Les échos du conseil du 28.11.2017

Les échos du conseil du 28.11.2017

MUNICIPALITE DE COURTELARY

AVIS OFFICIEL

Soutien

Le Conseil municipal a décidé de répondre positivement à la demande de soutien émise par Radio Jura bernois, en lui offrant un don unique de 200 francs.

Délégation

Le conseiller municipal Ronald Ermatinger a représenté la commune à l’assemblée générale d’Espace nordique Erguël, le 30 novembre dernier.

Stand de tir

Pour que le stand de tir du village puisse demeurer opérationnel sans interruption, il devra subir un assainissement, afin de le mettre aux normes environnementales les plus récentes. Une rencontre a permis tout récemment de clarifier les rôles et responsabilités de chacun dans ce dossier ; elle réunissait des représentants de la Bourgeoisie, de la Société de tir, des autorités municipales, ainsi que le Dr Olivier Kissling, spécialiste de l’OED (Office des eaux et des déchets du canton de Berne).

Pour répondre à la législation, le stand devra être équipé d’un récupérateur de balles moderne, d’ici au 1er janvier 2021, tandis que sa butte devra être assainie, mais dans un délai plus large encore.

Fusion, suite

Avec quelques remarques adressées au Comité de pilotage (Copil), le Conseil municipal a approuvé la feuille de route établie pour la suite des travaux d’étude portant sur la fusion des communes du haut-vallon. Ce document, soumis par le Copil aux Exécutifs concernés, permettra de poursuivre la procédure à travers cinq groupes de travail. Ces derniers seront formés en début d’année prochaine, et se consacreront chacun à un aspect de la question.

Une vigilance accrue

Le Conseil municipal a mis au point le plan financier 2018-2022 de la commune, qu’il a adressé à l’Oacot (Office cantonal de l’aménagement et de l’organisation du territoire). Ce document sert d’outil de pilotage pour le Canton, et lui permet en particulier de dessiner une vision à moyen terme de l’évolution des communes.

Pour ce qui concerne Courtelary, les autorités se garderont bien de parler de situation de crise, la commune étant saine financièrement. Cependant, le Conseil municipal souligne qu’il convient d’analyser en détails tous les investissements et autres dépenses. « Nous devrons privilégier les investissements absolument nécessaires », affirme-t-il en précisant que cette manière de procéder a déjà présidé à l’établissement du budget communal 2018. Une vigilance accrue sera donc portée aux dépenses, qui ne devront pas être motivées par le confort ou l’habitude.




Les commentaires sont fermés