent. Pour l’anecdote, on relèvera que ces deux personnes sont natives du 9 janvier, la première en 1925, le second en 1926.
Avent de s’en retourner vers le vallon, les visiteurs ont encore profité du soleil sur la terrasse, où ils ont pris un verre en commentant les plaisirs de cette mémorable virée lémanique.
Un seul tout petit regret : le smartphone de Johnny Stauffer lui ayant joué un mauvais tour, aucun souvenir photographique ne subsistait plus, au soir de la balade. | cm

Les échos du conseil du 12.07.2019

Deux dons
Le Conseil municipal a décidé d’offrir un don de cent francs à l’association régionale Table couvre-toi, qui s’occupe de distribuer des denrées alimentaires aux personnes dans le besoin.
A l’Office cantonal de la culture, plus précisément à son Service des monuments historiques, l’Exécutif a alloué un don de deux cents francs, à l’occasion du prix délivré à Liliane Wernli Langel, propriétaire de l’ancienne usine Langel.

En ordre !
La fiduciaire Soresa, organe de contrôle de la commune, vient de livrer son rapport de contrôle pour l’exercice 2018. Un rapport qui ne contient aucune remarque et atteste donc d’une parfaite et exacte tenue des comptes. Le Conseil municipal remercie le secrétaire-caissier Vincent Fleury pour la grande qualité de son travail.

Sapelôt : le ruisseau à l’étude
Le dossier du ruisseau du Sapelôt suit son cours. On rappellera que ce cours d’eau inonde régulièrement une habitation, après les fortes précipitations en particulier.
Sur un dossier concluant, c’est au bureau spécialisé SDI Biel-Bienne SA, une filiale de SD Ingénierie, que le Conseil municipal a confié le mandat comprenant l’appel d’offre et la direction du chantier.
Les autorités précisent que selon les montants affichés par les offres que récoltera SDI, le crédit pourrait être soumis à l’assemblée municipale ; ceci dans l’éventualité où il dépasserait la compétence financière du Conseil municipal. 2

Efficace et esthétique
Les travaux annoncés, dans la salle de couture du collège, ont été effectués durant les vacance scolaires, à pleine satisfaction des autorités et des usagers. L’espace de rangement est ainsi exploité au mieux et allie désormais efficacité et esthétisme.
Le Conseil municipal rappelle que ces travaux n’auront aucun impact sur la rénovation du collège, actuellement à l’étude ; cette armoire moderne et ses casiers pratiques seront utilisés quelle que soit l’affectation future de cette salle.

Elles ont trouvé leur nouvelle place
Comme c’était prévu dès la décision prise d’accueillir des conteneurs pour les classes de Villeret, les tables de ping-pong ont été déplacées et remises parfaitement à neuf. Elles se situent désormais à l’est du collège et n’attendent plus que les joueurs !

Formellement interdit !
Les autorités municipale set scolaires s’inquiètent de constater que la signalisation mise en place au collège n’est visiblement pas connue des automobilistes… La photo ci-contre est édifiante. Il est donc rappelé ici que toute circulation et tout stationnement sont formellement interdits devant le bâtiment. Le parking est clairement indiqué, qui a été aménagé à gauche (ouest).
Seule exception à ces strictes règles de circulation : le bus scolaire évidemment.
Rappelant que ces mesures ont été prises pour assurer la sécurité des écoliers, le Conseil municipal avertit les contrevenants que des contrôles seront effectués et des amendes infligées.

Le métal n’était pas collecté mercredi !
Ainsi que son appellation l’indique très clairement, la collecte des déchets encombrants combustibles ne concerne pas du tout le métal. Or mercredi matin, jour de ramassage de ces encombrants, quantité de pièces métalliques diverses jonchaient les rues de la localité ! Les autorités et le service de la voirie invitent tous ceux qui ne l’auraient pas encore fait, à venir récupérer immédiatement les objets de ce type qu’ils ont déposés en divers endroits. Mercredi, ces déchets avec métal devaient être apportés au service de la voirie, ainsi que c’est précisé sur le Memo-déchets ; conséquemment, il devront y être amenés le 21 novembre prochain, date de la prochaine collecte ad hoc. Avis : les contrevenants pourront être amendés. | cm

Rencontre des autorités de Leysin

L’Exécutif de Leysin emballé par Le salaire de la Suze et CHEZ Camille Bloch

Vendredi soir et samedi derniers, les autorités municipales recevaient leurs homologues de Leysin. Une visite qui appartenait aux rencontres régulières organisées depuis que les deux communes ont signé un pacte d’amitié.

Enrichissant
Ce jumelage permet des échanges très intéressants, entre membres d’Exécutifs confrontés à des problèmes souvent similaires, auteurs d’initiatives parfois originales, invariablement enrichis dans leur pratique par les expériences acquises dans la commune amie. Si la branche touristique est florissante à Leysin, elle prend gentiment mais sûrement ses marques à Courtelary  -les visites de samedi l’illustraient parfaitement !-,  et dans ce domaine par exemple, notre commune et sa région ont beaucoup à tirer des expériences vécues dans notre ville jumelle.
La délégation leysenoude étaient composée du syndic Jean-Marc Udriot, des municipaux Pierre-Alain Dubois, Daniel Nikles et Jan Sanden, ainsi que du secrétaire municipal Jean-Jacques Bonvin ; le municipal Richard Calderini était retenu. Ils ont été reçus dans le vallon par le maire Benjamin Rindlisbacher, les conseillers municipaux Doris Bordichini et Cyril Froidevaux, ainsi que le secrétaire-caissier Vincent Fleury.

Fromage, histoire…
La convivialité et la découverte prenaient bien évidemment une place très importante dans le programme de cette journée et demie passée ensemble. Ainsi les élus vaudois ont-ils été invités à visiter vendredi la Maison de la tête de moine, à Bellelay. Démonstration de fabrication et dégustation figuraient bien évidemment au menu, avant le repas du soir et la nuit à l’hôtel de La Clef, aux Reussilles.
Samedi matin, les deux délégations ralliaient Courtelary. Elles avaient rendez-vous devant Chez Camille Bloch, pour le départ de la visite-spectacle Le Salaire de la Suze, donnée à leur seule intention. Une occasion précieuse de découvrir l’histoire du village, de son développement industriel, présentée par la guide-interprète du patrimoine Corinne Nicaise Marcacci et illustrée avec talent par la comédienne Juliette Vernerey. Tantôt cheffe du personnel de la Fabrique de chocolats à ses débuts dans le vallon, tantôt immigrée italienne cherchant du travail à Courtelary, se glissant dans la peau du dernier employé de l’usine Langel ou dans celle d’une « lavandière », Juliette Vernerey a brillamment donné vie, samedi, à cette visite.
La participation de Jean-François Leuenberger mettait du sel -et des délices !- aussi dans cette balade historique. La conclusion faisait figure de point d’orgue, avec le témoignage de Liliane Wernli Langel, dans l’ancienne usine préservée.

… et chocolat bien sûr !
L’apéritif pris à l’espace Nicolas Béguelin, puis le repas de midi au restaurant de La Clef, à Courtelary cette fois, une visite incontournable attendait Leysenouds et locaux, celle de l’entreprise Camille Bloch. Ayant choisi la formule « Parcours découverte », ils ont alterné des dégustations gourmandes, des démonstrations de fabrication et des explications très vivantes, illustrant l’histoire de l’entreprise. Une très belle expérience pour clore cette enrichissante et fort sympathique rencontre vaudo-vallonnière. | cm

Pour le programme du Salaire de la Suze ou une visite de l’usine Langel : renseignements et inscriptions auprès de l’antenne imérienne de Jura bernois Tourisme, 032 942 39 42, saintimier@jurabernois.ch, www.jurabernois.ch

Avec les explications de Liliane Wernli Langel, la visite de l’ancienne usine vaut de l’or

L’histoire industrielle régionale abordée par la guide, devant un bijou du patrimoine local

Dégustation gourmande et histoire locale font très bon ménage, avec le boulanger Jean-François Leuenberger

Le talent de Juliette Vernerey pour présenter les inénarrables règlements qui dirigeaient l’usage des fontaines

Retour sur l’arrivée des travailleurs immigrés, qui ont contribué activement au développement du Vallon

Distribution de Ragusa, comme il se doit, devant la chocolaterie

Au 1er rang, le syndic Jean-Marc Udriot et le maire Benjamin Rindlisbacher entourent Liliane Wernli Langel ;  au 2e rang, de gauche à droite le secrétaire municipal vaudois Jean-Jacques Bonvin, le conseiller municipal leysenoud Jan Sanden, le secrétaire-caissier municipal Vincent Fleury et l’élu vaudois Daniel Nikles ; derrière, le municipal leysenoud Pierre-Alain Dubois, la conseillère municipale Doris Bordichini et les employées d’administration Fanny Jeanmaire et Marina Berger