Archives mensuellesmai 2019

SideBar

Les échos du conseil du 21.05.2019

COMMUNE DE COURTELARY
AVIS OFFICIELS

Délégations

Roberto Previtali représentera les autorités municipales à l’assemblée générale de la Société des forces électriques de La Goule, le 6 juin au Centre Camille Bloch.
Johnny Stauffer participera pour sa part à la fête organisée par le FC Courtelary, le 21 juin.
Benjamin Rindlisbacher, maire, prendra part à la première assemblée générale de Jura bernois.Bienne (Jb.B), le 19 juin à La Neuveville ; cette assemblée sera précédée de la dissolution de la CJMB (Conférence de maires du Jura bernois et de Bienne).
Aux promotions civiques régionales, qui se dérouleront le 11 novembre prochain à Villeret, le maire, Benjamin Rindlisbacher, et le conseiller municipal Roberto Previtali représenteront la commune. | cm

Une visite et une fierté reconnaissante

Benjamin Rindlisbacher, maire, les conseillers municipaux Roberto Previtali et Ronald Ermatinger, ainsi que le secrétaire municipal Vincent Fleury, participeront tous à la visite publique de l’ancienne usine Langel, le 22 août prochain à l’enseigne de Fachwerk, venir pour voir. Ce programme est organisé par le Service cantonal des monuments historiques pour honorer ses lauréats 2019.
N’ayant malheureusement pas pu assister à la remise du prix décerné par le SMH à Liliane Wernli Langel le 16 mai dernier, la Municipalité se réjouit de participer à cette visite exceptionnelle, pour manifester une nouvelle fois sa gratitude envers la récipiendaire. Grâce à l’engagement énorme de Mme Wernli-Langel, Courtelary peut être fier de ce véritable bijou que constitue l’ancienne fabrique d’étampes et de colonnes. Construite en 1917 et exploitée jusqu’en 1997, cette entreprise est demeurée en l’état et permet de découvrir le quotidien exact du personnel qui la faisait vivre au siècle passé. | cm

Un engagement bénévole pour sauver des vies

Ainsi que nous le signalions dans la dernière édition de ces informations, douze personnes ont suivi avec succès le cours menant à la certification BLS-AED, reconnue par le Swiss Resuscitation Council ; cet organisme a pour but central d’améliorer la qualité et la rapidité de la chaine de sauvetage en Suisse, dans le domaine de la réanimation cardio-pulmonaire en particulier.
Le Conseil municipal tient à remercier publiquement ces douze personnes pour leur engagement bénévoles dans le but de sauver des vies. Il remercie par ailleurs le ceff Santé-Social, l’Hôpital du Jura bernois et l’administration communale pour l’organisation et la conduite de cette formation, qui s’est déroulée sur deux jeudis soir de mai.
On signalera encore que les frais de ce cours ont été pris en charge intégralement par la Municipalité. | cm

Le cadastre RDPPF

Quiconque possède des terres en Suisse ne peut pas les utiliser à sa guise. Le cadre réglementaire mis en place par le législateur et les autorités doit en effet toujours être respecté. Le cadastre des restrictions de droit public à la propriété foncière (cadastre RDPPF) dresse l’inventaire des principales restrictions applicables aux immeubles conformément aux dispositions légales et aux actes édictés par les autorités (p. ex. zones à bâtir). Il complète ainsi le registre foncier, qui fait état des restrictions de droit privé. Le cadastre RDPPF permet par conséquent de représenter les restrictions à la propriété foncière de manière centralisée, officielle et fiable. L’objectif est d’établir d’ici à 2019 un système d’information à l’échelle de la Suisse.

Depuis début 2016, 11 des 18 thèmes du cadastre RDPPF sont consultables en ligne pour l’intégralité des communes du canton de Berne. L’introduction des thèmes spécifiques aux communes (p. ex. aménagement du territoire, limites de la forêt) est soumise à une procédure par étapes. Depuis le 1er mars 2019, la commune de Courtelary est intégrée dans le cadastre RDPPF.

Le cadastre RDPPF peut être consulté sur le géoportail du canton de Berne sous la forme d’une carte interactive. Il est en outre possible d’établir au format PDF un extrait par parcelle comprenant les dispositions légales correspondantes.

Vous trouverez de plus amples renseignements concernant le cadastre RDPPF dans la brochure d’information et sur le portail du cadastre RDPPF de la Confédération.

Le défibrillateur est là

12 personnes sont formées

L’appareil de défibrillation acquis par la Municipalité a été installé tout récemment, comme prévu à l’entrée Nord du Centre communal. Il est accessible à tout un chacun et 24 heures sur 24, en cas d’urgence médicale.

Il va de soi que les firtsresponders (premiers répondants, formés et chapeautés par l’association éponyme) et les personnes ayant suivi une formation de base seront les plus enclines à utiliser cet appareil qui peut sauver ses vies. On répétera que cet instrument permet la défibrillation automatique externe (AED).

Précisons que le cours proposé par la Commune en parallèle à l’acquisition de l’appareil, a été fréquenté ces deux derniers jeudis soir par douze personnes.

Elles ont toutes acquis de nombreuses connaissances pratiques précieuses dans les premiers secours, et notamment à identifier un arrêt cardiaque ; elles ont exercé les compétences de base, de la première évaluation à la défibrillation au moyen de l’appareil AED, en passant par le massage cardiaque et la ventilation. Rappelons que ce cours leur a permis de franchir le premier pas pour éventuellement devenir firstresponder (renseignements sur /www.firstresponder.be/français). | cm

Résultat votation 19.05.2019

Ci-dessous les résultats communaux de la votation du 19 mai 2019.

Votation cantonale

Votation fédérale

Les échos du conseil du 07.05.2019

COMMUNE DE COURTELARY    AVIS OFFICIELS

Délégations

Ronald Ermatinger représentera l’Exécutif à l’assemblée générale du Parc régional Chasseral, demain samedi 18 mai.
Bertrand Barras participera pour sa part à l’assemblée générale du Sasc (Service d’action sociale Courtelary), le 23 mai. | cm

Réfectoire de la halle : OK !

Le réfectoire de la salle de gymnastique est à nouveau en bon état, les utilisateurs du bâtiment pourront s’en rendre compte et l’apprécieront à sa juste valeur.
Rappelons que suite à la construction de l’annexe érigée à l’Ouest de la halle, et pour une raison à peu près indéfinissable, le sol de ce local s’était mis à gondoler, au point que la porte d’entrée n’était quasiment plus utilisable.
Finalement, après étude approfondie des possibles causes et solutions, il a été décidé d’arracher l’ancien sol jusqu’au niveau de la dalle, de couler une nouvelle chape et une nouvelle couche de résine, et d’installer un pare-vapeur. Tous travaux qui sont aujourd’hui terminés à satisfaction.
Un arrangement a été conclu entre les différentes parties, quant à la répartition des frais inhérents à ces travaux de réparation.
Le Conseil municipal remercie les sociétés et autres utilisateurs de ces locaux pour leur patience et leur compréhension durant cette longue période marquée par les aléas. | cm

Bureau fermé

Le jeudi 27 juin prochain, le bureau municipal demeurera exceptionnellement fermé durant toute la journée. C’est à cette date que la préfète Stéphanie Niederhauser et ses collaborateurs effectueront leur visite de contrôle, qui consiste en une supervision effectuée normalement tous les quatre ans. La dernière, chez nous, date de 2013.
A cette occasion, le personnel de la préfecture contrôle en particulier tous les règlements, leur validité, leur application.
Le personnel communal sera mis à contribution, in corpore, ce qui explique la nécessité de garder l’administration fermée. |cm

Extinction nocturne :  votre avis compte

La demande avait été faite, en assemblée municipale de décembre dernier, que l’éclairage public communal soit éteint durant la nuit. L’idée avait séduit le Conseil municipal, qui a lancé un essai de trois mois. Depuis le 1er avril dernier et jusqu’à la fin juin prochain, les lampadaires des rues communales sont donc éteints de minuit et demi à 5 h.
Plusieurs buts
Cette extinction, appliquée déjà par diverses communes de l’Arc jurassien, vise plusieurs buts cumulés. Elle permet des économies d’énergie en répondant à une préoccupation aujourd’hui générale, et donc de réaliser également des économies financières. Mais en recréant une véritable nuit dans les villages, on rend également des conditions supportables à de nombreuses espèces vivantes, insectes, oiseaux et autres représentants de notre faune, dont le cycle et les conditions de chasse, notamment, sont perturbés par les éclairages. L’être humain n’est pas épargné non plus.
Au moment de lancer cet essai, les autorités l’avaient annoncé clairement : sa poursuite ou son arrêt dépend directement de la population. Aussi ont-elles lancé un sondage auprès de tous les habitants. Un tous ménage est donc en cours de distribution dans la commune, qui permet de plébisciter l’arrêt ou la poursuite de cette extinction.
Le Conseil municipal remercie la population de répondre à ce sondage jusqu’au 7 juin prochain dernier délai. Le résultat en sera dévoilé durant l’assemblée communale du 17 juin, avant que soit prise une décision à ce sujet. | cm

Le Conseil favorable à la place de jeu

Comme il l’avait promis au moment d’ordonner son démontage pour des raisons de sécurité, le Conseil municipal a étudié la reconstruction de la place de jeu de La Châtelaine (à l’ouest du collège). Un projet d’équipements modernes, mieux sécurisés et plus esthétiques que les anciens, avec de surcroît un sol adapté, lui a été soumis et l’a séduit.
Le crédit nécessaire à cette complète reconstruction s’élève à 120 000 francs. Il sera soumis à l’approbation de l’assemblée municipale, le 17 juin prochain.
Le Conseil municipal, unanime, recommande chaudement aux électeurs d’approuver ce crédit. Il s’efforcera ensuite de réduire tant que possible la facture finale, en sollicitant divers organismes pour d’éventuelles subventions. | cm

Ca me dit marche !le long de la Suze le 15 juin

La Commune participera une nouvelle fois à l’action cantonale ça me dit marche. Rappelons que cette initiative de l’Office du sport permet de proposer, un samedi matin par année, des activités physiques accessibles à tous, agrémentées de découvertes et à vivre en groupe, en famille, donc en toute convivialité.
Le 15 juin dans le cadre de ça me dit marche 2019, la Municipalité proposera une balade au bord de la Suze, emmenée par Noël Stalder. Ce guide-interprète du patrimoine, au demeurant habitant de la localité, fera (re)découvrir Courtelary en suivant la rivière, durant deux heures de marche facile.
Cette balade s’achèvera à la place de pique-nique sise en-dessus du temple, dont la réfection sera inaugurée à cette occasion.


Un acte de développement durable
Largement ouverte à la population, cette sympathique manifestation permettra de mettre en valeur le travail effectué sur place par le personnel de la voirie. Au moyen de bois récupéré durant la déconstruction de l’église catholique, menée l’an dernier, les employés techniques de la commune rénovent actuellement, de très belle manière, les tables et les bancs de cette place.
Le Conseil municipal se réjouit de cette réalisation, qui exprime une volonté de penser en termes de développement durable. De surcroît, elle révèle qu’un peu d’imagination permet également de réaliser des économies dans la conduite des affaires communales, sans pour autant renoncer à un service de qualité.
A l’occasion de cette inauguration, les autorités serviront le verre de l’amitié à la population. Tous les habitants sont chaleureusement conviés à cette petite cérémonie, qu’ils participent à la balade ou qu’ils rallient directement la place de pique-nique.
Attention : cette manifestation sous l’enseigne de ça me dit marche n’a rien à voir avec la visite-spectacle intitulée Le salaire de la Suze, dont les éditions de juin sont agendées au 16 (en langue allemande) et au 23 (en français). | cm

Samedi 15 juin
Départ 9 h 45 de la gare
11 h 45 inauguration de la place de pique-nique

Les échos du conseil du 23.04.2019

COMMUNE DE COURTELARY
AVIS OFFICIELS

Pour les jubilaires

Comme de coutume, la Municipalité prendra en charge un tiers des frais de l’apéritif qui sera servi, au soir du 24 mai prochain à Cormoret, à l’occasion du traditionnel concert donné par La Fanfare de Courtelary-Villeret en l’honneur des jubilaires des trois communes mentionnées.
Notre Exécutif sera représenté à cette occasion par Johnny Stauffer. | cm

Des comptes bien tenus

Dans son rapport succinct sur les comptes 2018 de la commune, qu’elle vient de réviser, la fiduciaire Soresa confirme la bonne tenue des finances municipales. Le Conseil municipal, pour sa part, adresse sa reconnaissance à Vincent Fleury pour la grande qualité de son travail. | cm

Des sacs pour les bambins

Suite à la demande présentée par un citoyen, la Municipalité précise que des sacs à ordures officiels seront bel et bien offerts aux habitants de la commune qui partagent la garde de leur(s) très jeune(s) enfant(s). Le Conseil a en effet décidé que ce cadeau parental sera accordé au pro rata du pourcentage de garde assumée.

Toutes les personnes concernées (parents séparés ou divorcés), sont invitées à contacter le bureau de l’administration. En y présentant un justificatif de leur taux de garde, elles recevront la quantité de sacs ad hoc, pour chaque enfant de moins de trois ans qui n’a pas encore bénéficié de cet avantage. | cm

Délégations

Johnny Stauffer a représenté la commune hier jeudi, à l’assemblée générale de l’AOUP (Association des œuvres d’utilité publiques du district de Courtelary).
Ronald Ermatinger participera pour sa part à l’assemblée générale de Jura bernois Tourisme, le 16 mai à Tavannes. | cm

Merci !

La Municipalité a reçu le traditionnel don annuel de la Clientis CEC, à savoir un montant de quelque 30 000 francs à faire valoir sur les charges de prévoyance sociale. Les autorités adressent leurs sincères remerciements à cet établissement bancaire. | cm

Réseau de randonnée

L’Office cantonal des ponts et chaussées vient de transmettre la version adaptée cette année du plan sectoriel du réseau des itinéraires de randonnée pédestre. Un lien vers ce plan est disponible sur le site internet de la commune. | cm

Un règlement très attendu

En assemblée municipale de fin 1995, l’électorat avait avalisé la vente par la commune de la parcelle 134, sise Sous-L’Eglise. A cette occasion, les ayants-droit avait recommandé que le bénéfice de cette vente qui se monte à environ 184’000 francs, soit utilisé à des fins sociales.

Pour répondre à cette volonté populaire, le 17 mai prochain sera publié dans la Feuille Officielle d’Avis le Règlement concernant le Financement spécial relatif aux gains réalisés en vendant la parcelle 134. Avalisé par le Conseil municipal mardi dernier, ce texte sera soumis à l’approbation de l’assemblée municipale du 17 juin prochain. Si celle-ci donne son accord, ledit FS sera dissous durant les années à venir, qui sera utilisé pour neutraliser des charges purement sociales. | cm

Un prix cantonal décerné à Liliane Wernli-Langel

Le Conseil municipal adresse ses chaleureuses félicitations et ses sincères remerciements à Liliane Wernli-Langel, qui vient d’être désignée lauréate d’un prix anniversaire décerné par le Service cantonal des monuments historiques (SMH).

Pour marquer le dixième anniversaire de son prix, le SMH a décidé de choisir cette année cinq lauréats, parmi lesquels figurent donc la propriétaire du véritable bijou que constitue l’ancienne usine Langel.

Un engagement hors du commun
Seul prix décerné dans la région francophone du canton, il récompense l’engagement hors du commun de Liliane Wernli-Langel, qui s’active depuis de nombreuses années pour conserver la fabrique d’étampes et de colonnes. Cette usine fut construite en 1917 par Robert Langel et exploitée jusqu’en 1997. Nichée dans un jardin d’époque, l’entreprise a conservé ses machines, ses outils, et même sa timbreuse. Grâce à sa propriétaire Liliane Wernli-Langel, le visiteur y plonge instantanément dans le quotidien professionnel du siècle passé.
La lauréate recevra son prix le 16 mai prochain à Berne.
Les autres récompenses vont à des objets historiques de Gléresse (ensemble bâti à visiter le 22 juin), Gerzensee (villa Jugendstil, le 18 juillet), Oberdiessbach (château, le 8 juin) et Interlaken (église du château, pour y découvrir le travail des spécialistes en restauration/conservation, le 17 octobre).

Une soirée de visite
Le SMH a choisi de mettre en vedette les cinq lauréats à travers son programme de visites publiques 2019, intitulé Fachwerk, venir pour voir. Le 22 août prochain (et non 2018, comme cela figure par erreur dans la brochure imprimée tout récemment par l’Office de la culture), une visite sera organisée à Courtelary ; les intéressés ont rendez-vous à 18 h devant l’usine, Grand-rue 49. Ils recevront les explications et le témoignage de Liliane Wernli-Langel, petite-fille du constructeur de l’entreprise, et de René Koelliker, du SMH.
Les autorités municipales invitent chaleureusement la population à profiter de cette occasion pour découvrir ce véritable bijou du passé industriel local. | cm